Départ pour le Festival des Étonnants Voyageurs 2018

15 mai 2018 6 Par Boudicca

C’est parti pour la saison des salons ! Et on commence dès le week-end prochain avec le Festival des Étonnants Voyageurs, un rendez-vous que nous attendons avec impatience chaque année. Du samedi 19 au lundi 21 mai, nous aurons ainsi la chance de pouvoir nous rendre dans la belle ville de Saint-Malo tout en profitant des rencontres, dédicaces et animations proposées par l’événement. Comme chaque année, des conférences, projections, tables-rondes et ateliers seront organisées un peu partout dans la vieille ville et ses alentours. Le programme est encore une fois très riche, au point qu’il est difficile de faire le tri parmi les rencontres proposées !

Imaginaire et Étonnants Voyageurs

Les littératures de l’imaginaire occupent comme toujours une place de choix dans le programme. Du côté des invités, on retrouve des habitués de ce festival avec, entre autre, Jean-Claude Dunyach (L’enfer du troll), Lionel Davoust (Les Dieux sauvages), Pierre Dubois, ou encore Pierre Bordage. Seront également présents cette année Estelle Faye (Les seigneurs de Bohen), Jo Walton (Les griffes et les crocs), James Morrow (L’arche de Darwin), ou encore Alain Damasio. L’imaginaire sera également à l’honneur au niveau des expositions installées au Palais du Grand large puisqu’on y pourra y retrouver des planches de Guillaume Sorel (pour Bluebells Wood, sa dernière bande dessinée mettant en scène le peuple des sirènes) ou encore Olivier Enselme-Trichard (pour son ouvrage paru l’an dernier chez Mnémos : « Le Nordique »)

Pour ce qui est des rencontres, elles se feront cette fois encore à la Maison de l’Imaginaire, située pour la quatrième année consécutive dans la chapelle de l’École nationale supérieure maritime. A noter que la thématique choisie cette année est « Quand reviennent les monstres » et que plusieurs rencontres et projections seront organisées pour l’occasion (autour de Sherlock Holmes, Frankenstein, King Kong…). Parmi le vaste choix proposé, nous avons de notre côté réduit notre programme à trois conférences [pour retrouver le programme dans son intégralité, c’est par ici] :

Sirènes, licornes, dragons et autres créatures de l’ombre : avec Jo Walton, Pierre Dubois, Alex Bell et Guillaume Sorel (le samedi à 15h45)

L’imaginaire des villes : avec Benoît Peeters, Gérard Mordillat, Alain Damasio et Pierre Bordage (le samedi à 17h)

Débat « mythologie » : avec David Vann, Estelle Faye et Lionel Davoust (le lundi à 11h45 à Maupertuis)

Enfin, cette nouvelle édition du festival sera l’occasion de remettre aux lauréats leur Grand Prix de l’Imaginaire (le dimanche à 17h30 à la Maison de l’Imaginaire). Voici, pour rappel, la liste des grands gagnants dans les principales catégories :

Roman francophone : Toxoplasma, de Sabrina Calvo (La Volte)

Roman étranger : L’arche de Darwin, de James Morrow (Au diable Vauvert)

Nouvelle francophone : « Serf-Made Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine », de Alain Damasio dans Au bal des actifs (La Volte)

Nouvelle étrangère : Danses aériennes, de Nancy Kress (Le Bélial & Quarante-Deux)

Roman jeunesse francophone : Sang maudit, d’Ange (Castelmore)

Roman jeunesse étranger : Les Cartographes, tomes 1 à 3, de S. E. Grove (Nathan)

Le monde d’aujourd’hui vu par le prisme de la littérature

En dehors de l’Imaginaire, il faut bien avouer que le programme est aussi très tentant, qu’il concerne des questions de société (la place des femmes, le sort des migrants, la guerre…) ou la mer et l’aventure qui, évidemment, occupent une place centrale dans le festival. En ce qui concerne la question des réfugiés, j’ai noté :

Les migrants ne savent pas nager (dimanche à 10h) : Un documentaire consacré aux missions de sauvetage en mer de l’association SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrants. La projection sera suivie d’une rencontre avec deux membres de l’association (Bérengère Matta et Marianne Furlani) ainsi que Lionel Habasque (PDG de Terres d’Aventure).

Avec les réfugiés (dimanche à 14h) : Retour sur le parcours d’un adolescent, réfugié du Darfour et arrivé en France où, après un long périple, il doit faire face à de nouvelles menaces (bureaucratie, descentes de police, campements précaires…)

Au delà de l’indignation, que pouvons-nous faire ? (dimanche à 17h30) : Projection d’un documentaire consacré à Cédric Herrou, agriculteur des Alpes-Maritimes qui aide les migrants depuis des années malgré la répression, suivie d’une rencontre.

Pour ce qui est de la découverte d’autres cultures et de la condition féminine dans le monde, j’ai noté :

I’m not a witch (samedi à 11h au cinéma Vauban) : Un film mettant en scène une petite fille issue d’Afrique accusée de sorcellerie par les gens de son village et envoyé dans un « camp de sorcières ».

Filles du feu (dimanche à 15h45) : Un documentaire consacré aux combattantes kurdes qui luttent contre l’État islamique, mais aussi l’armée turque et les troupes de Bachar Al-Assad.

Et enfin pour ce qui concerne la mer et l’exploration :

Les expéditions de Willem Barentsz (dimanche à 14h15) : Une conférence sur un explorateur néerlandais du XVIe siècle, pionnier des expéditions dans les eaux du Grand Nord.

Rencontre sur le Grand Nord (lundi à 14h) : Table-ronde réunissant Eric Hoesli (L’épopée sibérienne : La Russie à la conquête de la Sibérie et du Grand Nord) ; Dominique Le Brun (Arctique, L’histoire secrète) et Michel Chandeigne (Willem Barentsz à la découverte de l’archipel du Spitzberg)

Autant dire que nous allons passer un week-end bien rempli ! Et on rempile deux jours après pour les Imaginales !

Retour en haut