Science-Fiction

Une Heure-Lumière, Hors-Série 2021 : Un Château sous la mer

UHL HS 2021

Titre : Un Château sous la mer
Cycle/Série : Une Heure-Lumière, Hors-Série 2021
Auteur : Greg Egan
Éditeur : Le Bélial’ (Une Heure-Lumière) [site officiel]
Date de publication : 20 mai 2021

Synopsis : Une heure-lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres…
C’est aussi le nom d’une collection réunissant à ce jour vingt-six titres, un espace éditorial inédit, unique, tant par le fond que par la forme, qui ambitionne de faire voyager vite et loin le lecteur.
Une collection qui, en l’espace de quelques années à peine, s’est bâti un statut de référence dans le paysage éditorial hyper-saturé des littératures de genre.

Même s’il ne fut pas publié en septembre, mais en mai 2021, il est l’heure du désormais traditionnel Hors-Série annuel d’une collection devenue référence et qui fait vivre le format court « nouvelle/novella », la collection Une Heure-Lumière de chez Le Bélial’ !

Le bel objet !

Outre le plaisir de commander directement chez l’éditeur pour avoir les marque-pages associés à chaque opus, bonheur collectionniste oblige, ce hors-série est l’occasion d’avoir un petit éditorial d’Olivier Girard sur les choix faits par Le Bélial’ en matière notamment de formats. La couverture est bien sûr l’œuvre d’Aurélien Police qui, malgré la taille contrainte, travaille à fond les détails. L’ouvrage se clot par l’également traditionnel catalogue, qui s’étoffe inexorablement avec les annonces de futurs titres : en août 2021, Olivier Caruso avec Symposium Inc., puis Éric Brown avec Les Simulacres martiens, Paul Di Filippo avec Une année dans la ville linéaire, David Marusek avec L’Album de mariage, et plus tard Adrian Tchaikovsky avec Walking to Aldebaran…

Un nouveau texte de Greg Egan

Ils ne sont pas des masses à avoir droit à plusieurs publications dans la collection Une Heure-Lumière : Ken Liu, Tade Thompson, Lucius Shepard, Kij Johnson, Ian McLeod, Nancy Kress et donc Greg Egan, écrivain australien connu surtout pour sa hard SF. Les éditeurs ont choisi de publier de lui la novella Un Château sous le sable, qui n’a pas pour cadre le fin fon de la galaxie comme À dos de crocodile mais notre monde, et même son Australie natale, puisque nous suivons Rufus, professeur à Adélaïde, 1500 km à l’ouest de Sydney. Il recherche son frère jumeau Linus qui semble ne plus donner signe de vie. Or, fait notable, ils sont en fait quatre frères jumeaux avec Caius et Silus et ils partagent chaque soir tous leurs souvenirs respectifs grâce à un lien neural puissant. Cette anomalie scientifique, troublant forcément leurs liens avec le monde, leur a été incorporé par leurs propres parents quand ils ont fait parti d’une secte cherchant à créer une société posthumaine ; ceux-ci sont en prison désormais, mais le lien neural entre les quatre frères a été conservé, au détriment peut-être de Linus qui ne semblait pas en profiter autant que les trois autres pour s’émanciper. L’enquête pour le retrouver guide donc Rufus vers un questionnement sur l’autonomie qu’il a et qu’il laisse à son frère.

Encore un bon hors-série qui fait plaisir à lire et posséder, car la collectionnite fonctionne toujours à plein !

Voir aussi :
Hors-Série 2018Hors-Série 2019 – Hors-Série 2020

Autres critiques :

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, essais historiques, littératures de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine. Membre fondateur du Bibliocosme.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :