Première bande-annonce pour Ant-Man !

7 janvier 2015 0 Par Dionysos

Ant-Man affiche

Alors qu’il conclura la Phase 2 de l’Univers Cinématographique Marvel (Marvel Studios), Ant-Man n’avait pas encore sa bande-annonce, au contraire du très attendu Avengers (2) : Age of Ultron. Attendez-vous à voir des fourmis partout à partir du 22 juillet 2015.

Synopsis : Doté d’une capacité étonnante – celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force –, le maître-voleur Scott Lang doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d’aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d’une nouvelle génération de redoutables menaces le secret du spectaculaire costume d’Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang doivent mettre au point – et réussir – un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d’une issue fatale…


Héritage du costume pour bien ancrer Hank Pym et ses héritiers das l’univers cinématographique Marvel malgré le retard pris par cette franchise (notons qu’Edgar Wright, le fondateur du projet, est parti en cours de route), des effets spéciaux qui tiennent la route pour l’instant (et il y a de quoi faire ici !), une déconstruction du personnage façon underground comparée aux autres productions Marvel Studios qui se passent toutes au grand jour, et enfin de l’humour vraiment bienvenu (en même temps, c’est Marvel Studios) qui sert à alléger le double effet « un héros fourmi ? » et « mais qu’est-ce que c’est que ce nom ? »: alors, que demande la fourmilière ? Peut-être davantage d’informations pour cerner l’intérêt d’un tel personnage, pour comprendre la relation entre Hank Pym (Michael Douglas, qui tiendra sûrement et malheureusement un rôle avec moins d’importance que dans cette première bande-annonce) et Scott Lang (Paul Rudd), pour saisir la place de ce film dans l’univers Marvel (notons que John Slattery reprend son rôle d’Howard Stark après Iron Man 2), pour découvrir aussi le reste du casting, notamment Evangeline Lilly dans le mystérieux rôle de Hope Van Dyne… Nous sommes loin d’avoir toutes les clés, évidemment.

Retour en haut