Focus #8.2 : Suite des Hélios chez les Indés de l’Imaginaire

30 août 2018 0 Par Dionysos
Les Indés de l'Imaginaire
Comme chaque été désormais, nous poursuivons notre focus continu sur la collection Hélios des Indés de l’Imaginaire que sont Les Moutons électriques, ActuSF et Mnémos.

L’année 2017-2018 en titres

Une grosse vingtaine de titres étaient à l’honneur :
78. Confessions d’un elfe fumeur de lotus, de Raphaël Albert
79. Gonelore, tome 3, de Pierre Grimbert
80. Le Guide des fées. Regards sur la femme, de Virginie Barsagol et Audrey Cansot
81. D’or et d’émeraude, d’Éric Holstein
82. Fragments de l’âge ancien, de Nathalie Dau
83. Soupir, de Mathieu Gaborit
84. Amaz, de Lisa Goldstein
85. La Fleur de verre, de George R. R. Martin
86. Route 666, de Roger Zelazny
87. Alouettes, de Jeanne-A Debats
88. Sherlock Holmes, une vie, de Xavier Mauméjean et André-François Ruaud
89. Hercule Poirot, une vie, de Xavier Mauméjean et André-François Ruaud
90. Arsène Lupin, une vie, d’André-François Ruaud
91. Anasterry, d’Isabelle Bauthian
92. Reconquérants, de Johan Héliot
93. Récits préhistoriques, de Joseph-Henri Rosny Aîné
94. Le Plus heureux de tous les enfants décédés, de Tad Williams
95. Apostasie, de Vincent Tassy
96. Véridienne, de Chloé Chevalier
97. L’Évangile cannibale, de Fabien Clavel
98. La Vie en temps de guerre, de Lucius Shepard
99. Cœurs de rouille, de Justine Niogret
100. 100 raisons d’aimer l’imaginaire. Petit éloge de la science-fiction, de la fantasy et du fantastique (collectif)

Une année de confirmation

En 2017-2018, la collection Hélios a poursuivi son petit bonhomme de chemin sur ce qui est désormais son rythme de croisière, c’est-à-dire deux ou trois volumes par mois. La saison se clôt avec le désormais traditionnel numéro spécial ; cette année, c’est un n°100 sous forme de guide, voire de plaidoyer, pour découvrir l’imaginaire sous toutes ses formes, et notamment littéraires. S’en suivent d’autres titres estivaux comme Le Travail du furet, L’Infernale comédie ou Space Opera, dont on reparlera dans le focus suivant sur cette collection.
Hélios août 2018

Des objectifs variés

Les trois maisons d’édition n’ont pas le même catalogue et pas exactement la même ligne éditoriale. De fait, ils ne défendent pas les publications qui sortent en leur nom dans cette collection de la même façon et pour les mêmes raisons. Les Moutons électriques utilisent d’abord cette collection pour permettre à des bons romans de passer rapidement en poche (C. Chevalier, L. Goldstein), mais aussi ponctuellement pour donner une deuxième vie à des formats qui se vendent plus difficilement alors qu’ils ont demandé un investissement certain (les trois « une vie » qui ne sont plus disponibles en grand format). ActuSF cherche davantage à faire correspondre ses publications au format poche avec ses actualités de grand format : leurs auteurs maison bien sûr (J.-A Debats, I. Bauthian), mais également quelques coups sur des auteurs anglo-saxons comme Zelazny. Du côté de Mnémos, il y a besoin de créer un prolongement des publications grand format : complément de la bibliographie d’auteurs maison (J. Héliot, J. Niogret par exemple) et également tentative de proposer des livres au format poche plus costaud mais en dehors de la numérotation de la collection, et ce pour des intégrales conséquentes comme ils le font dans leur catalogue de grand format.

Il y a encore de belles choses à découvrir dans cette collection qui arrive désormais à maturité avec un catalogue très fourni.

Retour en haut