Véridienne

Titre : Véridienne
Cycle : Récits du Demi-Loup, tome 1
Auteur : Chloé Chevalier
Éditeur : Les Moutons Électriques
Date de publication : 2015 (août)

Synopsis : Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Note 4.5
 
Coup de coeur

Clémente vous soit la pluie !

 

Chloé Chevalier faisait cette année partie des trois nouveaux auteurs dévoilés par le collectif des Indés de l’Imaginaire qui semblait véritablement enthousiasmé par ce premier ouvrage. Et force est de reconnaître qu’ils ne se sont pas trompés. On y découvre un royaume du Demi-Loup gravement ébranlé par la propagation d’une épidémie insidieuse et dont la stabilité politique se trouve également menacée, non seulement par des ennemis extérieurs mais aussi et surtout par des querelles intestines. A Véridienne, la capitale du royaume, les héritiers du trône vivent toutefois dans une méconnaissance presque totale de la gravité des événements, trop occupés avec leurs propres drames d’enfants. Ces héritiers, ce sont en fait deux Princesses et leurs trois Suivantes, ces petites filles censées être nées un jour après leur souveraine dont elles sont presque les égales et qu’elles devront guider et conseiller jusqu’à la fin de leur vie. L’auteur revendique Robin Hobb comme source de son inspiration, et il y a effectivement de cela dans « Véridienne », non seulement dans la manière dont elle dépeint le quotidien de la cour et de ses membres dans ce qu’il a de plus trivial ou au contraire de plus extraordinaire, mais aussi et surtout dans la façon qu’elle a de rendre ses personnages attachants.

Véridienne 2

Puisqu’il marque le commencement d’un cycle, ce premier tome fait évidemment essentiellement office de présentation : l’intrigue se met doucement en branle et les personnages ne sont pas encore confrontés à des situations véritablement tragiques (quoique…). Cela permet à l’auteur de se focaliser avant tout sur le développement de la psychologie de ses protagonistes qui, pour la plupart, nous relatent ces événements plusieurs années après les faits et portent donc sur leur comportement un regard plus avisé et surtout plus critique. L’alternance de points de vue est (comme souvent) appréciable, même si l’auteur n’oublie habilement pas d’entretenir la frustration de son lecteur en ne nous dévoilant jamais les faits du point de vue des deux princesses dont les pensées nous demeurent donc un mystère. L’univers, tout juste esquissé, est lui aussi convainquant. Si on pourrait regretter l’absence d’une carte, les explications fournies par l’auteur nous permettent malgré tout de nous faire notre propre idée de la géographie du Demi-Loup et des territoires adjacents. Le principal attrait de l’ouvrage en matière de construction d’univers réside toutefois dans l’histoire et les traditions du royaume du Demi-Loup que les personnages nous dévoilent peu à peu. Le style de l’auteur est quant à lui particulièrement agréable, à la fois fluide et évocateur (la narration par le prince Aldémor de son expérience dans les marécages des terres de l’Est est notamment très saisissante).

Véridienne 3

 

Après Stefan Platteau dont le premier roman édité l’an passé avait été un vrai coup de cœur, les éditions Les Moutons Électriques sont parvenus à débusquer une nouvelle petite pépite de fantasy francophone. Chloé Chevalier s’en sort remarquablement pour un premier essai, et c’est avec beaucoup d’impatience que j’attends de découvrir ce qu’elle nous a concocté pour la suite.

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3

Autres critiques : AcrO (Livrement) ; Aelinel (La bibliothèque d’Aelinel) ; Allison (Allison’line) ; Baroona (233°C) ; Belgarion (Elbakin) ; Blackwolf (Blog-O-Livre) ; Célindanaé (Au pays des caves trolls) ; Claire Kreutzberger (ActuSF) ; Jean-Philippe Brun (L’ours inculte) ; Lhisbei (RSF Blog) ; Lorhkan (Lorhkan et les mauvais genre) ; MarieJuliet (Les Lectures de MarieJuliet) ; Ptitelfe (Le blog de Ptitelfe) ; Ptitetrolle (Lectures trollesques) ; Sia (Encres & Calames) ; Xapur (Les lectures de Xapur)