Récit contemporain

Comme un empire dans un empire

Titre : Comme un empire dans un empire
Auteur : Alice Zeniter
Éditeur : Flammarion / J’ai lu
Date de publication : 2020 / 2021

Synopsis : Il s’appelle Antoine. Elle se fait appeler L. Il est assistant parlementaire, elle est hackeuse. Ils ont tous les deux choisi de consacrer leur vie à un engagement politique, officiellement ou clandestinement, et vont se rencontrer autour d’une question : comment continuer le combat quand l’ennemi semble trop puissant pour être défait ?Dans ce grand roman de l’engagement, Alice Zeniter met en scène une génération face à un monde violent, qui cherche, avec une contagieuse obstination, à en redessiner les contours, et s’empare audacieusement de nos existences ultracontemporaines pour interroger ce que signifie, aujourd’hui, faire de la politique.

Voilà un roman ambitieux sur notre monde d’aujourd’hui à travers le portrait deux personnages : L, jeune hackeuse qui ressent une menace (réelle, imaginée ?) depuis l’arrestation de son compagnon et Antoine, jeune assistant parlementaire qui tente d’écrire un premier roman. Forte de ses deux protagonistes, Alice Zeniter déroule un récit parfois complexe, notamment lorsqu’il s’agit de parler du monde virtuel, de ses codes, de sa part sombre et cachée. Le texte sonde avec plus ou moins de bonheur deux mondes qui vont, bien sûr, se rencontrer. Le roman aborde des thèmes très contemporains comme l’engagement politique, social, amoureux.

Le roman d’Alice Zéniter dont j’avais aimé (comme beaucoup de lecteurs) le roman précédent, m’a cette fois laissé un sentiment mitigé. En cause, certainement, le peu d’intérêt que l’on ressent pour L comme pour Antoine. Certes, la réflexion sur notre époque est assez passionnante et juste mais l’intérêt se délite par moment et l’on peine à être emballé par ce récit très dense mais qui m’a perdu plusieurs fois en route. L’émotion est absente du récit, j’aurai aimé être plus près de L et d’Antoine, ressentir leurs questionnements au lieu de les découvrir de façon aussi distante. Même l’épilogue nous laisse sur notre faim.

Un roman qui aborde des thèmes d’actualité intéressants mais qui peine à séduire en raison du manque d’empathie qu’on ressent pour les personnages.

Autres critiques :  ?

Livrovore passionné de lecture, de cinéma, de théâtre et en règle générale par tout ce qui a trait à la culture, sans prétention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :