Collection Hélios

Petite mise à jour de notre focus à propos de la collection tripartite des Indés de l’Imaginaire (ActuSF, Mnémos, Les Moutons électriques) : la collection Hélios a d’ores et déjà progressé en fréquence de publication, en thèmes abordés, mais également en sorties marquantes.

L’installation de la collection Hélios s’était faite dans la double conjoncture qui voyait les trois éditeurs concernés tenter de mutualiser leurs potentiels et qui faisait prendre conscience aux éditeurs indépendants de l’intérêt de tenter l’aventure de la collection poche (Milady pour Bragelonne au départ, mais aussi plus récemment Une Heure-Lumière au Bélial’ selon une autre formule, ou encore plus récemment La Petite Dentelle de L’Atalante, on en reparlera à n’en pas douter). Désormais, la collection a besoin de s’installer dans les têtes et dans les étals des libraires. Outre la publication de romans très bien accueillis en grand format désormais disponibles en poche, la période entre le printemps 2016 et l’été 2017 a vu Hélios faire légèrement évoluer sa charte graphique, puisque désormais les couvertures ont un nouvel aspect « mat brillant » qui déborde sur la reliure. Enfin, est faite une première tentative de faire de ce support un autre format, avec l’intégrale « Novaria, le roi malgré lui », de Lyon Sprague de Camp chez Mnémos, qui penche davantage vers le format « semi-poche », dirons-nous.

Ne les possédant pas tous, la liste suivante est une reconstitution, pour la plupart ; s’il y a des numéros qui ne correspondent pas, toute correction est la bienvenue.

51. Nocturnes, de Laurent Fétis
52. Rite de passage, d’Alexei Panshin
53. L’Héritière, de Jeanne-A Debats
54. Les magiciens, de James E. Gunn
55. Le pont sur les étoiles, de James E. Gunn et Jack Williamson
56. Je suis ton ombre, de Morgane Caussarieu
57. Le sang des morts, de Gilles Vidal
58. Gonelore, tome 1 : Les Arpenteurs, de Pierre Grimbert
59. D’une rive à l’autre, de Mathieu Gaborit
60. Consciences virtuelles, d’Ayerdhal
61. Porcelaine, d’Estelle Faye
62. Thinking Eternity, de Raphaël Granier de Cassagnac
63. L’une rêve, l’autre pas, de Nancy Kress
64. Harry Dickson 2, de Robert Darvel
65. Fleurs au creux des ruines, de Chloé Chevalier
66. Yellowstone, de Ludovic Albar
67. L’Effet Churten, d’Ursula Le Guin
68. Tout ce qui tombe du ciel, de Francis Mizio
69. Gonelore, tome 2 : Le Maguiste, de Pierre Grimbert
70. Les Nefs de Pangée, de Christian Chavassieux
71. H.P.L. (suivi de) Celui qui bave et qui glougloute, de Roland C. Wagner
72. Harry Dickson 2, de Robert Darvel
73. Smog of Germania, de Marianne Stern
74. Ianos, singularité nue, d’Olivier Bérenval
75. Frankenstein délivré, de Brian Aldiss
76. La Danse des étoiles, de Spider et Jeanne Robinson
77. Crimes, aliens & châtiments, de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale
78. Le Grand banquet d’Hélios (anthologie)
79. Confessions d’un elfe fumeur de lotus, de Raphaël Albert

Notons qu’en ce mois de juin, la collection renouvelle l’opération qu’elle avait lancé pour le n°50 (Un tremplin pour l’Utopie) : un Hélios gratuit pour l’achat de deux autre numéros, sachant que ce numéro gratuit prend ce coup-ci la forme d’une anthologie sur le thème de la gourmandise d’un nombre incroyable d’auteurs (Jeanne-A Debats, Fabien Clavel, Stefan Platteau et tant d’autres) issus des trois éditeurs Indés. Cette opération est notamment disponible via les boutiques en ligne des Moutons électriques et d’ActuSF.

Pour d’autres informations croustillantes, nous vous renvoyons également vers l’interview que nous avait accordée Mérédith Debaque, le responsable éditorial de cette collection Hélios.

Les Indés de l'Imaginaire