Science-Fiction

Faut-il aller voir… Albator, corsaire de l’espace ?

Albator-Corsaire-de-lEspace-Affiche-France-710x964

Nostalgie au programme de ce Noël ! Le grand Albator, qui a bercé mon enfance et sûrement celle de bien d’autres, revient sur nos grands écrans le 25 décembre 2013 !

Synopsis : 2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable. Le jeune Logan, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition GAIA afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

Sans parler uniquement nostalgie, Albator s’inspire plus que jamais du manga original pour ce long-métrage japonais. Épopée militaire, contexte révolutionnaire et charisme incarné, Albator rassemble pas mal de problématiques intéressantes, mais saura-t-il retrouver un public dans une génération bien peu versé dans les univers sombres ? Rien n’est moins sûr, évidemment, d’autant que les mangas originels sont petit à petit tombés dans l’oubli dans nos contrées. De plus, l’appellation « Corsaire de l’espace » ajoutée dans le titre français n’envoie pas tellement du rêve. Pour moi, un petit tour s’impose malgré tout pour découvrir ce petit bijou de l’animation 3D japonaise, même si l’appréciation « mythique, épique et visuellement sans précédent » attribué à James Cameron ne m’inspire jamais une grande confiance.

Un film d’animation ambitieux donc, surfant sur une tradition importante et une 3D que l’on espère à la hauteur. Ceci a au moins le mérite de maintenir la proportion de bonne science-fiction au cinéma.

 

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, essais historiques, littératures de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine. Membre fondateur du Bibliocosme.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :