Walking Dead 21 Guerre totale

Titre : Guerre totale
Série : Walking Dead, tome 21
Scénariste : Robert Kirkman
Dessinateur : Charlie Adlard
Éditeur : Delcourt Comics (Contrebande)
Date de publication : 15 octobre 2014 (2014 en VO chez Image Comics)

Synopsis : Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réussi à convaincre certaines personnes de changer de camp. Ezéchiel, quant à lui, est effondré par la mort de son tigre Shiva, et Rick ne peut plus compter sur lui pour le moment. La guerre est loin d’être terminée et son issue reste plus que jamais incertaine. Ce tome clôt l’arc narratif de  » All Out War « .

Note 3.5

Pour quoi est-ce que tu te bats ? Nous, on se bat contre un taré qui menace de nous tuer si on ne lui donne pas la moitié de ce qu’on a. On se bat pour une vie paisible… après avoir survécu à des choses horribles.

Guerre totale n’est pas un titre qui mise sur la nuance ou sur le mystère… Dans le 21e tome de Walking Dead, le lecteur s’attend (ayant raisonnablement suivi la série de comics depuis un bon bout de temps) à voir quelques morts s’empiler et les coups de théâtre se profiler.


Arrivé à ce stade de la saga Walking Dead en comics, il est clair qu’on ne se fait guère d’illusions sur les réflexes des humains, leur habilité à s’entretuer et leur esprit potentiellement pervers quand il y a une motivation suffisante. C’est ainsi que cette Guerre totale voit finalement l’affrontement de deux têtes d’affiche guerrières. À ma gauche, Rick Grimes ! Plus de cent épisodes de survie sur la route, dans des fermes, des prisons et déjà plusieurs combats victorieux contre des fous dangereux ce qui lui a valu de perdre la boule de temps en temps et, accessoirement, une main ! À ma droite, Negan ! Un nom alambiqué, une perversité qui n’a d’égal que celle du défunt Gouverneur et surtout une arme de combat doucettement nommée Lucille ! C’est sur le terrain que leurs idées et leurs armées s’affrontent désormais.

Avec ce scénario particulièrement guerrier avec quelques passages clés comme un échange attendu de stratégies roublardes et un combat en un contre un tout aussi nécessaire pour redorer le blason de Rick, Robert Kirkman ne brille pas par de la nouveauté dans l’intrigue. D’une certaine façon, nous avons le droit de préférer le début de cet arc, dans le volume précédent, puisque la majorité de la tension s’y trouve ; ce tome ne fait que conclure un arc qui aurait pu tenir en moins de pages. Il finit, quand même, par m’étonner avec son choix final, reconnaissons-le, qui pourrait donner de belles choses à l’avenir. De son côté, Charlie Adlard ne réalise pas d’aussi grandes et belles pleines pages que d’habitude, mais il n’y a tout simplement pas de grand événement à mettre en valeur ici.

Guerre totale est évidemment à réserver aux aficionados des comics de cette franchise au long cours ; le peu de rebondissements vis-à-vis des enjeux ne le rendra pas inoubliable. Pour autant, comme souvent avec Walking Dead, il faut en passer par là, par des creux, pour pouvoir apprécier de bonnes idées par la suite.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9 ; Tome 10 ; Tome 11 ; Tome 12 ; Tome 13 ; Tome 14 ; Tome 15 ; Tome 16 ; Tome 17 ; Tome 18 ; Tome 19 ; Tome 20 ; Tome 22 ; Tome 23 ; Tome 24Tome 25 ; Tome 26 ; Tome 27

Autres critiques : Frédéric Leray (YoZone), Olvidame (My Zombie Culture), Tom Prat (Le Salon de Thomas), Yaneck Chareyre (Chroniques de l’Invisible) et Yvan Tilleul (Sin City)