Un pays à l’aube

11 août 2013 0 Par Carre

un-pays-a-l-aube

Titre : Un pays à l’aube
Auteur : Dennis Lehane
Éditeur : Rivages
Date de publication : 2009

Synopsis : En 1918, Babe Ruth, gloire montant du base-ball, est tenu avec ses coéquipiers en échec dans une partie jouée lors d’une panne de train contre des Noirs, et notamment par un joueur très doué, Luther Laurence. Celui-ci se retrouve serviteur chez la famille Coughlin, des Irlandais dont le patriarche domine ses trois fils, en particulier Danny, l’aîné tête brûlée et policier qui joue à l’espion…

big_5

T’as jamais remarqué que quand ils ont besoin de nous ils parlent de « devoir », mais que quand on a besoin d’eux ils parlent de « budget » ?

Boston 1919, l’Amérique retrouve ses soldats après la première guerre mondiale. Ces héros ont bien l’intention de récupérer leurs travaisl, occupés par la communauté noire pendant leur absence. Mais voilà, le chômage, les mouvements sociaux et raciaux, l’inflation sont au coeur du pays, de plus la grippe espagnole fait son apparition causant une mortalité affolante. Dans ce contexte, nous suivons cette fresque à travers Danny Couglin, fils ainé d’une famille irlandaise dont le père est une figure emblématique de la police et Luther Laurence, un jeune noir idéaliste. Ce qui frappe le lecteur c’est l’incroyable complexité de l’époque, à ce titre le travail de documentation est remarquable, et impressionnant le nombre de personnages qui jalonnent le récit. Cette fresque est tout simplement extraordinaire, Lehane nous attire dès les premières pages avec une puissance narrative incroyable. Chaque personnage se bat avec ses idéaux et ses fantômes et Lehane entrecroise ces destins de façon magnifique.

Une fresque puissante, passionnante, formidable photographie d’une Amérique en pleine construction. Un pays à l’aube, un auteur à son apogée.

Retour en haut