BD/Comics : Les coups de cœur de l’année 2014

16 décembre 2014 0 Par Boudicca

De cape et d'épau

Nous voilà arrivés en décembre, le moment idéal pour revenir sur certaines des sorties littéraires les plus marquantes de l’année. Après « Les coups de cœur fantasy 2014 », c’est au tour des bd et comics de faire l’objet d’une petite sélection qui, je l’espère, ne manquera pas d’allécher les bédéphiles et, peut-être, de vous permettre de glaner quelques idées de cadeaux à offrir ou commander à l’approche des fêtes… Bonne découverte !

 

1

Une histoire populaire de l’empire américain
Howard Zinn, Paul Buhle et Mike Konopacki
(Delcourt – septembre)
Une histoire populaire de l'empire américain

Il se prend une sacrée claque, le pays de l’oncle Sam, dans cet ouvrage adapté du best-seller de l’historien et politologue américain Howard Zinn intitulé « Une histoire populaire des États-Unis de 1492 à nos jours ». Un ouvrage devenu culte aux États-Unis et dans lequel l’auteur analyse les grandes lignes de la politique expansionniste menée par son pays depuis le XIXe siècle, sans ne rien omettre ou édulcorer. Et le résultat fait froid dans le dos ! L’ouvrage est extrêmement dense et aborde quantité de sujets, mais toujours de façon claire et en donnant pour une fois la parole aux acteurs les plus modestes de l’Histoire. Une lecture choquante mais instructive.

2

Hommes à la mer
Riff Reb’s
(Soleil – collection Noctambule – novembre)
Hommes  à la mer

« Hommes à la mer » marque la troisième contribution de Riff Reb’s à la collection Noctambule qui se propose d’adapter en image quelques uns des plus grands classiques de la littérature. Cette fois encore, le thème privilégié par l’auteur est celui de la mer, mais à la différence des précédents ouvrages consacrés à une histoire en particulier, on a ici affaire à l’adaptation de huit nouvelles entrecoupées d’illustrations d’extraits d’autres œuvres littéraires. L’occasion de remettre au goût du jour de très beaux textes, pas nécessairement connus du grand public, et surtout de découvrir les sublimes graphismes de Riff Reb’s et ses incroyables jeux de couleurs. Une très belle lecture.

3

Moby Dick
Olivier Jouvray et Pierre Alary
(Soleil – collection Noctambule – avril)
Moby Dick BD

Monument de la littérature américaine, le « Moby Dick » d’Herman Melville a souvent fait l’objet d’adaptations, aussi bien cinématographiques qu’illustrées. Olivier Jouvray et Pierre Alary nous proposent à leur tour leur version par le biais de cette superbe bande dessinée, librement adaptée du roman d’origine. Que vous soyez ou non familiers avec le récit de Melville, nul doute que vous saurez sans mal apprécier la qualité de cet ouvrage au scénario habilement conçu et aux graphismes particulièrement soignés. L’histoire de ce « Moby Dick » et de tous les personnages qui gravitent autour de lui est vraiment passionnante, et, si la bande dessinée donne incontestablement envie de découvrir le roman original, elle se suffit malgré tout à elle-même. Une très bonne découverte que je conseille sans réserve.

4

Saga tome 3
Brian K. Vaughan et Fiona Staples
(Urban Comics – avril)
Saga 3 Vaughan Staples

Un petit tour dans la galaxie à bord d’un vaisseau spatial végétal ça vous tente ? Car c’est justement ce que nous proposent Brian K. Vaughan et Fiona Staples avec ce troisième tome de « Saga », série qui rencontre depuis peu un incroyable succès outre-atlantique. Et on comprend pourquoi ! Que ce soit au niveau du scénario, des dessins ou encore des personnages, tout est magnifiquement agencé pour offrir au lecteur un récit passionnant dans lequel on se plonge avec bonheur. Et avec ce troisième tome, Vaughan continue à nous surprendre et à nous émerveiller, tant par la richesse de son univers que par la qualité de son intrigue et de ses personnages. A quand le quatrième volume ? !

5

Walking dead, tomes 19, 20 et 21
Robert Kirkman
(Delcourt comics – janvier/juin/octobre)
WD 19 20 21

Ce ne sont pas moins de trois volumes de la série à succès « Walking Dead » qui sont parus cette année en France. L’occasion de découvrir la suite et fin du conflit opposant les habitants de la communauté d’Alexandria dirigée par Rick à ceux de la ville tenue par Negan. Un conflit qui couve depuis maintenant près de sept volumes et qui sera passé par toute une succession d’étape, des tensions sous-jacente à la précaire entente jusqu’à ce que finisse par éclater la guerre. Trois albums encore une fois très divertissants, comprenant leur lot de surprises et de scènes marquantes et qui marquent sans aucun doute un tournant pour la série. Bien malin serait cette fois celui qui parviendrait à deviner ce que nous réserve Kirkman pour la suite.

6

Locke & Key, tome 6 : Alpha & Oméga
Joe Hill et Gabriel Rodriguez
(Milady Graphics – avril)
Locke & Key tome 6

Et voilà, cette fois c’est la fin. Après cinq tomes tous plus passionnants et surprenants les uns que les autres, la série « Locke & Key » tire sa révérence avec « Alpha & Oméga » qui met donc un terme aux aventures de la famille Locke à Lovecraft. Autant l’avouez, ce dernier album est en ce qui me concerne le meilleur de la série car il concentre en une centaine de pages ce que Joe Hill et Gabriel Rodriguez ont de plus talentueux. Rire, pleurs, horreur, soulagement… : le lecteur passe par toute une palette d’émotion qui lui fera à la fois remercier les deux auteurs pour avoir écrit une série aussi passionnante, tout en les maudissant pour leur sadisme à l’encontre de leurs personnages. A ceux qui n’auraient pas encore fait connaissance avec la famille Locke et leur manoir de Lovecraft, je n’aurais qu’un conseil : courez-y, et vite !

7

Martin Luther King : J’ai fait un rêve
Lewis Helfand, Naresh Kumar et Michael Teitelbaum
(21g – juin)

Martin Luther King 21g

Après Nelson Mandela c’est à Martin Luther King Jr, pasteur américain leader de la lutte contre la ségrégation des Noirs aux États-Unis, que les éditions 21g ont choisi de consacrer leur dernière bande dessinée. Un ouvrage très documenté au scénario classique mais qui a le mérite d’être instructif. Michael Teitelbaum et Lewis Helfand y reviennent plus ou moins brièvement sur les grands moments et les figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale. Un ouvrage instructif et une collection de qualité à qui on doit pour le moment trois portraits saisissants (Nelson Mandela, Martin Luther King, Steve Jobs) et qui ne devrait pas tarder à s’étoffer (un nouvel album consacré à Gandhi est prévu pour janvier 2015).

8

Jan Karski : L’homme qui a découvert l’holocauste
Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso
(Steinkis – novembre)
Jan Karski

On découvre avec ce roman graphique l’histoire passionnante de Jan Karski, ce résistant polonais chargé par son gouvernement en exil de dresser un compte rendu de la situation en Pologne sous l’occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Arrivée des Allemands, emprisonnement des opposants dans des camps de travail, création du ghetto de Varsovie…, l’ouvrage nous fait revivre cette période dramatique par les yeux de Karski, témoin privilégié des atrocités commises par les nazis. Un ouvrage poignant et terrible mais nécessaire pour de ne jamais reproduire les horreurs du passé.

9

Plus fort que la haine
Pascal Bresson et René Follet
(Glénat – septembre)
Plus fort que la haine

Si, au début du XXe siècle, l’esclavage a officiellement été aboli depuis des années aux États-Unis, dans les faits, les Noirs résidents dans les états du sud de l’Amérique ne sont pas traités beaucoup mieux que leurs ancêtres en raison du régime de ségrégation raciale mis en place par les élites blanches locales. C’est dans ce contexte que l’on découvre l’histoire de Doug Wiston, un jeune noir révolté par les injustices dont il est témoin et qui va trouver un exutoire à sa violence dans la boxe. Un très bel ouvrage que l’on apprécie avant tout pour la qualité de ses graphismes mais qui nous fournit également un intéressant aperçu des conditions de vie des noirs dans le sud des États-Unis dans les années 1930.

10

Kanopé
Louise Joor
(Delcourt – avril)
Kanopé

2137 : le monde que nous avons connu n’existe plus, ravagé par la pollution. Seul résiste encore un petit noyau de verdure au cœur de la forêt amazonienne, déserté suite à un incident nucléaire qui, étrangement, a préservé la faune et la flore locale au lieu de la détruire. C’est dans ce paradis de verdure que vont se rencontrer Kanope, adolescente débrouillarde et attachante, et Jean, un hacker venu se réfugié dans la forêt après avoir été pourchassé par les siens. Sur fonds de crise écologique, « Kanope » nous relate une histoire touchante mettant en scène deux adolescents dont l’amitié, puis l’amour, vont leur permettre de grandir et de découvrir chacun un univers qu’ils ne s’imaginaient pas. Un récit d’anticipation très divertissant qui a reçu un prix spécial du jury lors du dernier festival des Utopiales…

 

Rendez-vous en 2015 pour de nouveaux coups de cœur BD/comics !

Retour en haut