Isabellae 3

Titre : Filles de Eriu
Série : Isabellae, tome 3
Scénariste : Raule
Dessinateur : Gabor
Éditeur : Le Lombard
Date de publication : 2014

Synopsis : Si Isabellae a entamé son voyage pour retrouver sa soeur Suiko, cette quête est maintenant d’une urgence pressante. En effet, elle est la seule à pouvoir guérir Jinku, mordu par un des zombies invoqués en mer de Chine. Et la sabreuse rousse ne connaît qu’un moyen de financer rapidement ses recherches : chasser des primes ! Prête à écrire l’histoire en idéogrammes de sang, elle ignore encore que la réunion de famille aura lieu plus tôt que prévu…

Note 3.5

Je te montre le chemin, mais tes choix t’appartiennent, bien entendu. Nous sommes tous libres. Moi comme les autres. Que croyais-tu, Isabellae ? Toutes les décisions entraînent des conséquences. Y compris celles que nous ne prenons pas.

 

Ce troisième tome de la série « Isabellae » marque la fin du premier cycle des aventures de notre rousse héroïne au sabre aiguisé. La jeune femme touche enfin au but et se retrouve pour la première fois depuis des années confrontée à celle qu’elle n’a cessé de chercher depuis la mort de ses parents : sa sœur. Les retrouvailles s’annonçaient explosives et de ce côté là on est servi, même si je m’attendais à davantage de la part de la fameuse Suiko, jusqu’à présent seulement entraperçue. On est en tout cas toujours aussi ravi de retrouver Isabellae et ses compagnons de route, bien que ceux-ci ne se soient jamais retrouvés en aussi mauvaise posture. De nouveaux personnages font également leur apparition (ou leur retour) et viennent à leur tour apporter leur talent et leurs spécificités à notre héroïne qui, malgré son caractère un peu revêche, parvient sans mal à rallier de nombreux alliés à sa cause.

Si la quête initiale d’Isabellae prend fin avec ce troisième volume, une autre ne tarde pas à commencer, avec cette fois des enjeux beaucoup plus élevés. Ce n’est plus seulement avec sa famille que la jeune femme doit désormais renouer avec un peuple tout entier, celui que leur mère a laissé derrière elle bien des années plus tôt en se rendant au Japon. Comme on l’avait déjà plus ou moins deviné au cours des albums précédents, Isabellae et sa sœur sont « filles d’Eriu » et une partie de leurs racines se trouvent donc dans une autre île, bien éloignée de leur Japon natale : l’Irlande. Un pays ravagé par les multiples invasions lancées à son encontre et dont les traditions et la culture menacent de s’éteindre pour toujours. Et devinez qui à été choisi pour devenir le fer de lance de la contre-attaque menée par les natifs de l’île ? Voilà qui promet du changement pour les tomes à venir, notamment au niveau du décor…

 

Une fin de cycle bien maîtrisée dans laquelle le destin de la jeune Isabellae prend de l’ampleur. Raule et Gabor sont parvenus à donner naissance à une héroïne aussi atypique qu’attachante, soutenue par des personnages tout aussi réussis. A quand la suite… ?

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 4 ; Tome 5