Divergente

Avec le succès de la franchise Hunger Games, d’autres dystopies young adult ont vu le jour et la saga Divergente de Veronica Roth est du nombre. Le premier opus de son adaptation au cinéma arrive sur nos écrans le 9 avril 2014 grâce à la caméra de Neil Burger.

Synopsis : Béatrice est une jeune fille de 16 ans. Dans un Chicago post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions, celle-ci doit choisir son camp entre les Sincères (les honnêtes), les Érudits (les intelligents), les Fraternels (les pacifistes), les Audacieux (les courageux) et les Altruistes (les désintéressés). Après avoir passé le test, il s’avère que, cas rarissime, son test n’est pas concluant car elle présente des aptitudes envers 3 des 5 factions (Érudits, Audacieux et Altruistes). Elle est Divergente et en danger de mort. Native des Altruistes, elle ira chez les audacieux, une faction qui pourrait être dangereuse pour elle…


C’est donc Neil Burger qui doit se charger d’adapter Veronica Roth ; il a eu la possibilité de s’entourer notamment d’un casting féminin très intéressant avec Shailène Woodley (remarquée dans The spectacular now), Kate Winslet (Titanic, The Reader) et Zoë Kravitz (After Earth, Californication). Notons aussi la présence de Ray Stevenson (Rome, The Punisher : War Zone) et de Jai Courtney (Spartacus, Jack Reacher).

On pourra toujours se plaindre de la multiplication des romans young adult et de leurs adaptations sur le thème presque exclusif du post-apocalyptique, mais il faut croire que cela plaît. Les « aptitudes » constituant les factions de ce Chicago dystopique peuvent paraître bien fades pour tenir tout ce monde post-apocalyptique, mais pourquoi pas. Comme Harry Potter, Hunger Games et Twilight, les lecteurs de la saga littéraire ne manqueront pas ce rendez-vous.