Comment c’est là-haut ? (nouvelle)

19 mars 2020 0 Par Dionysos
Comment c'est là-haut

Titre : Comment c’est là-haut ? (What’s it like out there ?)
Auteur : Edmond Hamilton
Éditeur : Le Bélial’ [site officiel]
Date de publication : 26 avril 2018 (1952 en VO)

Synopsis : Comment c’est là-haut ? Comment c’est sur Mars ? Frank revient de la deuxième expédition martienne et il sait que la réalité n’est pas rose. Faut-il pour autant abandonner le rêve de la conquête spatiale ? Un texte poignant par l’un des maîtres de l’Âge d’or de la science-fiction, couronné par le Prix des Lecteurs de Bifrost 2018.

Allez jusqu’au Pôle Nord faire du camping, vous verrez comme on s’y sent seul. Là-bas, c’était encore pire.

Avec les éditions Le Bélial’, c’est souvent l’occasion de découvrir des auteurs anglo-saxons méconnus et notamment par des nouvelles ou des novellas marquantes. Parmi celles qu’ils ont laissé découvrir gratuitement pendant un temps, car elle a reçu le prix des lecteurs de Bifrost en 2019 (catégorie Nouvelle étrangère), après avoir été publiée dans la revue Bifrost n°90, il y eut Comment c’est là-haut (What’s it like out there ?), d’Edmond Hamilton, auteur américain connu par exemple pour sa série des années 1940, Capitaine Futur (adapté en animé sous le nom de Capitaine Flam).

De retour de Mars

Le sergent Frank Haddon sort d’hôpital après une mission périlleuse sur Mars. Là-bas, la recherche d’uranium se développe sans relâche sur la planète rouge. Le besoin de forces armées est fort pour la sécuriser, alors que les autorités ne savent pas du tout ce qu’ils vont y trouver, si c’est dangereux et si cela vaut le coup de sacrifier des soldats. Du coup, devant l’intérêt médiatique de ces campagnes martiennes vu depuis la Terre, chaque personne que Frank croise lui demande inlassablement « alors, comment c’est là-haut ? ». À la sortie de l’hôpital, dans le taxi qui l’emmène ou dans l’aéroport qu’il traverse, il se doit à chaque fois de raconter son aventure. En visitant les parents de ses compagnons décédés en mission, Frank revit ces moments terribles dont il se rappelle tout, dans les moindres détails.

Une nouvelle très sentimentale

À chaque petit chapitre de cette nouvelle, Edmond Hamilton joue sur plusieurs registres. D’abord, la répétition exagérée de certaines tournures de phrases afin de créer un décalage au moment de la lecture, comme s’il martelait ces expressions afin de nous les faire rentrer de force dans la tête. De plus, il met en place un parallélisme évident entre ce qu’a vécu Frank en mission et ce qu’il doit désormais subir au moment de faire son pèlerinage force auprès des parents de ses compagnons décédés. Finalement, il ne nous dévoile son aventure qu’au compte-gouttes et cela permet de construire une forte empathie envers Frank : doit-il tout raconter aux personnes qu’il rencontre ou bien doit-il les ménager en en dévoilant le moins possible ? Ses souvenirs de sa mission martienne sont ceux d’un vétéran ayant « contemplé » une guerre qu’il ne voulait pas voir, forcément cela laisse des traces.

Comment c’est là-haut ? est donc une nouvelle très touchante qui aborde un sujet porteur d’espoir à l’époque où elle a été écrite, mais davantage porteur de nostalgie à l’heure où on se rend compte que, pour le moment, on est avant tout capable de détruire notre propre environnement, alors envisager de coloniser Mars, aujourd’hui il faut être Warren Buffett ou Elon Musk pour penser à cela…

Autres critiques :

The Maki Project

Cette critique est ma 9e participation au Projet Maki 2020.

Retour en haut