La Décade de l'Imaginaire 2014 L'Atalante

Titre : Horizon
Auteur : Carina Rozenfeld
Éditeur : L’Atalante
Date de publication : 17 juin 2014 (à l’occasion de la Décade de l’Imaginaire 2014)

Synopsis : Pour la deuxième édition de la Décade de l’Imaginaire, place aux plumes féminines. De la science-fiction, de la fantasy en passant par le fantastique ou des textes qui transcendent les genres, plongez dans ces univers proches ou lointains, dystopiques ou, au contraire, pleins d’espoir. Il y est beaucoup question de fins et de commencements : une découverte lors d’un voyage de noces sur un monde-musée, un premier contact d’un genre particulier, une fin du monde vécue dans une petite chambre d’une maison de retraite, celle programmée dans l’ADN de tous les organismes terrestres. Ce sont ces récits et bien d’autres histoires que nous vous proposons de découvrir à travers des textes tantôt drôles, tantôt au rythme haletant qui enflammeront votre imagination.

Note 3.0

Le rêve de l’humanité, voyager dans l’espace, traverser des distances impensables, était à présent possible, mais pas de la façon qu’avaient imaginée les grands visionnaires du passé. Ici, pas de vaisseau spatial construit par l’homme et doté d’une technologie permettant d’atteindre des vitesses exceptionnelles. Non. Visiter l’univers avait été rendu faisable grâce aux astéroïdes, ces petites parcelles de terre, ces minuscules planètes faites de roches, de métaux et de glace. Horizon avait été le premier d’entre eux à partir pour un long périple, en portant toute une ville de plusieurs milliers d’habitants sur son « dos ».

Avant-dernier rendez-vous de la Décade de l’Imaginaire 2014, L’Atalante nous propose ce coup-ci une nouvelle d’une de ses dernières recrues pour son compartiment jeunesse, Carina Rozenfeld, qui mise sur de la science-fiction galactique.

Dès les premières lignes, à suivre cet Evan qui est en charge d’Horizon, son lieu de vie mais aussi la voix qui communique avec son esprit par télépathie, on se dit que nous avons affaire ici à une intelligence artificielle pouvant accéder à la conscience de chacun de ses voisins. En fait non, pas du tout, c’est plutôt un astéroïde doué de conscience qui accueille depuis deux cents ans des milliers de Terriens, devenus Olphites, sur sa surface.

Cette façon d’aborder le futur de l’humanité dans l’espace est originale. On retrouve un ton relativement jeunesse avec cette nouvelle, et ce n’est pas déplaisant puisque le récit se veut initiatique, frais et exploratoire, même si le personnage principal est un gars vieillissant qui a plus de choses à perdre qu’à découvrir. Tout au long de cette courte histoire, les opportunités s’ouvrent toujours un peu plus, seule la chute finale gâche, selon moi, cette progression, posant encore d’autres questions insolubles pour ce format.

Horizon est donc une belle idée, un peu trop large pour une telle nouvelle, mais mérite quand même le détour. Pour découvrir davantage le style de Carina Rozenfeld, le roman La Quête des livres-mondes, tome 1 : Le livre des âmes est à 2,99€ en numérique.