Marco Polo tome 1

Titre : Marco Polo : Le garçon qui vit ses rêves
Série : Marco Polo, tome 1
Scénaristes : Christian Clot, Eric Adam et Didier Convard
Dessinateur : Fabio Bono
Éditeur : Glénat (collection Explora)
Date de publication : octobre 2013

Synopsis : Marchand vénitien devenu explorateur de la route de la soie, ambassadeur puis employé au service de l’’empereur Kubilaï Khan, qui ne connaît pas Marco Polo ? Mais que sait-on vraiment de ses 25 ans de voyage en terres des terribles Mongols ? Les diverses missions qu’’il accomplira pour le grand khan en Chine sont à l’’origine du nouveau regard sur le monde et sur la cartographie de l’époque que ses écrits ont suscité…

Note 3.5

Je me nomme Marco Polo, surnommé l’audacieux, fils de Niccolo. J’ai traversé tous les mondes connus et découvert maintes merveilles. Au cours de mon voyage, un mage m’a dit que je côtoierais le plus grand de tous, le plus puissant des puissants et que je partagerais ses secrets.

Avec ce septième album de la collection « Explora », consacrée aux plus grands explorateurs de l’histoire, Christian Clot fait pour une fois le choix de mettre en avant un aventurier antérieur au XIXe siècle : le célèbre Marco Polo, qui succède ainsi à Burton, Fawcett ou encore Tenzing. Comme toujours, on retrouve pour cet énième opus une toute nouvelle équipe composée d’Eric Adam et Didier Convard au scénario, et de Fabio Bono aux dessins. Une collaboration qui fonctionne à merveille et permet de rendre un bien bel hommage à celui que beaucoup considèrent comme le plus grand des voyageurs. Il ne s’agit toutefois pas ici de proposer un éloge sans nuances de Marco Polo, Christian Clot insistant à de multiples reprises au cours de l’album sur le fait que, s’il est bien le premier à avoir relaté de façon documentée son voyage en Orient, il n’est cependant pas le premier voyageur occidental à s’être rendu aux confins de l’Asie, les liens entres marchands occidentaux et chinois étant réguliers depuis déjà plusieurs siècles. Il y a malgré tout beaucoup à dire sur ce curieux personnage, trop pour un seul album, et c’est pourquoi « Le garçon qui vit ses rêves » ne constitue en réalité que le premier tome consacré à Marco Polo dont on découvre uniquement ici le voyage d’aller vers l’Asie. Et il y a déjà de quoi faire…

Marco Polo tome 1 planche 1

L’expédition est initialement entreprise par le père et l’oncle de Marco, Niccolo et Matteo, afin de trouver de nouveaux débouchés commerciaux intéressants et de rencontrer le grand khan de l’empire mongol. Un second voyage suivra en 1271, avec cette fois le jeune Marco, qui ne reviendra à Venise que vingt-quatre ans plus tard. On suit donc les pérégrinations de ce petit groupe de voyageurs, de la Turquie à la Chine et le palais du grand khan de l’empire mongol, en passant par l’Iran, les déserts de Dash-e-Lut et de Taklamakan (« celui dont on ne revient pas »), les montagnes du Pamir… L’album offre donc une très grande diversité de paysages et de couleurs très appréciable et qui assure au lecteur à la fois dépaysement et divertissement. Sont également présent un grand nombre d’anecdotes plus passionnantes les unes que les autres : celle du peuple Salamandre, du vieux sur la montagne, des dangers liés à la traversée du désert… Il est aussi intéressant de voir évoquer les liens tissés par les membres de l’expédition avec les populations locales dont on découvre certains us et coutumes surprenants. Christian Clot s’en va également toujours de son petit dossier historique dans lequel il revient sur le contexte de la seconde moitié du XIIIe siècle, la polémique quant à la véritable implication de Marco Polo dans ce voyage et la véracité de son « Livre des merveilles », l’expansion mongole…

Marco Polo tome 1 planche 2

Un album passionnant qui permet de découvrir l’histoire de l’un des explorateurs les plus célèbres au monde. La succession de paysages plus variés les uns que les autres et magnifiés par de beaux graphismes ne manquera pas de répondre au désir d’évasion de n’importe quel lecteur à qui Explora propose ici de se divertir tout en s’instruisant. Un concept fort louable et une collection dont je ne me lasse pas. Rendez-vous en 2014 pour le prochain album, consacré cette fois à Henry de Monfreid.