Décade de l'imaginaire 2013 L'Atalante

Titre : Nouvelle vieTM
Auteur : Pierre Bordage
Éditeur : L’Atalante
Date de publication : juin 2013 pour la Décade de l’Imaginaire (2004 au sein du recueil éponyme)

Synopsis : Dans une société où l’homme n’est qu’un génome à breveter, que reste-t-il sinon les liens d’affection familiaux ?

Note 4.5

L’antique Web – la Toile percée, le vraiment pas Net, le réseau pourri où s’organisaient tous les trafics, où saisir le code de son compte relevait du hara-kiri bancaire.

À l’occasion de leur Décade de l’Imaginaire, les éditions L’Atalante offraient des nouvelles numériques, ainsi que des prix réduits sur quelques autres ouvrages. Une des toutes premières nouvelles de Pierre Bordage en faisait partie.

Vous allez me dire que mettre cinq à une simple nouvelle est franchement exagéré. Toutefois, que demande-t-on à une nouvelle ? Un bon début, un bon milieu et une bonne fin, certes ; mais surtout une bonne idée, un bon univers développé un minimum (mais pas trop) et un twist central ou final qui sert le récit comme il faut. Pierre Bordage, avec Nouvelle VieTM, réussit tout cela et je ne me suis pas rendu compte du temps passé à dévorer ce petit texte. Fluidité et créativité, voilà bien les deux mots qui me viennent à la bouche après cette rapide lecture. Le texte se tient admirablement bien, usant de chaque détail pour étayer la conclusion, et les tenants de l’intrigue ne font jamais tiquer.

Dans un monde d’anticipation où la biogénétique et l’informatique ont fait de tels progrès qu’il devient autorisé pour certaines grandes entreprises de breveter des génomes humains, comment réagir quand on vous annonce cela à trente-cinq ans, alors que vous avez perdu vos parents étant enfant et que vous devez élever seul une fille bientôt adolescente ? Rien n’est simple ici, où la notion de famille prend toute sa place, entre l’éthique et la liberté. Celles de choix et de survie prennent alors tout leur sens.

Une nouvelle parfaitement maîtrisée donc, qui pose les bonnes questions en un temps record et dispose d’une intrigue bien ficelée. Ravi d’avoir découvert Pierre Bordage ainsi, j’y suis revenu depuis avec Gigante : Au nom du père

P.S. : Notez qu’une autre édition de la Décade de l’Imaginaire est en préparation chez L’Atalante. Nous en reparlerons.