INRI, tome 2 : La liste rouge

10 janvier 2018 0 Par Davalian

Titre : La liste rouge
Cycle/Série : INRI, tome 2 [Le Triangle secret – Saison 2]
Scénariste : Didier Convard
Dessinateurs : André Juillard, Denis Falque, Pierre Wachs, Paul
Éditeur : Glénat
Date de publication : 2005

Synopsis : En janvier 1108, le pape Pascal prétexta d’un vague séminaire avec l’évêque de Reims pour se rendre secrètement dans un petit monastère reculé de Champagne… Il devait y retrouver « le tueur à la hache », qui traquait les cinq chevaliers revenus de Jérusalem avec le secret de Jésus : Les Saints Signes. Cinq symboles tracés de la main même du Christ sur le suaire de son frère Thomas. Les cinq clefs de la vie éternelle ! La guerre contre Hugues de Payns et ses quatre compagnons, héritiers de la Loge Première, avait en effet commencé en Terre sainte quatre ans plus tôt dans le sang et la trahison.

Bibliocosme Note 3.0

Les hommes seront-ils sages un jour ? INRI ne devrait-il pas reposer éternellement dans le tombeau que je lui eus construis ?

Le suaire, en évoquant des thématiques mêlant hermétisme, religion, résurrection et secret ancestral pose des bases de la série INRI. La liste rouge poursuit ce qui a été débuté en offrant quelques révélations qui vont permettre de confirmer des théories qui pouvaient déjà être ébauchées. Celles-ci concernent essentiellement les Gardiens du Sang qui marquent ici leur grand retour. Cette confrérie, qui était jusqu’ici le bras armé du Vatican et surtout l’exécuteur des basses besognes du Cardinal Montespa, prend une toute autre envergure. Qui manipule qui ? Un autre personnage, le père Macchi, cantonné jusque là à un rôle assez secondaire va également prendre davantage d’importance. Nul doute qu’il va être appelé à jouer un rôle grandissant au fil des deux prochains albums.

Le mystère INRI en lui-même retient l’attention du lecteur dans la première partie, celle qui se déroule à l’époque contemporaine. Le cardinal se remet doucement de ses blessures et l’événement annoncé à la fin du dernier tome semble progresser. Les dessins de cette partie restent les meilleurs. Comme l’indique le titre, La liste rouge va surtout s’intéresser au mystérieux tueur à la hache qui rencontre ici son commanditaire à deux reprises. Le personnage historique qu’il rencontre devient lui aussi un acteur parmi d’autres… Sa présence apporte une nouveauté bienvenue. Pendant la plus grande partie de l’album, le tueur continue son œuvre et attend son heure qui finira par arriver… de manière surprenante. Outre les révélations concernant INRI et celles relatives aux Gardiens, l’album lève quelques zones d’ombre sur un personnage : Hugues de Payns qui devient ici l’un des personnages les plus importants.

Les dessins de la majeure partie de l’ouvrage, celle qui se déroule au XIIème siècle, manquent de précision et de finesse. Même les couleurs ne se départissent pas d’un classicisme plutôt lassant. La séquence d’action de la fin, le point d’orgue de l’album, n’est guère mis en valeur et manque cruellement de relief. La neige de Champagne remplace ici le sable de la Terre sainte. Elle est omniprésente dans les scènes d’extérieur et n’apporte qu’une plus value limitée et cela reste regrettable : même les paysages ne parviennent pas à tirer profit de cette opportunité.

L’intrigue d’INRI s’étoffe avec ce deuxième tome et offre quelques révélations, l’histoire se complexifie et annonce d’importantes surprises. Il s’agit donc d’un album de facture classique qui utilise des mécaniques bien connus tout en offrant des nouveautés bienvenues touchant au déroulement du scénario. Les dessins ne retiennent guère l’attention, mais l’ensemble reste agréable.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3 ; Tome 4

Retour en haut