Zapping ciné juin 2016

5 juillet 2016 0 Par Carre

Salut les amis, un petit ciné zapping avant la pause estival (du moins on l’espère !).

Silence on zappe !

 

Justement, si vous rêvez voyage et dépaysement, ne ratez pas « Dans les forêts de Sibérie » adaptation du livre éponyme de Sylvain Tesson et très bon film de Safy Nebbou (« L’autre Dumas », entre autre). Porté par un Raphaël Personnaz magnifique, la sublime photographie de Gilles Porte et l’envoûtante musique d’Ibrahim Maalouf, le film de Nebbou, co-scénarisé par David Oelhoffen (réalisateur l’an passé du très bon « Loin des hommes » et scénariste sur « L’affaire SK 1 »), est un vrai dépaysement et une très belle histoire d’amitié. Mon coup de cœur, assurément.

Dans les forêts de Sibérie

 

Belle découverte ciné aussi avec le film roumain « Illégitime » sur des sujets pourtant délicats (inceste, avortement sous l’ère Ceausescu et à notre époque). Adrian Sitaru confirme ici la force du cinéma roumain. « Folles de joie » de Paolo Virzi mérite lui aussi le détour. Deux actrices inspirées (Valéria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazotti) passent de la joie à la mélancolie avec un tonus et une justesse très touchante.

Illégitime - Folles de joie

 

« La nouvelle vie de Paul Sneijder » adapté du roman de Jean-Paul Dubois (« Le cas Sneijder » paru aux éditions de l’Olivier) vaut pour ses comédiens, notamment Thierry Lhermitte, formidable dans sa quête existentielle. Le film distille doucement une petite musique décalée, pleine de tendresse et de poésie. Thomas Vincent signe un film original et touchant. A voir !

La nouvelle vie de Paul S

 

Avec « L’outsider », Christophe Barratier nous offre une plongée au cœur de l’affaire Kerviel. Si l’on assiste sans rien y comprendre à la montée d’adrénaline de ces traders devant leur écran, le film, quoique de forme classique, offre un portrait plutôt réussi d’un homme fasciné et flippé devant l’énormité des sommes virtuelles manipulées. Arthur Dupont, François-Xavier Demaison et Sabrina Ouazani sont pour beaucoup dans le plaisir que dégage le film. Solidement rythmé, « L’Outsider » tient donc la distance sans problème.

L'outsider

 

Côté déception, malheureusement, figure le « Ils sont partout » d’Yvan Attal. Si le synopsis promettait, la vision du film est bien décevante : ces petites histoires entrecoupées d’interventions d’Attal chez son psy sonnent souvent creuses et sont rarement drôles. Avec des jeux d’acteurs approximatifs (seul Poelvoorde, une fois encore, s’en tire avec justesse), ces histoires courtes paraissent bien longues… Déception aussi pour un film que j’attendais avec impatience : « Tout de suite, maintenant » de Pascal Bonitzer. Malgré un casting alléchant (Agathe Bonitzer, Lacoste, Bacri, Huppert, Wilson, Greggory) le film ne m’a jamais captivé. Glacial, maniéré, il ne trouve jamais le ton juste et Agathe Bonitzer est bien trop lisse à mon goût si bien que l’ennui pointe vite son nez.

Ils sont partout - Tout de suite maintenant
 

Bon ciné à tous !

Retour en haut