La Tartine du Dimanche matin #3 : L’enfant qui préférait lire plutôt qu’aller mendier

8 septembre 2013 0 Par Dionysos

manille_enfant_lecture_hirsute

Avouez que cette fable est plutôt comaque : un petit Manillais (ou Manilène, c’est comme vous le sentez) de 13 ans préférait lire au lieu de mendier de quoi manger.


 

Mark Jayvee Mojon, puisque c’est son nom, osait ainsi visiter la librairie pour lire dans les étalages. Je dis « osais », car il semble que suite à la publication et republication de cette image dans les réseaux sociaux, bon nombre de dons financiers ont été envoyés afin qu’il suive un cursus scolaire normal. Le bougre ! On serait presque tentés de l’envier, ce petit chenapan !

Mais cela pose surtout d’autres questions.
1) Pourquoi les gens de par le monde envoient-ils de tels dons à des milliers de kilomètres alors qu’ils ne sont peut-être pas hyper concernés par la situation scolaire de leur propre pays ? Attaque gratuite, c’est vrai, mais ça m’intrigue quand même, sans qu’on en puisse savoir davantage.
2) Comment se fait-il que la traînée de poudres qui a suivi cette photographie n’a pas eu pour sujet « La faculté à lire des livres doit être une priorité pour tout un chacun » ? Questionnement déjà bien plus enclin à se livrer en profondeur. Et là-dessus quelques sondages récents (à bas les sondages électoraux, mais là c’est différent, même s’il faut toujours raison garder et proportion surveiller) peuvent éclairer notre lanterne obscurcie. Quand on sait qu’à peine trois parents américains sur dix racontent une histoire à leur enfant le soir avant d’aller se coucher et que 82 % des professeurs des écoles britanniques estiment que le système scolaire n’encourage pas suffisamment le plaisir de la lecture, on peut légitimement se dire que de notre côté ça ne doit pas être davantage reluisant.

Pour finir, je rappellerai qu’en cette année 2013, l’illettrisme a été déclaré « Grande Cause nationale ». Déclaration pompeuse certes, mais synonyme, pour moi, d’un grand dénigrement de la lecture dans les esprits de chacun. Nous sommes tous adeptes des écrans en tous genres, mais rien ne vaut un bon petit livre papier pour se reposer les yeux, l’esprit et prendre du bon temps. Rien ne vaut le plaisir de lire et de développer son imagination.

S’il y a donc besoin d’un petit Manillais pour se rendre compte de l’importance de la lecture, et surtout du plaisir de lire, c’est bien dommage mais ce serait déjà un début. Alors des livres ? Prenez et feuilletez-en tous. (Avec moi, maintenant : ) Amen !

 

—————————————————————————
La Tartine, une volée de mots émiettée au dépourvu, un billet à croquer le dimanche matin entre le petit déj’ et l’apéro. Car le monde des livres est toujours plein de surprises.

Retour en haut