Fantasy

Fantasy : Les coups de coeur de l’année 2021

Nous voilà arrivés en décembre, le moment idéal pour faire un point sur les lectures les plus marquantes de 2021 ! La plupart relèvent de la fantasy (on ne se refait pas) mais figurent également quelques titres de fantastique ou de science-fiction. Pour plus de clarté, j’ai séparé les romans uniques ou les premiers tomes de série sortis dans l’année des suites de séries déjà entamées ou d’ouvrages plus anciens que je n’avais pas eu l’occasion de découvrir avant. [Un simple clic sur le titre de l’ouvrage vous permettra d’accéder directement à l’article complet le concernant.]

1- Capitale du sud, tome 1 : Le sang de la cité – Guillaume Chamanadjian – Aux forges de Vulcain
Premier roman chargé d’introduire un ambitieux projet de co-écriture, « Le sang de la cité » met en scène les luttes de pouvoir auxquelles se livrent les clans d’une ville très fortement inspirée des cités-états de la Renaissance italienne. Un récit initiatique plein de surprises et porté par une jolie plume. A noter qu’il s’agit du lauréat du prix Imaginaire de la 25e Heure du livre du Mans (Dionysos et moi faisons partis du jury).


 

2- Capitale du nord, tome 1 : Citadins de demain – Claire Duvivier – Aux forges de Vulcain
Second roman situé dans l’univers partagé (avec Guillaume Chamanadjan) de « La Tour de garde », « Citadins de demain » se déroule dans une cité d’inspiration nordique qui pourrait être l’équivalent imaginaire d’Amsterdam. On y retrouve tout le charme et la sensibilité de la plume de Claire Duvier qui avait déjà séduit un large lectorat avec son précédent (et premier) roman : « Un long voyage ».


 

3- La machine, tome 1 : Terre de sang et de sueur – Katia Lanéro-Zamora – ActuSF
Un très beau roman se déroulant dans un univers fantasmé fortement inspiré du contexte espagnol des années 1930 et de la montée des tensions entre communistes et fascistes. L’autrice y retranscrit efficacement la complexité de la vie politique de l’époque, tout en dépeignant une très belle relation fraternelle.


 
 

Ormeshadow – Priya Sharma – Le Bélial
Un récit fantastique sur fond de drame familial particulièrement émouvant. Le décor bucolique participe grandement au charme du texte qui rappelle par certains côtés les romans d’auteurs comme Thomas Hardy ou, pour rester dans le domaine de l’imaginaire, de Jo Walton.


 

Le chien du forgeron – Camille Leboulanger – Argyll
Le récit retrace le parcours hors du commun d’une figure emblématique de la mythologie celtique, le héros Cuchulainn, que l’auteur se plaît à faire chuter de son piédestal tout en s’interrogeant sur les valeurs véhiculées par toutes ces figures de guerriers virils et sanguinaires qui peuplent nos imaginaires.

Le Chien du Forgeron
 

Les maîtres enlumineurs, tome 1 – Robert Jackson Bennett – Albin Michel imaginaire
Un vrai petit bijou qui possède toutes les qualités requises d’un bon roman de fantasy : des personnages fouillés et attachants, une intrigue trépidante, un système de magie simple et élégant, sans oublier un univers prometteur qu’on ne demande qu’à explorer plus avant.


 

Numérique – Marina et Sergueï Diatchenko – L’Atalante
Bien construit et plein de surprises, l’ouvrage de Marina et Sergueï Diatchenko nous entraîne dans un monde où la frontière entre le jeu et la manipulation a disparu et nous pousse à nous interroger sur notre rapport au numérique. Captivant !


 

Symposium Inc. – Olivier Caruso – Le Bélial
Une nouvelle pépite pour la collection « Une Heure Lumière » de Bélial qui met en scène deux personnages au coeur d’une bataille juridique déterminante pour l’avenir de notre société et consacrée aux possibilités vertigineuses offertes par des découvertes réalisées dans le domaine des neurosciences.


 

Célestopol 1922 – Emmanuel Chastellière – HSN
Avec ses récits se déroulant dans une cité imaginaire construite sur la Lune au XIXe, Emmanuel Chastellière signe un excellent recueil dont chacune des treize nouvelles permettent de mettre en lumière différents aspects de la cité sélène où science et magie font bon ménage.


 

Diamants – Vincent Tassy – Mnémos
Un royaume vulnérable, des complots ourdis dans l’ombre, le retour d’une forme de magie qu’on pensait disparu… : voilà le point de départ de ce roman de fantasy baignant dans une ambiance féerique assez sombre mais néanmoins captivante.


 
 

Je passe rapidement sur les suites de séries de fantasy poursuivies en 2021 et qui m’ont encore offert de belles heures de lecture ou sur des débuts de série qui date de 2020 mais que j’ai entamé un peu en retard : « L’appel des grands cors » de Thibaut Latil-Nicolas (série « Chevauche-brumes ») chez Mnémos ; « Les chiens et la charrue » de Patrick Dewdney (série « Le Cycle de Syffe ») chez Au Diable Vauvert ; « Vers les étoiles » de Mary Robinette Kowal (série « Lady astronaute ») chez Denoël ; « L’empire du troll » de Jean-Claude Dunyach chez L’Atalante ; « La prêtresse esclave » de Victor Fleury (série « La croisade éternelle ») chez Bragelonne. Je ne vais tarder à entamer également « Jaunes yeux » de Stéphane Plateau (série « Les sentiers des astres ») chez Les Moutons Électriques et je ne doute pas d’être à nouveau séduite par la plume de l’auteur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 
 

Bien sûr j’ai beaucoup apprécié quantité d’autres romans cette année et, s’ils ne font pas parties de mes « coups de coeur », ils n’en valent pas moins le détour. Parmi eux le dernier roman d’Estelle Faye « Widjigo » (Albin Michel) ; le premier tome de « Mégapoles » de N. K. Jemisin (J’ai lu – Nouveaux millénaires) ; « Les tambours du dieu noir » de P. Djeli Clark (L’Atalante) ; « Du roi je serai l’assassin » de Jean-Laurent del Socorro (ActuSF) ; « Ru » de Camille Leboulanger (L’Atalante) ; « American war » d’Omar el Akkad (J’ai lu) ; « Vertèbres » de Morgane Caussarieu (Au Diable Vauvert) (chronique à venir cette semaine)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


En espérant que ce petit bilan vous donnera envie de vous plonger à votre tour dans tous ces univers ! Et vous, quels ont été vos coups de cœur cette année ?

Antiquiste passionnée d’art, de cinéma, de voyage et surtout grande lectrice des littératures de l’imaginaire (fantasy essentiellement).

19 commentaires

Répondre à Tigger Lilly Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :