Focus #10 : La collection Jean Ray chez Alma

29 janvier 2018 1 Par Dionysos
Logo Alma Editeur

Nouveau focus dans le Bibliocosme, et ce coup-ci, nous nous intéressons à une collection d’ores et déjà prévue de tenir en dix volumes puisqu’elle est consacrée à un seul auteur : la collection Jean Ray chez Alma Éditeur !


Alma Jean Ray 1

Un principe de rigueur

Tout d’abord, d’où vient cette collection « Jean Ray » ? Déjà, d’un constat et d’une volonté. En effet, les œuvres de Jean Ray ne sont plus disponibles depuis plusieurs décennies et Alma Éditeur a voulu rafraîchir l’image de cet auteur, par l’entremise et/ou le soutien de différents acteurs du monde littéraire qui voyaient là une anomalie à corriger. Cette collection se veut résoluménent une remise en avant de textes anciens, et ce notamment par un fort travail éditorial. Ainsi, nous trouvons à chaque fin de volume des postfaces éclairantes de la part d’Arnaud Huftier qui a guidé la composité de cette collection en choisissant les textes et en apportant sa connaissance du personnage « Jean Ray » (il a écrit Jean Ray. L’alchimie du mystère), qui, rappelons-le, a eu une vie assez trépidante. Bien souvent avec les auteurs anciens et qui ont connu des périodes de flou éditorial, la question se pose de l’origine des manuscrits et de la transformation a posteriori des textes originaux, c’est le cas également ici avec Jean Ray, et cette collection se veut une édition définitive à des textes reconnus comme marquants. Au programme donc :
Les Contes du whisky
La Cité de l’indicible peur
La Croisière des ombres
Malpertuis
Le Grand nocturne & Les cercles de l’épouvante
Les Derniers contes de Canterbury
Le Livre des fantômes
Les Contes noirs du golf
Saint-Judas-de-la-nuit
Le Carrousel des maléfices

Alma Jean Ray 2

Une cohérence graphique

Qui dit collection dit normalement charte graphique efficace. C’est François Angelier, notamment journaliste à France Inter, qui aurait, en tant que conseiller littéraire chez Alma Éditeur, contacté Philippe Foerster pour réaliser des couvertures proches de l’esprit de Jean Ray. Ce dessinateur de bande dessinée a alors produit des fresques emplies de tout l’aspect horrifique de ces ouvrages. Philippe Foerster a même organisé ses illustrations pour qu’elles s’étendent sur la première et la quatrième de couverture jusqu’aux rabats de part et d’autre de chaque ouvrage, afin de se donner plus de place pour positionner quelques détails issus ou inspirés des écrits de Jean Ray. Le lecteur est invité à fouiller ces décors au fil de sa lecture, car les éléments ajoutés ne le sont jamais par hasard.

Alma Jean Ray 3

Un intérêt certain pour le lecteur

Déjà, elle réédite des romans et des nouvelles qu’il était bien difficile de trouver dans le commerce désormais. De plus, elle s’offre la possibilité non négligeable d’attirer un jeune public vers les œuvres classiques d’un maître du genre fantastique, de l’épouvante, dans une période où nous redécouvrons d’autres grands auteurs de fantastique trop peu mis en avant comme H. P. Lovecraft. François Angelier et Xavier Mauméjean, qui soutiennent largement cette volonté éditoriale, le diraient bien mieux, mais ces dix ouvrages permettent bien de cerner la particularité de l’écriture de Jean Ray : un vocabulaire charnu, des situations horrifiques souvent liées à la mer et aux vapeurs de whisky, ainsi que des références culturelles fournies. Ses récits, ses « contes », fourmillent bien souvent de trahisons, de manques de bravoure et de fuites affolées, forcément cela promet des récits intéressants si vous ne les connaissez pas encore.

Une bien belle collection donc, utile et dans laquelle il y a de quoi redécouvrir de beaux moments de lecture !

Logo Alma Editeur

Retour en haut