Sous cette longue appellation se révèle un colloque co-organisé par l’Université de Rouen et l’École Pratique des hautes études, du 7 au 9 juin 2012.


Programme Colloque-antiquite-SFFF

Ce colloque, dont le blog est toujours actif, avait pour but de mettre en lumière les passerelles réelles entre ce que nous connaissons de l’Antiquité gréco-latine, dans ses mœurs comme dans sa mythologie, et ce qui inspire les écrivains d’aujourd’hui, notamment ceux des littératures de l’imaginaire (fantasy, fantastique et science-fiction confondus).

Même si ce colloque s’étendait sur trois jours, nous sommes surtout passés en coup de vent le dernier jour, le samedi 9 juin, à l’Institut national d’histoire de l’art (salle Vasari ; 2, rue Vivienne) à Paris-II, pour assister au moins à trois conférences et à la table ronde principale.

 

Premières étape pour nous, un bloc de trois interventions suivi de questions du public. Tout d’abord, Mélanie Bost-Fievet (EPHE) nous parla des « Héritages poétiques et philosophiques latins dans les représentations de l’âme chez Hobb, Pullman et Damasio » ; un thème très large, mais bien cerné et qui a bénéficié aussi de la présence du dernier auteur concerné (pas simple d’ailleurs pour l’intervenante). Ensuite, Marian Makins (UPenn) s’est exprimé en anglais sur « ‘Written in a language called Latin about a place called Rome’ : Reception and resistance in Suzanne Collins’s Hunger Games trilogy », en insistant très bien sur les parallèles entre la Rome antique et la Panam de Suzanne Collins. Enfin, Florent Rouillé (Paris-Sorbonne) put conclure avec « Les moutons électriques rêvent-ils d’Héraclite ? L’Antiquité de Philip K. Dick », un sujet très philosophique, relativement abordable, mais en tout cas à la hauteur du talent de Philip K. Dick.

Le podcast suivant est alors l’enregistrement audio (désolé si la qualité est vraiment trop variable) de ces trois interventions.

Pour télécharger en un clic : Conférences

Photo Affiche Colloque Fantasy

Le deuxième temps auquel nous avons pu assister est, bien entendu, la table ronde d’auteurs, avec plus d’une heure de discussions avec eux, en public puis en dédicace. Nous avions comme invités Charlotte Bousquet, Fabien Clavel, Jeanne-A Debats, Alain Damasio (en photo ci-dessous) et Catherine Dufour (Frédéric Delmeulle et Roland Vartogue ne purent pas être présents). C’est donc surtout la fantasy francophone qui fut mise à l’honneur et qui fut enregistrée dans le podcast suivant.

Pour télécharger en un clic : Table ronde du colloque

Damasio

Malgré quelques désagréments de calendrier parmi les intervenants, voila au moins deux temps forts bien intéressants donc, qui nous ont permis de rencontrer des auteurs reconnus, de discuter de thèmes cruciaux pour notre imaginaire et de prendre du recul sur l’activité littéraire. Ils ont fait partie d’un colloque que nous avons juste effleuré ici, mais donnent une bonne image de ce qu’a dû être le reste des interventions.

Il faut noter qu’à l’issue de cette table ronde et du colloque était proposée à la vente une anthologie, publiée quatre mois plus tard. Fragments d’une fantasy antique est alors la mise en lumière du sujet de cet événement : comment les mythes et mœurs de l’Antiquité gréco-latine peuvent être de magnifiques sources d’inspiration pour la fantasy francophone actuelle. Cette anthologie a d’ailleurs été critiquée par nos soins sur ce blog.

Fragments d'une fantasy antique