Divers "transcatégoriques"

De retour des Imaginales 2018 !

Nous voici de retour des Imaginales après quatre jours intensifs passés à Épinal. Pour la deuxième année consécutive, nous avons pu nous rendre à ce festival immanquable pour tous les amateurs de littérature de l’imaginaire (à condition d’habiter dans les parages, évidemment). Comme pour le festival des Étonnants Voyageurs auquel nous avons assisté le week-end précédent, voici le bilan de ces quelques jours bien chargés passé dans le cadre toujours aussi agréable du parc du cours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rencontres et soirées

Comme chaque année, le festival proposait un grand nombre de table-ronde ou débat réunissant des auteurs, des universitaires ou des acteurs du monde du livre. Nous avons ainsi pu assister à une dizaine de ces rencontres qui feront l’objet de prochains articles consacrés respectivement à « La fantasy et l’histoire » et « Les spécificités de la fantasy aujourd’hui ». J’ai également pour ma part pu assister à plusieurs entretiens mettant en avant un auteur en particulier comme Marie Brennan ou encore Robin Hobb. Les animations nocturnes étaient elles aussi très réussies. Outre les lectures organisées par Elbakin et auxquelles ont participé des auteurs comme Jean-Claude Dunyach, Stefan Platteau, Estelle Faye, Fabien Cerutti ou encore Nathalie Dau, je retiens surtout la rencontre de quelques heures organisée avec John Howe dans un des Magic Mirrors. L’artiste s’est prêté pour l’occasion à un sympathique exercice de question/ réponse, précédé de la projection d’un documentaire inédit en France dans lequel il revient sur ses inspirations.

Les expositions

Le travail de John Howe sur « Le Seigneur des Anneaux » faisait justement l’objet d’une exposition installée à la BMI d’Épinal. Jusqu’au 24 juin, ceux qui habitent aux alentours auront eux aussi la chance de pouvoir admirer les plus belles illustrations de l’artiste : le combat de Gandalf contre le balrog, l’arrivée des oliphants, la Comté, les cavaliers noirs… De petits panneaux d’exposition consacrés à l’adaptation en BD de « Gagner la guerre » de Jean-Philippe Jaworski étaient également installés dans le parc. L’occasion de découvrir le visage de Benvenuto et quelques aperçus de la ville de Ciudalia (la lecture et la critique de l’album ne devraient d’ailleurs pas tarder).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les rencontres et dédicaces

Les Imaginales, c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens avec lesquels on ne communique que virtuellement le reste de l’année. Comme l’an dernier, nous sommes ravi d’avoir pu passer un peu de temps avec le duo du Pays des Cave trolls. Mis à part Blackwolf et Marie-Juliette que nous avons croisé très brièvement, nous n’avons cependant pas eu le plaisir de croiser d’autres blogueurs (mais ce n’est que partie remise !) Pour ce qui est des dédicaces, en revanche nous n’avons pas chômé ! Parmi les auteurs étrangers, j’ai eu la chance de pouvoir faire dédicacer mes romans à Robin Hobb, Marie Brennan, R. J. Barker, Ed McDonald, Nnedi Okorafor, ou encore Steven Erikson. Du côté des auteurs français, la moisson est encore meilleure puisque nous avons pu faire signer Pierre Pevel, Stefan Platteau, Fabien Cerutti, Adrien Tomas, Mathieu Gaborit, Olivier Gay, mais aussi Gabriel Katz, Isabelle Bauthian, ou encore Sabrina Calvo.

Les achats

Comme certains on déjà pu le constater, nos acquisitions furent encore plus nombreuses que l’année précédente puisqu’on passe de 18… à 25 ! (dont seulement deux pour Dionysos). Et voilà l’étendu des dégâts :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore une belle édition pour ce festival des Imaginales qui fait depuis dix-sept ans la joie des amateurs de fantasy. Vivement l’année prochaine !

Antiquiste passionnée d’art, de cinéma, de voyage et surtout grande lectrice des littératures de l’imaginaire (fantasy essentiellement).

9 commentaires

  • Apophis

    Outre le Stephen Aryan, l’Erikson et le 4e Lady Trent, je t’avoue que je suis curieux d’avoir ton avis sur le bouquin de Charlotte Bousquet. Je suis très, très, mais alors très loin d’être fan de cette auteure, mais je dois dire que là, je suis intrigué par le résumé (et puis bon, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis). Et évidemment, il y a la couverture… Bref, je compte sur toi, fidèle et intrépide exploratrice, pour te lancer dans son roman, ta machette à la main ! Nos goûts étant souvent extrêmement proches, si tu es convaincue, ne serait-ce que par la solidité de l’univers, de l’intrigue et des personnages, il n’est pas impossible que je lui redonne sa chance (sinon, ça finira en excommunication Apophienne -de l’auteure, hein-).

    • Boudicca

      Grosse pression du coup 😉 Je suis assez pressée de savoir ce que ça donne aussi (et la couverture y est effectivement pour beaucoup !) En fait j’ai du mal à décider dans quel ordre je vais lire toutes ces nouveautés ^^

  • Davalian

    Une nouvelle fois, j’ai honteusement zappé le festival pour des raisons de calendrier.
    En plus j’habite presque à côté (tout est relatif hein…). Qui sait peut-être l’année prochaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :