• L’architecte de la vengeance

    Titre : L’architecte de la vengeance
    Auteur : Tochi Onyebuchi
    Éditeur : Albin Michel Imaginaire
    Date de publication : 2022 (mars)

    Synopsis : Ella a un don. Quand elle regarde un enfant, et avant que son nez ne se mette à saigner, elle sait s’il va devenir infirmier en gériatrie ou s’il va mourir avant l’âge de onze ans, étendu sur un trottoir, les yeux vers le ciel, fauché par l’incompréhensible guerre des gangs qui ensanglante son quartier depuis toujours. Pirus, Crips, Bloods… la violence a tant de noms à Compton. Quand Kevin, son frère, voit le jour en 1992, pendant les émeutes provoquées par l’acquittement des policiers impliqués dans l’affaire Rodney King, Ella sait déjà que sa famille va déménager de la Californie pour Harlem et qu’elle tiendra bientôt dans sa main sa première boule de neige. Mais quitter l’endroit d’où l’on vient ne permet pas toujours d’échapper à la violence et à l’injustice. Ella a un don ; pour elle, pour Kevin, pour l’Amérique, sans doute le temps est-il venu de l’utiliser.

    Face à une menace agressive qui suinte de mépris pour votre humanité et qui souhaite, faute de pouvoir vous exploiter, vous punir, vous terroriser, vous torturer, à quoi sert l’espoir ?

  • Vivre en Macronie 1

    Vivre en Macronie, Années 1 et 2

    Vivre en Macronie 1
    Vivre en Macronie 2

    Titre : Vivre en Macronie
    Cycle/Série : Année 1 : Les premiers de cordée | Année 2 : Qu’ils viennent me chercher !
    Auteur : Allan Barte
    Éditeur : Ant Editions [site officiel]
    Date de publication : 11 novembre 2018 et 19 mai 2019

    Synopsis : L’élection d’Emmanuel Macron a vu arriver dans le paysage politique français de nouvelles personnalités ainsi que le retour de quelques anciennes têtes.
    La Start-up Nation, le Nouveau Monde de Macron, ne fait pas l’unanimité au sein de la population française : Président des riches, petits mots qui choquent, entourage proche des multinationales, majorité parlementaire marchant au pas…
    En Marche… Et En Image !
    Une BD consacrée au quinquennat d’Emmanuel Macron ! Le dessinateur Allan Barte livre ici un regard critique et plein d’humour sur cette vaste scène politique.
    Les albums sont chronologiques : chaque album correspond à une année du quinquennat et à l’intérieur de chaque album, les pages suivent aussi cette logique chronologique.
    Ils peuvent être lus de façon indépendante, vous pouvez très bien commencer par le tome 2 avant de lire le 1 et même ne pas lire l’album linéairement.

    Coup de coeur

    [Gilets Jaunes : ça va trop loin ! Emmanuel Macron à un Gilet Jaune :]
    — Alors, sous prétexte qu’on casse le droit du travail, qu’on détruit l’Éducation Nationale, qu’on dépouille la SNCF et que, plus généralement, on privatise tout ce qu’on peut, des aéroports à la FDJ en passant par les barrages et Engie, pour, au final, précariser plus encore les pauvres… toi, tu abîmes le Fouquet’s ?
    Bah, pour la peine, je t’enlève en plus ton droit de manifester ! Tu l’as bien cherché ! Assassin !

    Aujourd’hui, coup de projecteur sur Emmanuel Macron (et non « coup de projecteur dans Emmanuel Macron », je vous vois venir… clin d’œil à Pierre-Emmanuel Barré) ! Le dessinateur Allan Barte présente aux éditions Ant une chronique du quinquennat en cours (2017-2022) avec un tome par année (de mai à avril à chaque fois), et ça envoie !

  • Les Délaissés

    Les Délaissés

    Les Délaissés

    Titre : Les Délaissés (Comment transformer un bloc divisé en force majoritaire)
    Auteur : Thomas Porcher
    Éditeur : Fayard [site officiel]
    Date de publication : 26 février 2020

    Synopsis : Des Etats-Unis à la France en passant par l’Italie et le Royaume-Uni, partout les cadeaux fiscaux en faveur des plus riches se multiplient au même rythme que les coupes budgétaires pour les plus pauvres. Une minorité d’individus, s’accaparant déjà une importante partie des richesses, semble tout mettre en œuvre pour en récupérer encore plus. De l’autre côté, la majorité de la population subit la dégradation des services publics, les fins de mois difficiles, la précarité et le manque d’espérance.
    Des gilets jaunes aux banlieusards en passant par les cadres et les agriculteurs, cette majorité délaissée est multiple, et sa division est largement instrumentalisée par la minorité dominante et les partis politiques qui veulent s’assurer une base électorale. La lutte des classes a laissé place à une lutte entre pauvres. Et le système, intrinsèquement inégalitaire et destructeur pour la planète, ne tient qu’à ces dissensions.
    Pour sortir de l’impasse, il faut que les différentes catégories que forment « les délaissés » se constituent en une classe majoritaire à même de soutenir une lutte commune : celle d’en finir avec le modèle économique actuel pour proposer un autre projet répondant aux urgences sociale et écologique.
    Membre des économistes atterrés, docteur en économie de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, Thomas Porcher est professeur associé à la Paris School of Business. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de publications dans des revues académiques internationales. Son dernier livre, Traité d’économie hérétique (Fayard, 2018), s’est écoulé à plus de 50 000 exemplaires.

    Cerise sur le gâteau, le 1 % des ménages les plus riches, qui possède déjà 25 % du patrimoine français et qui a été le principal bénéficiaire de la croissance économique ces trente dernières années, a obtenu une diminution d’impôts de 4 milliards d’euros avec la réforme de l’impôt sur la fortune ISF), tandis que symétriquement étaient annoncées une diminution des APL et des baisses de moyens pour le service public, notamment l’hôpital qui a dû faire 1,6 milliard d’économie en 2018.

    À son tour, l’économiste Thomas Porcher s’engage politiquement et régulièrement dans le débat public. Après avoir participé au coup d’épée dans l’eau que fut (est) Place Publique, il le fait de façon un peu plus radicale dans son essai paru début 2020 aux éditions Fayard : Les Délaissés.

  • Chroniques d'un vieux Gilet Jaune en Sarthe et à Paris

    Chroniques d’un vieux Gilet Jaune en Sarthe et à Paris

    Chroniques d'un vieux Gilet Jaune en Sarthe et à Paris

    Titre : Chroniques d’un vieux Gilet Jaune en Sarthe et à Paris
    Auteur : Jean-Claude Leroyer
    Éditeur : Éric Jamet éditeur [site officiel]
    Date de publication : 12 octobre 2019

    Synopsis : Schiappa, Ruffin, médias, CGT, Attali…
    Ce n’est pas une étude sociologique. Ce n’est pas un pamphlet politique. Ce n’est pas un traité philosophique. C’est juste le témoignage d’un retraité de 77 ans, aux côtés de plusieurs centaines de Gilets Jaunes sarthois, témoins et victimes d’une police partout et d’une justice nulle part.
    En France en 2019, les sanctions sont beaucoup plus lourdes pour un Gilet Jaune, honnête citoyen pris dans une manifestation non déclarée que pour de hauts personnages, voleurs de millions d’Euros à l’État Français.

    Les Gilets jaunes arrêtés ne deviendront jamais des leaders ni des proscrits, mais des héros discrets, remarquables, exceptionnels, aimés par toute la communauté de ceux qui auraient pu être à leur place.
    Tout le monde sait qu’ils sont victimes de l’arbitraire d’un pouvoir aux abois. La répression n’a jamais fait disparaître la misère. Les cœurs meurtris des Gilets Jaunes sont emplis de haine à l’encontre de ceux qui volontairement les maintiennent dans des situations désespérées. La flamme de la révolte ne s’éteindra pas sous les coups de matraque, elle continuera à brûler silencieusement dans l’attente d’un nouvel incendie.

    À l’occasion de La 25e Heure du Livre 2019, le salon du Mans, le Bibliocosme a aussi pu rencontrer parmi les stands des différents éditeurs locaux Jean-Claude Leroyer, qui publie ses Chroniques d’un vieux Gilet Jaune en Sarthe et à Paris, chez Éric Jamet éditeur.

  • D'or et d'émeraude Hélios

    D’or et d’émeraude

    D'or et d'émeraude Hélios
    D'or et d'émeraude Mnémos

    Titre : D’or et d’émeraude
    Auteur : Éric Holstein
    Éditeur : Mnémos (Dédales) [site officiel] / ActuSF (Hélios) [site officiel
    Date de publication : février 2011, puis septembre 2017
    Récompenses : Prix Bob-Morane 2012 du meilleur roman francophone

    Synopsis : « Une légende raconte que le bâton d’or de Bochica a été perdu.
    Il ne pourra être retrouvé que par celui qui aura pardonné aux envahisseurs.
    Alors seulement le royaume des Muiscas pourra renaître.»
    Enfant adopté, Simon ne s’est jamais senti concerné par la Colombie, son pays natal. Pourtant, à vingt-cinq ans, il éprouve le besoin de se confronter à cette part à la fois intime et inconnue de son identité. Loin des sentiers touristiques, il découvre à Bogotá une société aux mille visages, héritière d’une violence dont l’origine, dit-on, remonte aux premiers Conquistadores. Renouant avec ses racines indiennes, Simon participe à une cérémonie religieuse qui le projette dans les spirales du temps, en 1537.
    Au moment où, sur les traces de Cortés et Pizarro, les troupes de Quesada posent le pied sur l’Altiplano, la terre des Indiens muiscas. Une époque sombre et brutale où il est encore possible de changer le cours de l’Histoire, et peut-être la face du monde…
    Bibliocosme Note 3.5

    C’est le moment de faire ton choix. Sache seulement qu’il n’y a pas de grands hommes sans grands renoncements et qu’il n’y a pas de grands chefs sans grandes bassesses. Alors, sois ce que tu t’efforces de devenir depuis ton départ de Santa Marta, ou retourne à ce que tu redoutes d’être depuis toujours, mais agis. Maintenant !

    Il y a des romans très peu connus, qu’on finit par repérer, qu’on peut parfois oublier dans sa « Pile à Lire », et qu’on redécouvre avec plaisir au moment de la lecture. D’or et d’émeraude est de ceux-là et nous offre une uchronie en trois temps.

  • Paroles d'honneur

    Paroles d’honneur

    Paroles d'honneur

    Titre : Paroles d’honneur
    Scénaristes: Leïla Slimani et Laetitia Coryn
    Dessinateur : Laetitia Coryn
    Éditeur : Les Arènes BD
    Date de publication : 2017 (septembre)

    Synopsis : Rabat, été 2015. Suite à la parution de son livre « Dans le jardin de l’ogre », un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l’addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère. Au fil des pages, l’auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d’une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié : prostitution, concubinage, homosexualité.

    Bibliocosme Note 4.0

    La société marocaine est bipolaire : on dit que l’on veut se moderniser et protéger nos habitants, mais la question de la sexualité reste taboue. Il faut en parler, ce n’est pas un problème strictement médical. Les avortements mal faits, les septicémies, les infections, les suicides, les crimes d’honneur, les abandons et les infanticides sont un vrai problème au sein de la société marocaine, que l’on doit résoudre une bonne fois pour toute.

  • Sélection officielle – Journal

    selection-officielle

    Titre : Sélection officielle – Journal
    Auteur : Thierry Frémaux
    Éditeur : Grasset
    Date de publication : 4 janvier 2017

    Synopsis : Jamais, dans l’histoire du Festival de Cannes, qui soufflera en 2017 ses soixante-dix bougies, l’homme qui préside à la Sélection officielle n’avait ainsi tenu son Journal au jour le jour en vue d’une publication. De la clôture de Cannes 2015 à celle de 2016, voici une année dans la vie d’un boulimique qui aime aimer.
    Nous sommes conviés au cœur de la machine du plus important festival du monde : les équipes, le fonctionnement interne, le jury, les relations avec les critiques et les médias, mais surtout avec les artistes – scénaristes, réalisateurs, acteurs – du monde entier, les producteurs, les agents, les festivals concurrents, jusqu’à l’élection, à partir des mille huit cents films visionnés, de ceux qui feront la « Sélection officielle ».

    Note 4.5

    Robert Favre Le Bret, Maurice Bessy et Gilles Jacob, qui furent délégués généraux avant moi, ont tous retenu à leurs dépens cette maxime dont je fait chaque année l’expérience : « Une bonne sélection, c’est grâce aux films, une mauvaise sélection c’est à cause du sélectionneur ».

  • Appel d'air

    appel-dair

    Titre : Appel d’air
    Auteurs/Nouvelles : Fabrice Colin (« Interruption momentanée des programmes ») ; Claude Mamier (« Nulle part ») ; Stéphane Beauverger (« Sécurité / Impunité (scène vécue à venir) » ; Roland C. Wagner (« « La gratuité c’est le vol » déclare le Ministre des Finances » ; Francis Mizio (« S’en sortir en 2010 : facile ») ; Thomas Day (« Miin ») ; Sylvie Denis (« 1er mai 2010 – 20h12 ») ; Patrick Eris (« 21 mars 201… ») ; Olivier Tomasini (« Le Temps de… Cerise ») ; Markus Leicht (« Chroniques des années matinales ») ; Claude Ecken (« Les Nouvelles béatitudes ») ; Jean-Marc Ligny (« Pour une démocratie plus nette, des élections modernes ! ») ; Li-Cam (« Qui sommes-nous ? ») ; Charlotte Bousquet (« Ballade des idées du temps jadis ») ; Johan Héliot (« Appel urgent ») ; Jean-Pierre Fontana (« Science-Friction ») ; Serge Lehman (« Un ancien dissident à nouveau autorisé à publier ») ; Joëlle Wintrebert (« Slam party débusquée par la brigade anti-criminalité ») ; Sylvie Lainé (« Chômeurs et fils ») ; Vincent Wahl (« Machine à s’indigner ») ; Alain Damasio (« Définitivement ») ; Jean-Pierre Andrevon (« Un certain 6 mai 2007 ») ; Laurent Whale (« Nicoland ») ; Francis Berthelot (« Le Questeur ») ; Simon Sanahujas (« Comment fut-ce possible ? ») ; Lucie Chenu (« Traitement de textes ») ; Ugo Bellagamaba (« Le Suicide de la démocratie ») ; Lisa N. (« Souches rabougries sur la pente droite de la scène ») ; Alain Damasio (« Disparitions ») ; Catherine Dufour (« Mentions légales »)
    Éditeur : ActuSF
    Date de publication : 2007

    Synopsis : 30 écrivains de science-fiction, 30 short stories pour s’interroger au lendemain des présidentielles, sur notre future… et notre présent.

    Note 3.5

    Fraternité, brillante reine
    Qui chantait les dignes valeurs
    De la République, souveraine
    Solidarité née du cœur
    Citoyen, Création, Culture,
    Et vous, peintures et romans,
    Où se cachent vos sépultures ?
    Mais où sont les rêves d’antan.
    (Charlotte Bousquet, Ballades des idées du temps jadis)

  • Haytham, une jeunesse syrienne

    haytham-une-jeunesse-syrienne

    Titre : Haytham, une jeunesse syrienne
    Scénariste : Nicolas Hénin
    Dessinateur : Kyungeun Park
    Éditeur : Dargaud
    Date de publication : 16 septembre 2016

    Synopsis :  À Deraa, en Syrie, Haytham est le fils d’un des leaders de la jeune révolution. À 14 ans, il est sur les premières barricades, mais bientôt il doit fuir. Il arrive en France, un pays dont il ne parle pas la langue. Quatre ans plus tard, après une mention bien au bac, le jeune réfugié est devenu un élève de maths sup. Cette histoire vraie, à la fois tragique et porteuse d’espoir, est racontée par Nicolas Hénin, grand reporter et spécialiste de la Syrie qui fut pendant près d’un an otage de Daesh, et mise en images par le dessinateur de Yallah Bye. Haytham a activement participé à l’écriture du scénario, donnant à ce récit passionnant toute sa vérité.

    Note 3.0

    Il n’y a que des gens libres qui défendent leur pays. Les esprits serviles ne défendent que les tyrans.

  • Ceux qui sauront

    Ceux qui sauront

    Titre : Ceux qui sauront
    Auteur : Pierre Bordage
    Éditeur : Flammarion / J’ai lu
    Date de publication : 2008/2010

    Synopsis : Et si la Révolution française n’avait pas eu lieu ? Voici le portait d’une France qui ne fut jamais, où une minorité d’aristocrates continue, aujourd’hui, d’asservir les masses populaires, notamment en interdisant l’instruction. Jean, fils d’ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu’une descente de police met un terme brutal aux cours qu’il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu’on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde…

    Note 3.0

    Des paroles de son père lui revinrent en mémoire : un jour, tous les hommes pourront bénéficier du progrès; pour ça il faudra leur faire comprendre, là-haut, par la force au besoin, que le partage est le seul avenir de l’humanité…

%d blogueurs aiment cette page :