INRI, tome 1 : Le suaire

4 janvier 2018 2 Par Davalian

Titre : Le suaire
Cycle/Série : INRI, tome 1 [Le Triangle secret – Saison 2]
Scénariste : Didier Convard
Dessinateurs : André Juillard, Denis Falque, Pierre Wachs, Paul
Éditeur : Glénat
Date de publication : 2004

Synopsis : A leur retour de Jérusalem, en 1104, cinq chevaliers champenois portaient chacun une bague identique, un anneau surmonté d’un rubis. Parmi eux il y avait Hugues de Payns qui fondera plus tard l’ordre des Templiers. Ces cinq voyageurs revenaient de leur pèlerinage, marqués d’une malédiction qui allait traverser les siècles. Une malédiction qui devait frapper le cardinal Montespa le jour où il monterait sur le trône de Saint-Pierre. Eternel, l’anathème lancé contre les imposteurs de l’Histoire, ne s’effacerait qu’après l’achèvement d’une implacable vengeance occulte.

Bibliocosme Note 3.5

– Igne natura renovatur integra !
– Par le triangle, l’hexagramme, l’oméga, la croix et le tau…

Première partie de cette deuxième série baptisée INRI, Le suaire débute très peu de temps après l’achèvement de L’imposteur, dernier volume de la série Le triangle secret (ou du moins le dernier épisode de la première saison pour les sérievores). La lecture du premier cycle est donc indispensable, car de nombreuses révélations sont faites ici. Pour en savoir davantage, vous pouvez toujours jeter un œil ici. La lecture (plutôt décevante) du roman est oubliée dès les premières planches. L’album se révèle plus riche et autant le reconnaître, il n’est pas nécessaire de s’arrêter davantage sur le roman qui ne fait que reprendre une petite partie de l’histoire d’INRI.

Comme par le passé, le scénario opte pour plusieurs mises en abîme : une partie de l’intrigue est contemporaine et une autre se déroule au XIIème siècle mais à deux époques et dans des lieux différents. La variété sera donc au rendez-vous. Un rappel habile, sous forme de coupures de journaux, permet de faire le point sur ce qu’il est advenu de Didier Mosèle, Martin Hertz, Josiane Marlane et les autres… Le cardinal Montespa lance ses équipes sur les curieuses découvertes qui ont été faites à la fin du cycle précédent… c’est alors qu’un mystérieux personnage, comme surgi du passé, vient brouiller les pistes. Il y a là un mystère… qui permet de lancer une histoire qui remonte aux Croisades et à une époque charnière pour la Loge première. Plusieurs personnages historiques viendront participer ici de manière active à l’intrigue dont le fondateur de l’Ordre du Temple, Hugues de Payns.

Le rythme est dynamique et la tension accumulée laisse le temps de poser les éléments d’un mystère qui amène à réfléchir sur la place de l’homme, sur la foi et les limites de la science. Les textes sont longs certes, mais entrecoupés de séquences d’action. Tout cela est agréablement équilibré. L’album démarre sur des concepts plutôt surprenants, mais rapidement des clés vont être données au lecteur (et à lui seul) lui permettant de disposer d’un point de vue global. Si le scénario est plutôt bien ficelé, les dessins peinent à convaincre. Les habitués de la série ne seront pas vraiment étonnés, mais il s’agit d’un handicap d’autant plus regrettable que les derniers albums avaient consenti un effort en la matière. Les épisodes les plus contemporains sont les plus soignés.

Même si les dessins ne sont pas vraiment réussis, Le suaire parvient à apporter du neuf et crée la surprise en introduisant un nouveau cycle. Les nouveautés sont nombreuses et laissent à penser qu’INRI débute sur de bonnes bases. Il n’est pas ici simplement question de suivre la suite des aventures d’une partie des personnages mais de bien davantage… Assurément, il va être difficile de résister à la tentation après avoir savouré Le triangle secret !

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4

Retour en haut