Décade de l'Imaginaire 2015

Titre : L’Homme-Singe à la mode d’Épinal
Cycle : Les Futures Mystères de Paris
Auteur : Roland C. Wagner
Éditeur : L’Atalante
Date de publication : 2003

Synopsis : Pour cette troisième édition de la Décade de l’Imaginaire, laissez-vous envoûter par les textes courts des auteurs que nous publions.

Note 1.5

Il existe une théorie selon laquelle les légendes au sujet des ogres seraient le souvenir considérablement dégradé des rencontres entre les néandertaliens et nos ancêtres. Rares sont les scientifiques qui lui accordent un quelconque crédit – la plupart estiment que la tradition orale, même déformée, ne saurait se perpétuer pendant plusieurs dizaines de millénaires. (Ses yeux brillaient d’excitation.) Personnellement, je la trouve assez esthétique et pleine de bon sens pour ne pas l’écarter de but en blanc.

Pour représenter Roland C. Wagner au sein de la Décade de l’Imaginaire 2015 des éditions L’Atalante, il est bien difficile de lui demander une nouvelle récente car cet auteur nous a quittés en 2012 lors d’un tragique accident. C’est pourquoi les éditions L’Atalante ont ressorti un texte de 2003, « Un Homme-Singe à la mode d’Épinal », que j’ai eu bien du mal à cerner.

Malgré tout, avec cette très courte annonce d’enquête surnaturelle dans un Paris futuriste, nous retrouvons le fond la pensée de Roland C. Wagner que nous avons pu déjà lire dans Poupée aux Yeux morts par exemple. Ainsi, son style est toujours aussi excentrique et burlesque à lire, on y repère aussi ses psychosphères et ses communications en tridi. Enfin, la mise en abîme habituelle de la fiction et de la réalité est bien aussi présente pour poser la question ultime et fatidique : quel est le pouvoir d’un roman ?

Autres critiques : Baroona (233°C)