Affiche Imaginales 2014

Cela fera cette année douze ans que se déroule tous les ans au mois de mai dans les Vosges le festival des Imaginales d’Epinal. Un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs des littératures de l’imaginaire auquel nous ne pourrons hélas par participer cette année. Rien ne nous empêche cela dit d’émettre des prognostiques concernant les grands gagnants du Prix Imaginales qui récompense les meilleures œuvres de fantasy dans six catégories différentes et qui sera décerné samedi 24 mai au soir. Qui succédera donc cette année à Gabriel Katz (« Le puits des mémoires ») et à Brandon Sanderson (« L’alliage de justice » ?

Dans la catégorie roman francophone on retrouve cette année aussi bien des écrivains désormais chevronnés que des auteurs dont le premier roman vient tout juste de sortir. Dans la première catégorie on peut évidemment citer Pierre Grimbert ou encore Justine Niogret, qui a consacré son dernier ouvrage à la légende arthurienne, ainsi bien sûr que Jean-Philippe Jaworski qui, en quelques années, est parvenu à occuper une place de choix au sein des littératures de l’imaginaire. C’est d’ailleurs son « Même pas mort », premier tome de sa trilogie « Rois du monde » sorti en août dernier, qui remporte l’adhésion du Bibliocosme. Parmi les nouveaux auteurs Fabien Cerutti mise sur un monde médiéval teinté de fantasy non dénué de charme, tandis qu’Antoine Rouaud opte pour le récit de la chute d’un régime qui, en ce qui me concerne, ne m’a pas vraiment convaincu.

Les nominés :
Fabien CERUTTI – Le Bâtard de Kosigan (Mnémos)
Pierre GRIMBERT – Les Arpenteurs – Gonelore t.01 (Editions Octobre)
Jean-Philippe JAWORSKI – Même pas mort – Rois du monde t.01 (Les Moutons électriques)
Justine NIOGRET – Mordred (Mnémos)
Antoine ROUAUD – La Voie de la colère – Le Livre et l’Épée t.01 (Bragelonne)

250[1]

 

Dans la catégorie roman étranger c’est sans hésitation aucune le « Qui a peur de la mort » d’Nnedi Okorafor qui se distingue, un roman poignant mettant l’accent sur des thèmes rarement exploités en fantasy (le viol, l’excision…) et qui puise dans la culture et les mythes africains pour offrir au lecteur un formidable dépaysement. Le « Servir froid » de Joe Abercrombie arriverait cela dit en seconde position, l’auteur américain étant parvenu à donner naissance à une héroïne peu commune, chef de guerre charismatique et avide de vengeance, entouré d’une équipe au moins toute aussi perturbée qu’elle. Je serais plus nuancée concernant « Immortel » de Catherynne M. Valente qui puise pour sa part son inspiration dans le folklore russe mais peine à mon sens à se détacher du conte d’origine.

Les nominés :
Joe ABERCROMBIE – Servir froid (Bragelonne)
Miles CAMERON – Le Chevalier rouge – Renégat t.01 (Bragelonne)
Daniel HANOVER – La Voie du dragon – La Dague et la fortune t.01 (Fleuve éditions)
Nnedi OKORAFOR – Qui a peur de la mort ? (Éclipse)
Catherynne M.VALENTE – Immortel (Éclipse)

1237039_694430777237735_1266182336_n[1]

Vous pouvez retrouver la liste complète des six catégories et leurs nominés sur le site officiel des Imaginales. Rendez-vous d’ici deux semaines pour l’annonce des résultats qui seront suivis début juin de ceux du Grand Prix de l’Imaginaire décerné lors du festival des Étonnants Voyageurs à Saint-Malo.