• Brigade chimérique

    La Brigade chimérique

    Brigade chimérique

    Titre : La Brigade chimérique (intégrale)
    Scénaristes : Serge Lehman et Fabrice Colin
    Dessinateur : Gess
    Coloriste : Céline Bessoneau
    Éditeur : L’Atalante (Flambant Neuf) [site officiel]
    Date de publication : 2015 pour l’intégrale (2009-2010 pour les six épisodes)
    Récompenses :Prix du jury BdGest’Art 2010

    Synopsis : Ils sont nés sur les champs de bataille de 14-18, dans le souffle des gaz et des armes à rayons X.
    Ils ont pris le contrôle des grandes capitales européennes. Par-delà le bien et le mal.
    Les feuilletonistes ont fait d’eux des icônes. Les scientifiques sont fascinés par leurs pouvoirs. Pourtant, au centre du vieux continent, une menace se profile, qui risque d’effacer jusqu’au souvenir de leur existence.

    Vous ne vous étiez pas encore cherchés : alors vous m’avez trouvé. Maintenant, je vous ordonne de me perdre et de vous trouver vous-mêmes. C’est lorsque vous m’aurez tous renié que je reviendrai vers vous.

    Dire que je me tâtais d’acheter la Brigade chimérique depuis un bail est un euphémisme, il aura fallu la bonne humeur d’un bénévole de chez L’Atalante, habitué de la 25e Heure du Livre du Mans et des Utopiales de Nantes, ainsi que l’envie de ma chère et tendre pour me décider, enfin ! Et il m’aura fallu encore plus de temps pour en faire une critique à peu près potable ! Oui, enfin ! car la Brigade chimérique me fait incontestablement rêver depuis sa sortie : reconstituer une mythologie super-héroïque européenne (et notamment française) n’a-t-il pas du bon ? Flirter avec une uchronie violente et fracassante allant des tranchées au nazisme des années 1930, n’est-ce pas tentant ? Enfin, se fondre dans une multiplicité de références littéraires, politiques et philosophiques, toutes revisitées, n’est-il pas fondamentalement excitant ? Bien évidemment : si !

  • Récidive 1938

    Récidive 1938

    Récidive 1938

    Titre : Récidive 1938
    Auteur : Michaël Foessel
    Éditeur : PUF (Presses Universitaires de France) [site officiel]
    Date de publication : 27 mars 2019

    Synopsis : Tombé presque par hasard sur l’année 1938, un philosophe inquiet du présent est allé de surprise en surprise. Au-delà de ce qui est bien connu (les accords de Munich et la supposée «faiblesse des démocraties »), il a découvert des faits, mais aussi une langue, une logique et des obsessions étrangement parallèles à ce que nous vivons aujourd’hui. L’abandon de la politique du Front populaire, une demande insatiable d’autorité, les appels de plus en plus incantatoires à la démocratie contre la montée des nationalismes, une immense fatigue à l’égard du droit et de la justice : l’auteur a trouvé dans ce passé une image de notre présent.
    Récidive ne raconte pas l’histoire de l’avant-guerre. Il n’entonne pas non plus le couplet attendu du « retour des années 30 ». Les événements ne se répètent pas, mais il arrive que la manière de les interpréter traverse la différence des temps. En ce sens, les défaites anciennes de la démocratie peuvent nous renseigner sur les nôtres. Récidive est le récit d’un trouble : pourquoi 1938 nous éclaire-t-elle tant sur le présent ?

    Quand le vrai et le faux se confondent et que les faits les mieux établis semblent suspects, l’impossible devient crédible.

    Historien de formation, j’ai peu l’habitude (voire jamais, en fait) de lire des ouvrages écrits par des philosophes. Exceptionnellement, j’ai été très fortement attiré par la récente sortie de Récidive 1938, où le philosophe Michaël Foessel plonge dans la presse de 1938 et s’interroge, en philosophe et citoyen, sur le degré de démocratie que proposait la fin de la IIIe République en France.

  • Récidive 1938

    Récidive 1938

    Titre : Récidive 1938
    Auteur : Michaël Foessel
    Éditeur : PUF
    Date de publication : 2019 (mars)

    Synopsis : « Populisme », « néolibéralisme », « nationalisme » : les mots se bousculent et pourtant l’insatisfaction demeure. Pour décrire ce qui nous arrive, nous ne manquons pas de savoirs. La crise de la démocratie fait l’objet de diagnostics récurrents. Mais c’est la stupeur qui domine, comme si la nouveauté du présent contribuait encore à accroître l’inquiétude. Et si cette nouveauté tant de fois mise en avant était un obstacle à la compréhension ? Ce livre décrit la rencontre entre un philosophe inquiet du présent politique et l’année 1938. Tombé presque par hasard sur la presse française de 1938, l’auteur est allé de surprise en surprise. Au-delà de ce qui est bien connu (les accords de Munich et la supposée « faiblesse des démocraties »), il a découvert des faits, mais aussi une langue, une logique et des obsessions étrangement parallèles à ce que nous vivons.

     

    L’analogie est une manière de mettre en garde contre la récidive, tout en gardant raison.

    C’est à un petit voyage dans la France de 1938 que nous invite Michaël Foessel avec ce livre paru aux Presses universitaires de France en mars dernier. Philosophe de formation, l’auteur ne prétend aucunement proposer une analyse historique de cette époque. Il s’agit plutôt de nous raconter sa propre découverte de l’année 1938, dont il a été frappé par le grand nombre de similitudes qu’elle partage avec ce que nous vivons actuellement en France. L’auteur met les choses au clair dès le début : il ne s’agit pas d’affirmer ou de démontrer que nous sommes actuellement en train de revivre les années 1930, ni que ce qui s’est passé à l’époque nous pend au nez. Le but est plutôt de tenter de comprendre les phénomènes qui rendent possible que, à quatre-vingt ans d’intervalle, ces deux situations aient autant en commun. Bref, si pour l’auteur 1938 n’équivaut pas à 2018, l’analogie entre les deux époques est frappante.

  • Lasser, détective des dieux, tome 5 : Trahison en terres celtes

    Titre : Trahison en terres celtes
    Cycle/Série : Lasser, détective des dieux, tome 5
    Auteurs : Sylvie Miller et Philippe Ward
    Éditeur : Critic
    Date de publication : 2019 (juin)

    Synopsis : 1938, Le Caire. Quand Gabian, le vieux loup de mer, propose à Lasser une enquête en Gaule dont il ne connaît ni la teneur ni le commanditaire, ce dernier se laisse convaincre malgré lui et décide de retourner dans le pays qui l’a vu naître… mais qu’il a fui quelques années plus tôt. Et s’il est devenu entre temps le Détective des dieux, ce retour aux sources n’en est pas moins compliqué pour Lasser : à peine a-t-il posé le pied dans le vieux port de Marselha qu’il se retrouve pris dans une fusillade. Très vite, il comprend qu’il va devoir replonger dans son passé, celui qui a vu la mort de ses parents, et affronter ses propres démons. Ce sera le début d’un périple qui va l’entraîner dans une course-poursuite échevelée à travers les terres celtes, sur fond de dérèglements climatiques. Aidé par le djinn Amr, il devra rattraper un fugitif particulièrement retors, se confronter aux divinités de multiples panthéons et sauver le monde. Rien que ça !

     

  • Chroniques du Grimnoir, tome 1 : Magie brute

    Titre : Magie brute
    Cycle : Chroniques du Grimnoir, tome 1
    Auteur : Larry Correia
    Éditeur : L’Atalante
    Date de publication : 2012 (mai)

    Synopsis : États-Unis, début des années 1930. Les dirigeables sillonnent le ciel, Berlin est peuplée de zombies et la magie, apparue depuis près d’un siècle, a changé la donne. Le grand public hésite entre admiration et haine des « actifs », ces gens qui se téléportent, lisent dans les esprits, modifient la gravité, contrôlent les animaux, guérissent par imposition des mains… Deux organisations de magiques se livrent une guerre souterraine acharnée : l’Imperium et son maître le « président », qui tiennent le Japon, et le Grimnoir, société secrète de résistants aux intentions louables mais aux méthodes discutables.

  • Monts et merveilles, tome 1 : Opération Sabines

    Titre : Opération Sabines
    Cycle/Série : Monts et merveilles, tome 1
    Auteur : Nicolas Texier
    Éditeur : Les Moutons Électriques
    Date de publication : 2018 (février)

    Synopsis : Londres, 1937. Le jeune enchanteur Carroll Mac Maël Muad et son domestique Julius Khool, vieux soldat maure ayant servi dans les légions de la République romaine de Weimar, sont recrutés par le Special Operation Service afin d’exfiltrer un savant vénitien, dont les travaux dans le domaine de l’atome risquent de bouleverser l’équilibre des forces en Europe.Ils ignorent cependant que ces découvertes ne sont pas convoitées que par les services de renseignements ennemis, mais également par une société secrète mêlant poètes, sorciers et créatures de l’outre-monde luttant pour leur survie. Loin de se passer comme prévu, l’opération « Sabines » amènera dès lors Carroll et Julius jusqu’au coeur des limbes, au long d’une route rythmée par les rencontres et de périls merveilleux.
    Bibliocosme Note 3.0

    Si tu n’avais pas ce vieux corps de matière périssable, tu pourrais presque être des nôtres ! Vous n’êtes d’ailleurs pas si différents de nous : après tout, vos cellules changent. Vous grandissez, vous changez d’apparence. Vous passez d’un embryon à un petit tas de poussière, avec plein d’étapes intermédiaires, y compris selon la nuit, le jour, ou la lumière. C’est votre petite part d’outre-monde, ce changement que vous appelez la vie. 

  • L’Ordre du Labyrinthe

    Titre : L’ordre du Labyrinthe
    Auteur : Lisa Goldstein
    Éditeur : Les Moutons Électriques
    Date de publication : 2018 (janvier)

    Synopsis : Étudiant l’histoire de sa famille pendant qu’elle travaille comme intérimaire à San Francisco, Molly Travers découvre qu’elle est la descendante de magiciens de cabaret qui faisaient de la véritable magie au dix-neuvième siècle, en compagnie d’un groupe d’occultistes nommé l’Ordre du Labyrinthe. Élevée par une grande-tante après que ses parents soient morts dans un accident de voiture, Molly apprend par le détective privé John Stow qu’elle possède une famille dont elle ne savait rien. Leur enquête va dévoiler les sombres mystères d’une société occulte. Histoire de famille et histoire secrète s’avèrent tissées étroitement ensemble.

    Bibliocosme Note 3.5

  • Origines 3 Club Uranium

    Origines, tome 3 : Club Uranium

    Titre : Club Uranium
    Cycle/Série : Origines, tome 3
    Auteur : Stéphane Przybylski
    Éditeur : Le Bélial’ [site officiel]
    Date de publication : 23 juin 2016

    Synopsis : Début 1940.
    L’extraordinaire découverte faite par Friedrich Saxhäuser dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir est désormais aux mains d’un comité occulte basé en terres américaines. De Berlin à Washington D.C., tous s’accordent sur une chose : retourner au Kurdistan irakien est impératif. Qui se rendra maître du Château des millions d’années possèdera un avantage crucial dans le conflit en cours… De chaque côté de l’Atlantique, le comte Erchingen et l’énigmatique M. Lee montent des expéditions secrètes avec l’Irak en point de mire, une gageure quand la guerre étend son empire sur l’essentiel du globe… Reste Saxhäuser, soldat hors normes confronté à l’indicible et aux convictions balayées. Peut-être lui appartiendra-t-il de sauver l’humanité ? Mais envisager pareille entreprise est-il seulement possible quand votre propre humanité semble vous échapper ?
    Auteur d’ouvrages militaires et historiques, dont La Campagne de 1870, distingué par le prix de l’Académie de Stanislas, Stéphane Przybylski poursuit avec Club Uranium, troisième volet de sa Tétralogie des Origines, saluée par le prix Révélation Futuriales 2016, son monumental projet romanesque imbriquant théories conspirationnistes et plongée au cœur des marges de l’Histoire, quelque part entre Le Matin des magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier, la mythique série des X-Files de Chris Carter et Les Puissances de l’invisible de Tim Powers.

    – Je vous propose de mettre un terme à ce « tapage » qui focalise les attentions sur vos activités, reprit M. Lee. Je m’emparerai des preuves de votre existence, puis je les ferai disparaître, en même temps que j’éliminerai ou discréditerai les témoins de ces phénomènes. Je m’arrangerai pour que l’on ne puisse jamais tirer de conclusions irréfutables au sujet de votre existence. La désinformation est une arme plus efficace que l’extermination… une chose que les nazis ne comprendront jamais.
    – Pourquoi pensez-vous que je me tiens devant vous, plutôt que devant Hitler ? ajouta l’étranger. En touant ouvertement tant de gens, les nationaux-socialistes créent des martyrs et provoquent un sentiment de rejet qui les mène tout droit à leur perte. Si nous commettions l’erreur de nous allier à eux, l’humanité pourrait se dresser unie dans la résistance.
    – Je me félicite de votre choix. Je ne crois pas à la résistance, mais plutôt à l’adaptation, à la mutation des espèces pour garantir leur survie. Voyez ce tyrannosaure : comme il est ridicule face aux forces de l’univers qui l’ont fait disparaître à tout jamais.
    – L’humanité a toujours enfanté des héros qui pensent le contraire, des gens convaincus de pouvoir renverser l’ordre inéluctable des choses. Ce sont eux que vous allez devoir combattre : exterminez-les, mais surtout, détruisez les idées qu’ils représentent.
    – Pour que la liberté ne reste qu’un barbecue et une partie de football, par un bel après-midi d’été, ajouta M. Lee.

    Des nazis, des conspirations et des extraterrestres en pleine Deuxième Guerre mondiale, voici le programme de Club Uranium, troisième tome de la Tétralogie des Origines, écrit par Stéphane Przybylski aux éditions Le Bélial’.

  • Et si le diable le permet

    Et si le diable le permet

    Titre : Et si le diable le permet
    Cycle : Une étrange aventure de Sachem Blight & Oxiline
    Auteur : Cédric Ferrand
    Éditeur : Les Moutons Électriques
    Date de publication : 2017 (mai)

    Synopsis : 1930. Le monde se remet à peine de la pire crise financière de tous les temps. Les capitales paniquent encore à la moindre rumeur, les colonies sont paralysées par la peur… Même les riches ne dorment pas sereinement, c’est dire ! Heureusement pour lui, le très aventureux Sachem Blight travaille dans un domaine épargné par toute cette incertitude boursière : il parcourt le vaste monde pour secourir les filles et fils de bonne famille, cette brochette d’inconscients qui se jettent volontairement dans la gueule du loup sous le prétexte de vouloir goûter aux joies de vacances exotiques. Le commerce de Blight l’emmène sur tous les continents pour affronter la multitude de dangers auxquels ses clients se frottent lors de leurs tribulations. Et cette fois-ci, Sachem est appelé à la rescousse à Montréal, au Québec. Et manque de chance pour lui, son niveau de Français n’est pas à la hauteur de l’enquête qu’il doit mener. Pour la première fois de sa carrière, il va devoir composer avec une partenaire, en la personne d’Oxiline, sa demi-sœur qu’il connaît à peine.

    T’as été smart, l’anglo, sur ce coup là. Et beau joueur, avec ça. Ça aurait pu faire vilain, mais t’as évité que ces cochons nous vargent dessus. J’taime bien, finalement !

  • Mickey Mouse – Café Zombo

    Titre : Café Zombo
    Série : Mickey Mouse
    Auteur : Régis Loisel
    Éditeur : Glénat
    Date de publication : 2016 (novembre)

    Synopsis : 1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux… Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies !

    Résultat de recherche d'images pour "mickey café zombo"

    On n’a pas eu de travail, ni hier, ni aujourd’hui… On n’en aura pas demain… Alors écoutes… Fauchés pour fauchés, qu’est-ce qui nous empêche de nous donner du bon temps ? Pêcher, s’baigner, ça coûte rien, ça !

    Retrouver Régis Loisel au dessin et plus seulement à l’écriture comme c’est le cas pour Le Grand Mort est toujours un immense plaisir. Nul besoin de présenter l’homme. Ayant pu discuter avec ce grand monsieur au FIBD d’Angoulême, celui-ci me confiait sans surprise qu’il avait grandi avec le Journal de Mickey et qu’il avait longtemps espéré avoir l’occasion de le dessiner un jour. Quel ne fut donc pas son plaisir quand J. Glénat, après avoir obtenu les droits du mythique personnage, lui confia la réalisation d’un album. Aussi l’attente fut longue de la part du public, et une fois dans nos mains, l’on se dit déjà que c’est un bien bel objet.

    Résultat de recherche d'images pour "mickey café zombo"

%d blogueurs aiment cette page :