Joyeux Noël 2020 !

24 décembre 2020 4 Par Boudicca
Contes Noël Livres

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous !

Nous profitons de cette veille de Noël pour réaliser un petit bilan avant que 2020 ne se termine. Sanitairement et politiquement, la situation n’est évidemment pas au beau fixe et se sera révélée mouvementée, notamment pour le monde de la culture. D’un point de vue littéraire, 2020 se sera cependant une fois encore montrée particulièrement riche (même si le catalogue de parution des maisons d’édition a évidemment été impacté par l’épidémie). De mon côté je suis ravie d’avoir dépassée la barre des 80 romans lus depuis janvier (ce qui n’était pas gagné compte tenu de l’arrivée depuis plus d’un an maintenant d’une nouvelle petite lectrice en puissance dans notre foyer). Je suis également contente d’avoir pu extraire de ma PAL des romans qui y végétaient depuis maintenant plusieurs années (merci le premier confinement !) et dont la plupart se sont révélées être d’excellentes surprises (« Le dragon Griaule » ; la suite des « Annales de la Compagnie noire » dont je vous reparlerai bientôt…) J’ai en revanche beaucoup ralentie concernant les bandes dessinées, me limitant aux séries déjà entamées où à de beaux ouvrages (« Les Indes fourbes » dont je n’ai pas encore pris le temps de vous parler, « Les enfants du capitaine Grant »…).
GIF Joyeux Noël
Vous pourrez retrouver ici mon article concernant mes coups de coeur en Fantasy, SF et Fantastique pour l’année 2020, mais si vous souhaitez une petite sélection un peu plus restreinte mêlant romans et BD, voilà les titres qui nous ont marqué cette année :

Dionysos
Les secrets du premier coffre – Fabien Cerutti (Mémos)
Olangar – Une cité en flammes – Clément Bouhélier (Critic)

Les damnés de la Commune – Raphaël Meyssan (Delcourt)
Dans la tête de Sherlock Holmes – Cyril Liéron et Benoît Dahan (Ankama)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
 

Boudicca
Vita Nostra – Marina et Sergueï Diatchenko (L’Atalante)
Je suis ta nuit – Loïc Le Borgne (ActuSF)

Peau d’hommes – Hubert et Zanzim (Glénat)
Les vieux fourneaux 6 – Wilfrid Lupano et Cauuet (Dargaud)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous profitons également de l’occasion pour vous remercier de fréquenter ce site et d’y laisser régulièrement des traces de votre passage, cela nous procure toujours autant de plaisir de voir que nos critiques sont lues et appréciées. Un grand merci, entre autre, aux plus bavardes d’entre vous, à savoir Célindanaé (Au pays des cave trolls) ; Lutin82 (Albédo – Univers imaginaires) ; Aelinel (La bibliothèque d’Aelinel) ; Belette2911 (The Cannibal Lecteur) ; Elhyandra (Le monde d’Elhyandra). Merci aussi à tous les autres (que je ne me hasarderais pas à citer tant vous êtes nombreux), à la fois pour vos remarques mais aussi pour vos articles que nous prenons énormément de plaisir à découvrir chaque jour. Nous sommes ravis d’échanger avec vous tous !

Enfin, je profite de ce billet de fin d’année pour vous parler un peu de l’orientation du site pour 2021. Les littératures de l’imaginaire y occuperont toujours la première place (et notamment la fantasy) mais nous avons également décidé de vous parler de temps en temps d’autres types de lectures dans lesquelles nous nous sommes récemment plongés, à savoir les essais (qu’ils soient politiques ou économiques) et les synthèses historiques. Les articles concernant ces ouvrages ne seront pas nombreux (vraissemblablement un par mois, voire tous les deux mois) et je me doute que ces sujets intéresseront moins certains lecteurs, ce que je comprends tout à fait. Néanmoins ces lectures commencent à prendre pas mal de place dans notre quotidien et alimentent énormément notre réflexion, aussi cela nous fait-il plaisir de les partager sur le site. Plusieurs articles de ce type sont déjà parus cette année (sur le journalisme, l’antisémitisme et l’islamophobie dans les médias, ou encore l’histoire de France racontée par le biais des rapports de domination entre individus), et d’autres du même type devraient donc suivre en 2021, avec notamment des essais historiques consacrés à une époque que je connaissais jusqu’ici très peu, le XIXe siècle (je suis antiquiste de formation, et Dionysos est médiéviste), mais aussi sur l’esclavage, la Révolution française ou encore la Commune de Paris. J’espère que ces billets vous plairont !

Sur ce, bonnes fêtes de fin d’année à tous et à l’année prochaine !

Retour en haut