Le bal des loups garous

Titre : Le bal des loups-garous
Auteurs/Nouvelles : Poul Anderson (« Opération éfrit ») ; Manly Wade Wellman (« L’horreur immortelle ») ; Stephen Laws (« Coupable ») ; Seabury Quinn (« Le loup de Saint-Bonnot ») ; Roberta Lannes (« La proie ») ; Lireve Monet (« Norne ») ; Kim Antieau (« La marque de la bête ») ; Howard Wandrei (« La main de la fille O’Mecca ») ; Ramsey Campbell (« Le changement ») ; Pat Murphy (« Au sud d’Oregon City »)
Éditeur : Denoël (collection Lunes d’encre)
Date de publication : 1999

Synopsis : Immortalisé au cinéma par des films aussi différents que Wolfen, Le Loup-Garou de Londres ou Hurlement, le loup-garou est avec le vampire et le fantôme une des figures centrales du fantastique. Prenant racine dans le folklore de quasiment tous les pays de l’hémisphère Nord, le loup qui dévorait les cadavres du Moyen Âge et décimait les troupeaux des bergers a toujours été associé au mal… Symbole de la résurgence de l’animalité prédatrice chez l’homme civilisé, symbole du lien homme-animal en tant que retour aux racines, la lycanthropie a toujours alimenté la littérature.

Note 4.0

 

Grâce au succès rencontré ces dernières années par la « bit-litt », vampires et loups-garous sont devenus aujourd’hui particulièrement populaires. Il ne faut toutefois pas oublier que, tout au long du XXe siècle, de nombreux auteurs se sont eux aussi penchés sur le thème de la lycanthropie qui aura suscité une profusion de récits. Avec cette anthologie, les éditions Denoël proposent de rassembler certains des textes les plus marquants écrits entre les années 1930 et 1990 sur le sujet. « Le bal des loups-garous » comporte ainsi dix nouvelles qui s’interrogent, chacune à leur manière, sur la fascination qu’exerce sur nous cette créature fantastique et redoutable qu’est le loup-garou. Certains le voient comme un objet de terreur, monstre aux capacités décuplées et à l’appétit insatiable. D’autres, en revanche, considèrent cette fusion de l’homme avec l’animal comme un symbole de l’élargissement de nos limites et le début d’une vie enfin en harmonie avec la nature. Beaucoup y voient avant tout une malédiction et insistent sur la lutte constante que doit mener le loup-garou contre une partie de lui-même afin de trouver un équilibre entre les instincts de l’homme et ceux de la bête. Autant de possibilités évoquées par les dix auteurs de cette anthologie qui se lit avec intérêt.

Parmi les nouvelles les plus réussies citons tout d’abord celle de Lireve Monet (« Norne ») dans laquelle une jeune femme raconte l’étrange fascination exercée depuis son enfance par sa terrible et superbe tante. Une fascination qui, comme on s’en doute dès le début, ne va pas tarder à se changer en horreur. Un texte oppressant et captivant. Roberta Lannes nous offre également une excellente nouvelle avec « La proie » mettant en scène une « famille » de lycanthrope dont l’un des membres va se laisser séduire par un jeune homme venu insouciamment se jeter dans leur gueule. Les quelques textes se déroulant dans un cadre historique, et non contemporain, figurent aussi à mon sens parmi les meilleurs de cette anthologie. C’est le cas de « La marque de la bête » de Kim Antieau où le protagoniste va se retrouver confronté à un couple au comportement bien étrange. Idem pour « Au sud d’Oregon City » de Pat Murphy qui relate une belle histoire d’amour sur fond de légendes indiennes dans l’Amérique du XIXe siècle. Il reste à mentionner pour terminer Poul Anderson qui nous plonge avec « Opération éfrit » dans un univers de fantasy très dense, peuplé de créatures fantastiques ici utilisées dans un contexte purement militaire (et parfois bien surprenant…).

 

Terrible ou sublime, maudit ou béni, homme ou femme, le loup-garou n’en reste pas moins une créature fascinante qui aura inspiré bien des auteurs au fil des siècles. Une anthologie à découvrir, tant pour la qualité de certains textes que pour se rendre compte de l’abondance et de la diversité des thèmes évoqués dès qu’il est question de mettre en scène le loup-garou.

NB : A ceux que le sujet intéresse, voici quelques idées de bons romans consacrés aux loups-garous : Skin trade de G. R. R. Martin ; Notre-Dame-des-Loups d’Adrien Tomas ; Le dernier loup-garou de Glen Duncan ; et enfin la série de fantasy Les monarchies divines de Paul Kearney.