Comme un frère

1 avril 2020 1 Par Carre

Titre : Comme un frère
Auteur : David Treuer
Éditeur : Albin Michel (Terre d’Amérique)
Date de publication : 2002

Synopsis : Minneapolis, 1981. Simon, un jeune Indien de trente ans, sort de prison où il a purgé dix ans pour le meurtre accidentel de son frère cadet. La première personne qu’il va voir, c’est sa mère, même si elle ne lui a jamais pardonné d’avoir tué son fils. C’est là que Simon découvre qu’il a un neveu âgé de dix ans et qui ignore tout du drame familial qui s’est joué avant sa naissance. Comment retrouver sa place après dix années d’absence et d’isolement ? Comment vivre avec la mort de son frère sur la conscience ? Simon rêve de réconcilier le passé et le présent mais sa quête d’une rédemption impossible ravive des souvenirs douloureux et met inexorablement en place les éléments d’une nouvelle tragédie.

 


Le livre de David Treuer laisse un sentiment mitigé. Pourtant par le sujet, par son personnage principal, et part la dramaturgie même du récit, tous les ingrédients semblaient réunis. Mais si le roman nous embarque de belle manière dès les premières pages, son histoire nous perd par son choix d’embarquer son anti héros dans des scènes qui manquent d’intérêt ou par des flashbacks qui déséquilibrent le récit. On regrette aussi que Treuer n’ait pas plus creusé les liens distendus familiaux (les personnages de la mère et de Véra auraient gagnés à être plus approfondis, la relation entre les deux frères aurait gagné à être plus fouillée). Au final, une histoire qui ne laisse pas indifférent mais dont on se dit qu’on n’était pas loin d’un grand livre.

En tout cas, bravo à Albin Michel pour cette remarquable collection qu’est « Terre d’Amérique ».

Autres critiques :  ?

Retour en haut