87931206_o[1]

Titre : L’héritage et autres nouvelles
Auteur : Robin Hobb/Megan Lindholm
Nouvelles : Une note de lavande ; La Dame d’argent et le Quadragénaire ; Coupure ; Le cinquième chat écrasé ; Chats errants ; Finis ; Boite à rythme ; L’héritage ; Viande pour chat
Éditeur : Pygmalion / J’ai Lu
Date de publication : 2012 / 2013
Récompenses : Prix des lecteurs Asimov’s 1990 pour « Une note de lavande »

Synopsis : Dans l’une de ces nouvelles, de riches Terrilvilliennes côtoient des vampires, des musiciens extraterrestres, des mendiants et des chats. Dans une autre, une femme, écrivain en herbe, gagne chichement sa vie dans une librairie et s’ennuie. Un jour, un homme entre dans le magasin et va bouleverser son existence. Son nom ? Merlin… Tout l’univers de la grande Dame de la fantasy est réuni dans ce superbe recueil.

big_4

Nous serions bientôt tous trois libérés des entraves du monde. Nous marcherions tête nue sous le ciel bleu vif de l’automne, au milieu des feuilles mortes chassées par le vent. Le printemps naîtrait sous nos pieds ; nous verrions le Grand Canyon, traverserions la Vallée de la Mort. Les frimas de l’hiver nous glaceraient, mais les règles de l’homme, du travail, de l’argent et des lois mesquines ne nous contraindraient plus. Enfin la liberté de voir le monde par des yeux que n’encombraient plus les horaires ni les obligations, comme les dieux antiques, comme les fées des légendes. (Le cinquième chat écrasé)

Amateurs de Robin Hobb et/ou de Megan Lindholm, ce recueil est fait pour vous ! « L’héritage et autres nouvelles » nous propose de découvrir neuf textes, les sept premiers signés du premier pseudonyme de l’auteur, sous lequel sont essentiellement parus des romans relevant davantage du fantastique ou de la science-fiction, et les deux derniers écrits sous l’alias de celle à l’origine de quelques unes des plus grandes séries de fantasy d’aujourd’hui (« L’assassin royal » ; « Les aventuriers de la mer »…). Deux facettes très différentes d’une seule et même auteur que cet excellent recueil nous donne l’occasion de mieux connaître et de confronter. Les thématiques abordées sont nombreuses, mais tournent pour l’essentiel autour de la famille, du combat des femmes et de nos amis félidés pour lesquels l’auteur avoue avoir une affection particulière et qui occupent ici une place de premier plan. Outre la qualité des nouvelles, on pourra également apprécier le fait que chacune d’entre elles est précédée d’une petite introduction de l’auteur dans laquelle elle nous présente le contexte dans lequel ces textes ont été écrits et quelles ont été ses sources d’inspiration. Un excellent moyen de se familiariser avec les différents textes et d’en apprendre un peu plus aussi bien sur sa carrière d’écrivaine que sur des éléments plus personnels de sa vie.

Si certaines nouvelles m’ont évidemment un peu plus séduite que d’autres, toutes se lisent néanmoins avec un égal plaisir. Impossible de reposer l’ouvrage une fois la première page entamée tant le talent de conteur de l’auteur fait des merveilles. Parmi les textes de Megan Lindholm, je citerais notamment « Coupure », nouvelle plutôt brève consacrée à l’automutilation et à l’épineuse question de la propriété de son propre corps, ainsi que « Finis », dans lequel l’auteur nous ressert à sa sauce le mythe du vampire. De même pour « Chats errants », mettant en scène le calvaire d’une petite guerrière des quartiers pauvres, autoproclamée reine des chats de gouttières, et « Une note de Lavande », nouvelle impliquant des extraterrestres musiciens de génie. La seconde partie du recueil, consacrée aux textes de Robin Hobb, est toute aussi réussie, et c’est un plaisir de se replonger pour quelques pages dans l’univers de l’auteur puisque « L’héritage » nous entraîne à nouveau du côté de la ville marchande de Terrilville, tandis que « Viande pour chat » nous refamiliarise avec les Six-Duchés. Deux nouvelles très différentes mais toutes deux consacrées au combat de femmes attachantes et courageuses : la première luttant pour rendre justice à ses ancêtres et récupérer l’héritage de sa famille, la seconde tentant de protéger son jeune fils du retour de son parasite et odieux de père.

Au final, « L’héritage et autres nouvelles » se révèle être un excellent recueil de nouvelles et permet de prendre toute la mesure du talent de Robin Hobb/Megan Lindholm, sans aucun doute aujourd’hui l’une des meilleures auteurs des littératures de l’imaginaire. Un vrai bonheur de lecture.