Sin City 5 Valeurs familiales

Titre : Valeurs familiales
Série : Sin City, tome 5
Scénariste et Dessinateur : Frank Miller
Éditeur : Rackham (fiche officielle)
Date de publication : 21 août 2014 (1997 en VO chez Dark Horse Comics)

Synopsis : Sin City, comme toutes les villes où règne le crime et la violence, a une pègre et cette pègre a un parrain, don Giacco Magliozzi. Comme tous ses semblables, il a un code d’honneur et des valeurs, la famille par-dessus tout, avec lesquels il ne badine pas du tout. Un soir, à la sortie d’un restaurant un petit truand filngue un indic’ et sa copine, qui n’est autre que la nièce de Magliozzi. Le malheureux petit truand va devoir faire face à la vengeance du parrain. Une traque impitoyable démarre aussitôt… mais les choses se compliquent quand une balle perdue tue une fille de la Vieille Ville. Miho, la terrible petite tueuse, reprend du service… la pègre de Sin City va en faire les frais.
Valeurs familiales est le seul tome de la série Sin City a ne pas avoir été préalablement publié sous forme de comics. À l’occasion du vingtième anniversaire de la publication du premier épisode de Sin City, Rackham réédite l’intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, spécialement dessinées par Frank Miller. Couverture cartonné, dos rond, tranche-fil rouge… tout pour en faire un collector.

Note 3.0

– Vous me passerez les menottes ! Et puis vous me donnerez la fessée en m’appelant « Belinda » ! C’est ce que me fait Douglas !
– Ah, la vache ! J’ai le chic pour les trouver.

Les éditions Rackham poursuivent leur réédition complète de la série Sin City de Frank Miller dans un style immaculé et avec des couvertures toute neuves signées de l’auteur lui-même, toujours à la fois scénariste et dessinateur sur sa franchise phare.


Valeurs familiales est un plus petit volume que les précédents, mais ce n’est pas pour autant que l’intrigue sera légère, bien au contraire ! Une scène de crime dévastée, un mystère à résoudre et une affaire qui le touche de près, Dwight revient sur le devant de la scène dans une aventure courte et percutante. C’est l’occasion d’approfondir notre connaissance de la pègre de Sin City, tout en voyant son association avec Miho se développer.

Si Frank Miller peine, de temps en temps, à maintenir une puissance graphique parfaite, ses dialogues et surtout ses monologues se font puissants quand Dwight disserte sur le sens de la vie et sur la futilité matérielle. Son enquête vengeresse ne nous dévoile qu’au compte-gouttes les tenants et aboutissants de cette sordide affaire.

L’association entre Dwight et les filles de la vieille ville fonctionne toujours aussi bien, après Le Grand carnage, dans cette aventure plus simpliste que les autres dans son déroulé, mais tout aussi intéressante pour sa psychologie et son dénouement.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 6 ; Tome 7