• Damnés de la Commune 1

    Les damnés de la Commune [Tomes 1, 2 et 3]

    Damnés de la Commune 1

    Titre : Les damnés de la Commune
    Cycle/Série : Les damnés de la Commune : A la recherche de Lavalette ; Ceux qui n’étaient rien ; Les orphelins de l’histoire
    Auteur : Raphaël Meyssan
    Éditeur : Delcourt
    Date de publication : 2017 – 2019

    Synopsis : Découvrez cette incroyable bande dessinée, réalisée exclusivement à partir de gravures de l’époque de la Commune, qui nous raconte la quête d’un Parisien pour exhumer l’histoire de son voisin communard.Parti à la recherche de Lavalette, le narrateur rencontre Victorine, dont le témoignage bouleversant l’accompagne dans sa quête. Tandis que sa ville se charge peu à peu d’histoires, il découvre les années de tourments qui ont conduit à la révolution de 1871. Témoignage exceptionnel sur la Commune de Paris, ce roman graphique, réalisé à base de gravures du XIXème siècle, présente la manière dont l’époque se voyait elle-même.

    De cette première réunion du comité central à l’Hôtel de Ville, il n’existe aucune archive. Personne n’a pensé à rédigé un compte rendu. Pourtant, de cette réunion est sortie la décision la plus importante et la plus surprenante du Comité, celle qui va fonder la Commune de Paris. Depuis des mois, ses membres rêvaient de l’Hôtel de Ville. A présent, ils y sont. Ils ont le pouvoir. Leur première décision est de le rendre. A la fin du jour, une affiche annonce l’organisation d’élections à la Commune de Paris.

    Dans le cadre des 150 ans de la Commune de Paris, découvrez nos différents articles sur le sujet : « La Commune de Paris » de Sebastian Haffner ; « Louise Michel, la Vierge rouge » de Mary et Bryan Talbot ; « Dans l’ombre du brasier », d’Hervé Le Corre ; « C’est la nuit surtout que le combat devient furieux – Une ambulancière de la Commune» » – Témoignage d’Alix Payen retranscrit par Michèle Audin

  • C’est la nuit surtout que le combat devient furieux – Une ambulancière de la Commune, 1871

    Titre : C’est la nuit surtout que le combat devient furieux – Une ambulancière de la Commune, 1871
    Auteur : Michèle Audin (d’après le témoignage d’Alix Payen)
    Éditeur : Libertalia
    Date de publication : 2020 (mars)

    Synopsis : Née dans une famille bourgeoise et fouriériste, Alix Payen (1842-1903) a 29 ans lorsqu’elle s’engage dans le 153e bataillon de la garde nationale. Ambulancière et infirmière, elle participe à la défense du fort d’Issy, qui protège Paris contre les assauts de l’armée versaillaise, puis à celle du fort de Vanves. Pendant les rares moments de calme, elle écrit à sa mère. Alix Payen a peu attiré l’attention des historiens. Pourtant, elle a participé à la lutte avec courage et détermination, et elle a décrit avec sensibilité les combats violents, souvent furieux – et la vie du bataillon sous les obus. Ce livre est formé de lettres, dont beaucoup sont inédites. Ces documents ont été rassemblés et présentés par la romancière Michèle Audin

     

    Subitement et de part et d’autre cet infernal vacarme cessa et le silence semblait plus profond après ces horribles détonations. Tout à coup, au milieu de ce calme, un rossignol s’est mis à chanter. Le contraste entre ce joli chant si pur, si doux, et ce que nous venions d’entendre était frappant. Pour moi, les larmes me vinrent aux yeux ; il me semblait comprendre le rossignol : il chantait la paix, l’amour, la famille. 

    Dans le cadre des 150 ans de la Commune de Paris, découvrez nos différents articles sur le sujet : « La Commune de Paris » de Sebastian Haffner ; « Louise Michel, la Vierge rouge » de Mary et Bryan Talbot ; « Dans l’ombre du brasier », d’Hervé Le Corre (à venir « Les damnés de la Commune » de Raphaël Meyssan)

  • Dans l’ombre du brasier

    Titre : Dans l’ombre du brasier
    Auteur : Hervé Le Corre
    Éditeur : Payot-Rivages (collection Rivages noir)
    Date de publication : 2020

    Synopsis : La « semaine sanglante » de la Commune de Paris voit culminer la sauvagerie des affrontements entre Communards et Versaillais. Au milieu des obus et du chaos, alors que tout l’Ouest parisien est un champ de ruines, un photographe fasciné par la souffrance des jeunes femmes prend des photos « suggestives » afin de les vendre à une clientèle particulière. La fille d’un couple disparaît un jour de marché. Une course contre la montre s’engage pour la retrouver. Dans l’esprit de L’homme aux lèvres de saphir (dont on retrouve l’un des personnages), Hervé Le Corre narre l’odyssée tragique des Communards en y mêlant une enquête criminelle haletante.

    Y a des riches et y a des pauvres, ce sera toujours comme ça, et les riches ils seront toujours plus forts que les pauvres parce qu’eux ils savent se serrer les coudes pour défendre leur bout de gras alors que le populo est bien trop con pour faire pareil.

  • Louise Michel, la vierge rouge

    Titre : Louise Michel, la Vierge rouge
    Scénaristes et illustrateurs : Mary et Bryan Talbot
    Éditeur : La librairie Vuibert
    Date de publication : 2016

    Synopsis : Louise Michel (1830-1905) a eu un destin hors du commun : combattante politique, féministe avant l’heure, aventurière de la liberté… Dans ce roman graphique, Mary et Bryan Talbot font revivre l’héroïne de la Commune de Paris et nous transportent à ses côtés, des rues de la capitale pendant le siège de 1870 aux plages de Nouvelle-Calédonie où elle fut exilée. De combats en arrestations, de victoires en défaites, de fusillades en moments de partage, nous sommes plongés avec elle au plus près du petit peuple de Paris qui lutte pour ses droits, puis des Kanaks se battant pour leur émancipation.

    Si vous êtes las de végéter dans l’ignorance et la pauvreté, si vous souhaitez que vos enfants puissent un jour profiter du fruit de leur labeur plutôt que d’être réduits au rang d’animaux d’usine, à faire la fortune d’un exploiteur, alors faites preuve d’intelligence. Nous devons en finir pour toujours avec la propriété privée. Nous devons garder le contrôle des moyens de production. Nous devons tenir bon !

    Dans le cadre des 150 ans de la Commune de Paris, découvrez nos différents articles sur le sujet : « La Commune de Paris » de Sebastian Haffner (à venir : « Dans l’ombre du brasier » d’Hervé Le Corre ; « C’est la nuit surtout que le combat devient furieux », témoignage d’Alix Payen retranscrit par Michèle Audin et « Les damnés de la Commune » de Raphaël Meyssan)

  • La Commune de Paris

    Titre : La Commune de Paris
    Auteur : Sebastian Haffner
    Éditeurs : Éditions de Fallois et Éditions Europolis
    Date de publication : 2019

    Synopsis : Le court essai qu’Haffner a consacré à la Commune de Paris occupe une place singulière dans son œuvre. C’est le regard d’un grand intellectuel allemand sur la plus grande tragédie sociale du XIXe siècle en France. Que trouve-t-on dans ce texte ? Non pas une nouvelle histoire de la Commune mais une réflexion approfondie sur sa signification et ses répercussions. Les faits essentiels sont rappelés sans rien omettre de la barbarie versaillaise ni de la répression judiciaire qui en a prolongé les effets.Mais Haffner évoque également les idées «communardes» qui allaient plus tard être reprises dans la législation sociale. Il s’attache à montrer l’attitude évolutive de Marx d’abord très sévère pour l’aventurisme du soulèvement populaire spontané avant de reprendre le flambeau de la Commune assassinée dans La Guerre civile en France, flambeau qui sera repris à son compte par Lénine.

    La malédiction que ce monde bourgeois s’est attiré par l’éradication de la Commune n’est pas éteinte pour autant. Les spectres des fusillés continent de se battre, aujourd’hui encore. Ils hantent toutes les révolutions du XXe siècle.

    Comme vous le savez, ce blog est d’ordinaire majoritairement consacré aux littératures de l’imaginaire en général, et à la fantasy en particulier, même si d’autres types d’ouvrages viennent de temps à autre émailler nos publications (bandes dessinées, romans historiques, littérature générale…). Les essais politiques ont également récemment fait leur apparition, et c’est à présent au tour des synthèses historiques de venir s’ajouter à la liste. Anciens étudiants en histoire tous les deux, nous nous sommes en effet depuis peu replongés dans des lectures de type universitaire traitant d’une période sur laquelle nous avions globalement fait l’impasse lors de nos études : le XIXe français. Un siècle complexe à appréhender car caractérisé notamment par la fréquence et la rapidité de ses changements de régime puisqu’on passe tout de même en l’espace de cent ans d’une monarchie absolue à une république, puis à un empire, une restauration monarchique, une nouvelle révolution, suivie d’une nouvelle restauration, elle-même suivie d’une troisième révolution, à laquelle s’ajoute ensuite une nouvelle république, un nouvel empire, et enfin une nouvelle république. C’est dense, c’est complexe, et c’est souvent une période très méconnue. Mes sensibilités politiques m’ont pour le moment plutôt amenée à me pencher sur des périodes de structuration du mouvement ouvrier ou de révolution (même si je ne devrais pas tarder à aller regarder de plus près la Restauration grâce à l’excellente chaîne de vulgarisation historique Veni Vedi Sensi), et c’est donc tout naturellement que je me suis intéressée à la Commune de Paris dont, hasard du calendrier, nous fêtons aujourd’hui même les 150 ans. A cette occasion je vous propose donc de découvrir pendant les semaines à venir plusieurs ouvrages consacrés à cette période brève (72 jours !) mais marquante de notre histoire, tout en continuant bien sur à vous parler en parallèle de nos découvertes en SFFF. Voici donc le programme des prochaines semaines sur le sujet :
    18 mars : La Commune de Paris – Sebastian Haffner (synthèse historique)
    25 mars : Louise Michel, la vierge rouge – Mary et Bryan Talbot (roman graphique)
    1er avril : Dans l’ombre du brasier – Hervé le Corre (roman)
    8 avril : C’est la nuit surtout que le combat devient furieux – Une ambulancière de la Commune – Témoignage d’Alix Payen retranscrit par Michèle Audin (témoignage d’époque)
    15 avril : Les damnés de la Commune – Raphaël Meyssan (bande dessinée en trois tomes)

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Olangar - Une Cité en flammes

    Olangar – Une cité en flammes

    Olangar - Une Cité en flammes

    Titre : Olangar – Une cité en flammes
    Cycle/Série : Olangar, tome 2 (?)
    Auteur : Clément Bouhélier
    Éditeur : Critic
    Date de publication : 2020 (mai)

    Synopsis : La menace d’une nouvelle guerre gronde aux portes d’Olangar. Furieux de la pollution qui touche leur fleuve sacré, les elfes sont sur le pied de guerre. La Chancellerie charge deux nains, Kalin et Nockis, de trouver les preuves qui permettraient de maintenir la paix. Pendant ce temps, dans l’arrière-pays, d’insaisissables incendiaires frappent au hasard, ne laissant dans leur sillage que des cadavres brûlés. Quand la province d’Enguerrand est frappée à son tour, la jeune suzeraine Evyna n’a d’autre choix que de revenir à la capitale pour mener l’enquête et arrêter les tueurs. Elle ignore que, très loin de là, son ancien compagnon d’armes, l’elfe Torgend, a décidé de quitter son exil forcé sur le continent des orcs et de regagner lui aussi le royaume.

     

    -Cherchez-vous notre hôpital ?
    Un à un les ouvriers hochèrent la tête. La révolte des nains avait amélioré le sort d’une partie du peuple. Les écoles ouvraient et les hôpitaux disposaient de meilleurs moyens pour soigner les malades et les infirmes. Mais les bases sociales demeuraient inchangées. Dans les usines, au fond des mines, sur les navires de commerce et dans les champs désormais arrosés de substances « bienfaitrices » pour les légumes, on mourrait encore. Ces hommes, comme tant d’autres, venaient ici pour éviter d’être vus dans les hôpitaux d’Olangar. Contre quelques couronnes d’argent, des mouchards donnaient aux grandes compagnies les noms des ouvriers qui se portaient mal et qu’il valait mieux ne pas embaucher.

  • Damnés de la Commune 3

    Les Damnés de la Commune, tome 3 : Les orphelins de l’Histoire

    Damnés de la Commune 3

    Titre : Les orphelins de l’Histoire
    Cycle/Série : Les Damnés de la Commune, tome 3
    Auteur : Raphaël Meyssan
    Éditeur : Delcourt (Histoire & histoires) [site officiel]
    Date de publication : 6 novembre 2019

    Synopsis : Ils ont eu soixante-douze jours pour renverser le roman national. À présent, Victorine, Lavalette et les Communards affrontent une armée. La Semaine sanglante a commencé. Avec les mots et les images de l’époque, ce livre retisse les fils de notre histoire. Pour nous, les orphelins de l’histoire, les enfants perdus de la Commune.

    Je vois le monde de Victorine vaciller.
    Du sud-ouest de la ville, cent trente mille soldats déferlent dans Paris.
    La Semaine sanglante a commencé.

    Fin 2019, Raphaël Meyssan clôt sa trilogie des Damnés de la Commune chez les éditions Delcourt avec ce tome intitulé Les orphelins de l’histoire.

  • Olangar - Une Cité en flammes

    Olangar – Une Cité en flammes

    Olangar - Une Cité en flammes

    Titre : Une Cité en flammes
    Cycle/Série : Cycle d’Olangar
    Auteur : Clément Bouhélier
    Éditeur : Critic (Fantasy) [site officiel]
    Date de publication : juin 2020

    Synopsis : La menace d’une nouvelle guerre gronde aux portes d’Olangar. Furieux de la pollution qui touche leur fleuve sacré, les elfes sont sur le pied de guerre. La Chancellerie charge deux nains, Kalin et Nockis, de trouver les preuves qui permettraient de maintenir la paix. Pendant ce temps, dans l’arrière-pays, d’insaisissables incendiaires frappent au hasard, ne laissant dans leur sillage que des cadavres brûlés. Quand la province d’Enguerrand est frappée à son tour, la jeune suzeraine Evyna n’a d’autre choix que de revenir à la capitale pour mener l’enquête et arrêter les tueurs. Elle ignore que, très loin de là, son ancien compagnon d’armes, l’elfe Torgend, a décidé de quitter son exil forcé sur le continent des orcs et de regagner lui aussi le royaume.

    Coup de coeur

    On ne se sentait jamais autant à Olangar que lorsqu’on se trouvait dans ses boyaux.

    Deux ans après Bans et barricades, Clément Bouhélier nous emmène à nouveau en Olangar avec Une Cité en flammes, dans ce royaume où son éditeur Critic nous promet de la fantasy entre J.R.R. Tolkien et Karl Marx !

  • Vivre en Macronie 1

    Vivre en Macronie, Années 1 et 2

    Vivre en Macronie 1
    Vivre en Macronie 2

    Titre : Vivre en Macronie
    Cycle/Série : Année 1 : Les premiers de cordée | Année 2 : Qu’ils viennent me chercher !
    Auteur : Allan Barte
    Éditeur : Ant Editions [site officiel]
    Date de publication : 11 novembre 2018 et 19 mai 2019

    Synopsis : L’élection d’Emmanuel Macron a vu arriver dans le paysage politique français de nouvelles personnalités ainsi que le retour de quelques anciennes têtes.
    La Start-up Nation, le Nouveau Monde de Macron, ne fait pas l’unanimité au sein de la population française : Président des riches, petits mots qui choquent, entourage proche des multinationales, majorité parlementaire marchant au pas…
    En Marche… Et En Image !
    Une BD consacrée au quinquennat d’Emmanuel Macron ! Le dessinateur Allan Barte livre ici un regard critique et plein d’humour sur cette vaste scène politique.
    Les albums sont chronologiques : chaque album correspond à une année du quinquennat et à l’intérieur de chaque album, les pages suivent aussi cette logique chronologique.
    Ils peuvent être lus de façon indépendante, vous pouvez très bien commencer par le tome 2 avant de lire le 1 et même ne pas lire l’album linéairement.

    Coup de coeur

    [Gilets Jaunes : ça va trop loin ! Emmanuel Macron à un Gilet Jaune :]
    — Alors, sous prétexte qu’on casse le droit du travail, qu’on détruit l’Éducation Nationale, qu’on dépouille la SNCF et que, plus généralement, on privatise tout ce qu’on peut, des aéroports à la FDJ en passant par les barrages et Engie, pour, au final, précariser plus encore les pauvres… toi, tu abîmes le Fouquet’s ?
    Bah, pour la peine, je t’enlève en plus ton droit de manifester ! Tu l’as bien cherché ! Assassin !

    Aujourd’hui, coup de projecteur sur Emmanuel Macron (et non « coup de projecteur dans Emmanuel Macron », je vous vois venir… clin d’œil à Pierre-Emmanuel Barré) ! Le dessinateur Allan Barte présente aux éditions Ant une chronique du quinquennat en cours (2017-2022) avec un tome par année (de mai à avril à chaque fois), et ça envoie !

  • Les Délaissés

    Les Délaissés

    Les Délaissés

    Titre : Les Délaissés (Comment transformer un bloc divisé en force majoritaire)
    Auteur : Thomas Porcher
    Éditeur : Fayard [site officiel]
    Date de publication : 26 février 2020

    Synopsis : Des Etats-Unis à la France en passant par l’Italie et le Royaume-Uni, partout les cadeaux fiscaux en faveur des plus riches se multiplient au même rythme que les coupes budgétaires pour les plus pauvres. Une minorité d’individus, s’accaparant déjà une importante partie des richesses, semble tout mettre en œuvre pour en récupérer encore plus. De l’autre côté, la majorité de la population subit la dégradation des services publics, les fins de mois difficiles, la précarité et le manque d’espérance.
    Des gilets jaunes aux banlieusards en passant par les cadres et les agriculteurs, cette majorité délaissée est multiple, et sa division est largement instrumentalisée par la minorité dominante et les partis politiques qui veulent s’assurer une base électorale. La lutte des classes a laissé place à une lutte entre pauvres. Et le système, intrinsèquement inégalitaire et destructeur pour la planète, ne tient qu’à ces dissensions.
    Pour sortir de l’impasse, il faut que les différentes catégories que forment « les délaissés » se constituent en une classe majoritaire à même de soutenir une lutte commune : celle d’en finir avec le modèle économique actuel pour proposer un autre projet répondant aux urgences sociale et écologique.
    Membre des économistes atterrés, docteur en économie de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, Thomas Porcher est professeur associé à la Paris School of Business. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de publications dans des revues académiques internationales. Son dernier livre, Traité d’économie hérétique (Fayard, 2018), s’est écoulé à plus de 50 000 exemplaires.

    Cerise sur le gâteau, le 1 % des ménages les plus riches, qui possède déjà 25 % du patrimoine français et qui a été le principal bénéficiaire de la croissance économique ces trente dernières années, a obtenu une diminution d’impôts de 4 milliards d’euros avec la réforme de l’impôt sur la fortune ISF), tandis que symétriquement étaient annoncées une diminution des APL et des baisses de moyens pour le service public, notamment l’hôpital qui a dû faire 1,6 milliard d’économie en 2018.

    À son tour, l’économiste Thomas Porcher s’engage politiquement et régulièrement dans le débat public. Après avoir participé au coup d’épée dans l’eau que fut (est) Place Publique, il le fait de façon un peu plus radicale dans son essai paru début 2020 aux éditions Fayard : Les Délaissés.

%d blogueurs aiment cette page :