Fantasy : Les coups de coeur de l’année 2014

8 décembre 2014 0 Par Boudicca

The hobbit 3

Nous voilà arrivés en décembre, le moment idéal pour revenir sur certaines des sorties littéraires les plus marquantes de l’année dans le domaine de la fantasy. En tout : pas moins de onze coups de cœurs pour 2014, autant de romans qui, je l’espère, ne manqueront pas de séduire les amateurs de littérature de l’imaginaire. Et qui sait, peut-être glanerez-vous ici où là quelques idées de cadeaux à offrir ou commander à l’approche des fêtes… Bonne découverte !

 

1

Les sentiers des astres, tome 1 : Manesh
Stefan Platteau
(Les Moutons Électriques – avril)
Manesh

Mon plus grand coup de cœur de cette année 2014, je le dois à Stefan Platteau et son tout premier roman qui nous plonge dans un univers fortement influencé par la civilisation celtique. Le lecteur y suit les aventures de deux protagonistes : un barde membre d’une expédition menée le long du fleuve Vyanthryr à la recherche d’un ancien oracle ; et celui que l’on appelle « le Bâtard de Marmach ». Un premier tome remarquable qui prend le lecteur au piège dès les premières lignes pour ensuite ne plus jamais le lâcher. Des personnages profonds et attachants, une plume évocatrice et pleine de poésie, un univers envoûtant et qui recèle encore d’innombrables possibilités : autant d’ingrédients qui font de ce « Manesh » un ouvrage d’une grande saveur dont il me tarde de découvrir la suite.

2

Les Salauds Gentilshommes, tome 3 : La République des voleurs
Scott Lynch
(Bragelonne – mars)
La republique des voleurs

Il aura fallu attendre six longues années pour découvrir la suite du chef d’œuvre de Scott Lynch mettant en scène une bande de voleurs ambitieux dans un univers de fantasy extrêmement travaillé. Et encore une fois quel plaisir ! Avec ce troisième tome des « Salauds Gentilshommes », l’auteur nous prouve qu’il n’a rien perdu de sa verve ni de son talent, et que son imagination est toujours aussi fertile. Après Camorr et Tal Verrar, c’est à Karthain, cité abritant les redoutables Mages Esclaves, que nos deux compères sont invités à exercer leurs multiples talents… Un troisième tome aussi réussi que les précédents et qui ne nous rend que plus impatient de découvrir la suite des aventures de Locke Lamora !

3

Les chevaux célestes
Guy Gavriel Kay
(L’Atalante- juin)
Les chevaux célestes

Cela faisait longtemps que les fans de Guy Gavriel Kay attendaient la traduction de l’un de ses derniers romans, et c’est donc un véritable plaisir de découvrir enfin cet ouvrage inédit consacré à la dynastie des Tang. L’auteur renoue ici avec ce qu’il sait faire le mieux : mêler fiction et histoire pour brosser un portrait concis mais aussi très dense d’une époque troublée dans laquelle des personnages tentent tant bien que mal de se frayer un chemin. De la cour de l’empereur aux steppes sauvages du nord, le roman nous transporte dans un univers exotique et criant de réalisme, auprès de personnages à la psychologie toujours aussi fouillée, et par conséquent toujours aussi attachants. Espérons maintenant que la traduction de « River of stars » ne tardera pas trop…

4

Notre-Dame des Loups
Adrien Tomas
(Mnémos – mai)
Notre-Dame des Loups

Troisième roman d’Adrien Tomas, « Notre-Dame des loups » est un roman passionnant mettant en scène sept Veneurs arpentant inlassablement le territoire américain à la recherche d’une créature supposément débarquée sur le Nouveau-Continent à bord du Mayflower et qui serait à l’origine de la prolifération des lycanthropes sur le territoire américain au milieu du XIXe siècle. Un roman court mais intense dans lequel l’auteur se réapproprie avec talent le mythe du loup-garou.

5

Aucun homme n’est une île
Christophe Lambert
(J’ai lu – mars)
Aucun homme n'est une ile

Christophe Lambert signe avec « Aucun homme n’est une île » une uchronie originale et habilement pensée basée sur la réussite du débarquement des troupes américaines à Cuba en 1961. Outre l’exotisme du décor et l’originalité du scénario, c’est avant tout la qualité des personnages mis en scène par l’auteur qui séduit le lecteur. Il faut dire qu’entre Fidel Castro, célèbre dirigeant de la révolution cubaine prenant de plus en plus goût au pouvoir, Ernesto Guevara, véritable icône pour les mouvements révolutionnaires du monde entier, et Ernest Hemingway, journaliste, correspondant de guerre et surtout écrivain de génie, l’auteur nous propose un sacré casting !

6

L’évangile cannibale
Fabien Clavel
(ActuSF – janvier)
L'évangile cannibale

Un road-movie en fauteuil roulant, ça vous tente ? Parce que c’est justement ce que nous propose « L’Évangile cannibale », le dernier roman de Fabien Clavel qui redonne un sacré coup de fouet aux histoires de zombies traditionnelles. Faire du post-apo avec des vieux, avouez qu’il fallait y penser ! Nous voilà donc lancé sur les traces de douze résidents d’un mouroir parisien qui ont miraculeusement échappé à l’épidémie et qui se décident à s’aventurer dans les rues de la capitale, équipés de leur fauteuil roulant dernier cri. Outre l’originalité du scénario et le choix de situer l’action en France, le roman a également l’avantage de proposer une réflexion intéressante sur plusieurs aspects de notre société, à commencer évidemment par la place que l’on accorde aujourd’hui à nos anciens. Paris, des zombies, des vieux, du gore, du cynisme… : un cocktail détonant !

7

Confessions d’un elfe fumeur de lotus
Raphaël Albert
(Mnémos – juin)
Confessions d'un elfe fumeur de lotus

Avec ces « Confessions d’un elfe fumeur de lotus » Raphaël Albert nous démontre avec brio que l’attente depuis la fin du second tome de sa série « Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain » valait largement la peine. Le lecteur y découvre une toute autre facette de l’univers de l’auteur aussi bien que de son protagoniste dont on comprend beaucoup mieux la personnalité et la douleur. Direction cette fois la forêt de Toujours-Verte où l’on découvre enfin le passé de notre héros et les raisons de son exil à Panam. Un roman plus tragique, plus poétique aussi, qui donne une profondeur supplémentaire à la série de Raphaël Albert. Une belle surprise.

8

Un éclat de givre
Estelle Faye
(Les moutons électriques – juin)
Un éclat de givre

Avec « Un éclat de givre » Estelle Faye témoigne à nouveau de son habilité pour mettre en scène des récits et des univers captivants et originaux, le tout porté par des personnages atypiques et complexes mais néanmoins très attachants, à l’image du héros, Chet, jeune homme dont on découvre peu à peu les nombreuses fêlures et pour lequel on ne tarde pas à se prendre d’affection. Après une histoire de fantasy inspirée de la culture et des légendes chinoises (« Porcelaine »), l’auteur opte cette fois pour un roman post-apo dans lequel on découvre une ville de Paris méconnaissable et un monde profondément marqué par la disparition de nos modes de vie actuels. Un roman atypique, baignant dans une ambiance glauque et qui ne laissera certainement pas le lecteur indifférent.

9

Le jardin des silences
Mélanie Fazi
(Bragelonne – novembre)
Le jardin des silences

Après « Notre-Dame-aux-écailles » et « Serpentine », le nouveau recueil de nouvelles de Mélanie Fazi ne fait que confirmer le talent de l’auteur dont la plus grande force réside en sa capacité à réveiller le mystère et la poésie des situations les plus ordinaires. Les rues de Paris, une aire d’autoroute, un atelier, une simple chambre…, le lieu le plus banal se trouve réenchanté sous la plume de l’auteur qui nous fait don ici de onze textes desquels se dégage une grande sensibilité et pour lesquels elle n’a pas hésité à aller puiser à la source des contes, et notamment ceux des frères Grimm dont elle se réapproprie à merveille la cruauté. « Le jardin des silences » est donc une nouvelle belle réussite pour l’auteur dont la plume demeure toujours aussi poétique et les histoires aussi captivantes. Sans doute l’une des meilleures auteurs de fantastique aujourd’hui.

10

Lasser, détective des dieux, tome 3 : Mystère en Atlantide
Sylvie Miller et Philippe Ward
(Critic – avril)
Lasser tome 3

Après avoir retrouvé le manuscrit perdu de Thot, déjoué les manigances du redoutable dieu Seth ou encore résolu le mystère de la disparition de la belle divinité grecque Aglaé, le moins que l’on puisse dire c’est que notre détective privé aurait bien mérité de savourer un peu de repos à siroter tranquillement son whisky au bar du Sheramon. Seulement quand on est le détective préféré des dieux, les vacances sont hélas souvent de courte durée… Voilà donc Jean-Philippe Lasser repartit pour de nouvelles aventures, cette fois pour le compte du dieu grec Zeus qui lui confit une mission de la plus haute importance : retrouver la légendaire Atlantide engloutie ! Sans surprise, on retrouve dans ce troisième volume tout ce qui avait fait le charme des précédents tomes : un univers uchronique original, des personnages hauts-en-couleur et tous plus sympathiques les uns que les autres, un style dynamique, des dialogues percutant, de l’humour…, bref un véritable bonheur de lecture qui ravira sans aucun doute les amateurs d’histoire et de fantasy.

11

Goodbye Billy
Laurent Whale
(Critic – juin)
Good bye Billy

Lorsqu’on lui annonce qu’il passera la fin de sa carrière aux archives de la bibliothèque du Congrès, Dick Benton, tout juste congédié par le FBI, comprend que ses supérieurs entendent bien le mettre au placard et ne plus jamais entendre parler de lui. Ils en auront pour leur frais, car dès son arrivée l’ex-agent découvre que des liens un peu louches existent entre le populaire candidat républicain à la présidence et … le célèbre hors-la-loi Billy the Kid ! Laurent Whale signe avec ce roman un premier thriller historique très réussi et rend un bel hommage à l’une des figures légendaires de la conquête de l’Ouest. C’est avec grand plaisir que je suivrai la suite des aventures de ces « Rats de poussière » qui, on s’en doute, n’ont pas fini de déterrer de nouveaux secrets du passé…

 

Encore un très bon cru que cette année 2014, malgré quelques déceptions (notamment les deux vainqueurs du prix Elbakin : « Fées, weeds et guillotines » de Karim Berroucka, et « Immortel » de Catherynne M. Valente) et des romans sûrement excellents mais que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir (je pense notamment aux deux sorties phares de Bragelonne en ce mois de décembre : le deuxième tome de la série « Haut-Royaume » de Pierre Pevel, et une novella dans l’univers du « Nom de vent » de Patrick Rothfuss, « La musique du silence »). Rendez-vous en 2015 pour de nouveaux coups de cœur !

Retour en haut