Les Rois maudits 2 La Reine étranglée

Titre : La Reine étranglée
Cycle : Les Rois maudits, tome 2
Auteur : Maurice Druon
Éditeur : Le Livre de Poche (Littérature et Documents)
Date de publication : 1er mai 1973 (1ère édition en 1955 chez Del Duca)

Synopsis : Faisant suite au Roi de fer, La reine étranglée commence au lendemain même de la mort de Philippe le Bel.
Un prince de faible catactère, Louis X le Hutin, dont l’épouse Marguerite de Bourgogne est emprisonnée pour adultère, succède à un monarque exceptionnel. Tandis que la Chrétienté attend un pape et que le peuple meurt de faim, les rivalités, les intrigues, les complots vont déchirer la cour de France et conduire barons, prélats, banquiers, et le roi lui-même, au fond d’une impasse dont ils ne pourront sortir que par le crime.

Note 4.0

Les princes médiocres ne tolèrent qu’un entourage de flatteurs qui leur dissimulent leur médiocrité.

Avec la Reine étranglée, la vaste saga des Rois maudits poursuit sa route dans les méandres des querelles politiques du début du XIVe siècle dans un royaume de France en proie à bien des tourments.

Après un tome d’introduction qui pose les différents personnages, le contexte général et quelques intrigues, la Reine étranglée focalise l’attention autour de la conclusion rocambolesque de l’affaire de l’adultère de Marguerite de Bourgogne. Le règne de Louis X le Hutin est l’occasion de nouvelles intrigues de palais, de trop nombreuses morts subites ; les guerres meurtrières et les valses dynastiques s’annoncent à l’horizon maintenant que toutes les destinées paraissent possibles et qu’elles offrent suffisamment d’opportunités de pouvoir à chacun. Maurice Druon use habilement des ressorts qui ont fait leur preuve : une grande fresque historique où se mêlent grandes destinées politiques, meurtrières, et petits destins brisés d’inconnus en mal de bonheurs simples.

D’ailleurs, ce deuxième tome est centré sur le duel entre les anciens ministres de Philippe IV le Bel et Charles de Valois, nouvel homme fort du gouvernement de Louis X le Hutin, puisque le principal protagoniste du premier tome a fait ses bagages royaux pour l’au-delà. Et cet affrontement trouve des ramifications du sommet de l’État aux plus basses rues du royaume. Alors bien sûr, le style de ce tome est parfois grandiloquent et un peu simple au niveau de la syntaxe, mais une fois le style accepté, les faits nous engluent inlassablement dans l’Histoire avec un grand H.

Cette première suite à une des références traditionnelles en matière de romans historique poursuit sur la lancée et nous plonge encore un peu plus dans les tribulations politiques du royaume de France au début du XIVe siècle. C’est tout aussi passionnant quand on aime la période que quand on la découvre, d’autant que les annexes terminant le volume aideront toujours tout lecteur assidu.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7