Top ciné 2018

1 janvier 2019 9 Par Carre

Bonne année 2019 à tous ! En ce 1er janvier, je vous propose de revenir sur les films de l’année qui m’ont le plus marqué. C’est parti pour le top ciné 2018 !

 

1

En guerre

En guerre affiche

Malgré de lourds sacrifices de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Emmenés par leur porte-parole Laurent Amédéo, les salariés refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.

Pourquoi il faut le voir :Parce que le sujet est d’actualité et que Vincent Lindon livre une interprétation exceptionnelle.

 

2

3 Billboards – Les panneaux de la vengeance

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

 

3

The rider

Le jeune cowboy Brady, étoile montante du rodéo, apprend qu’après son tragique accident de cheval, les compétitions lui sont désormais interdites. De retour chez lui, il doit trouver une nouvelle raison de vivre.

 

4

Girl

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

 

5

Amanda

David, 24 ans, jongle entre différents petits boulots et recule l’heure des choix plus engageants. Sa vie vole en éclats quand sa sœur aînée meurt brutalement. Il se retrouve alors en charge de sa nièce de 7 ans, Amanda.

 

6

The Guilty

Une femme appelle les urgences de la police. Elle explique avoir été kidnappée, puis raccroche brutalement. Pour la retrouver, le policier qui a reçu l’appel ne peut compter que sur son intuition, son imagination et son téléphone.

 

7

Hostiles

En 1892, un légendaire capitaine de l’armée américaine accepte à contrecœur d’escorter un chef de guerre Cheyenne et sa famille, désireuses de retourner sur leurs terres tribales. Sur le chemin, qui va les emmener du Nouveau Mexique au Montana, ils croisent le chemin d’une veuve dont la famille vient d’être assassinée par une tribu Comanche.

Pourquoi il faut le voir : Pour les acteurs, les paysages magnifiques, et la subtilité du scénario.

 

8

Jusqu’à la garde

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive…

Pourquoi il faut le voir : Pour la performance des acteurs (Léa Drucker et Denis Ménochet en tête) et pour l’ambiguïté de la personnalité du père.

 

9

Pentagon Papers

En 1971 éclate aux États-Unis l’affaire des « Pentagon Papers », vaste fuite de renseignements liés à la Guerre du Vietnam. Les documents rendus publics par le Washington Post éclaboussent alors la classe politique US de l’époque…

Pourquoi il faut le voir : Pour la curiosité de se retrouver plongé au cœur d’une investigation journalistique de grande ampleur.

 

10

Les frères Sisters

Charlie et Elie Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l’Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit.

 

11

Nos batailles

Olivier se démène au sein de son entreprise pour combattre les injustices. Mais du jour au lendemain quand Laura, sa femme, quitte le domicile, il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle.

 

12

Le grand bain

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée.

Pourquoi il faut le voir : Pour l’humour et l’émotion qui se dégagent du film, ainsi que pour les acteurs, tous parfaitement à l’aise dans leur rôle (Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Philippe Katerine, Virginie Efira, Leïla Bekhti…)

 

13

Une affaire de famille

Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent.

 

14

Bohemian Rhapsody

Le film retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique.

Pourquoi il faut le voir : Pour la bande-son et pour la performance de Rami Malek.

 

15

La forme de l’eau

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Pourquoi il faut le voir : Pour la poésie qui se dégage du film.

 

16

Mektoub My Lov – Canto Uno

Sète, 1994. Amin, apprenti scénariste installé à Paris, retourne un été dans sa ville natale, pour retrouver famille et amis d’enfance. Fasciné par les nombreuses figures féminines qui l’entourent, Amin reste en retrait et contemple ces sirènes de l’été, contrairement à son cousin qui se jette dans l’ivresse des corps. Mais quand vient le temps d’aimer, seul le destin – le mektoub – peut décider.

 

17

La douleur

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.

Pourquoi il faut le voir : Pour la performance bouleversante de Mélanie Thierry et pour en apprendre davantage sur un moment de la Seconde-Guerre mondiale rarement évoqué : les semaines qui suivirent la fin de la guerre et l’attente des familles espérant le retour de déportés.

 

18

BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan

Au début des années 70, Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions. En se faisant passer pour un extrémiste, et à l’aide d’un de ses collègues blancs chargé de jouer les doublures, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée.

Pourquoi il faut le voir : Pour le message du film et ce qu’il révèle de la présence toujours tenace du racisme aux États-Unis.

 

19

La prière

Thomas a 22 ans. Pour sortir de la dépendance, il rejoint une communauté isolée dans la montagne tenue par d’anciens drogués qui se soignent par la prière et le travail. Il va y découvrir l’amitié, la règle, l’amour et la foi…

 

20

En liberté !

Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux…

Pourquoi il faut le voir : Parce qu’Adèle Haenel et Pio Marmaï sont hilarants et qu’on passe un bon moment.

 

Et vous, quels ont été vos coups de coeur ciné de l’année dernière ?

Retour en haut