Récit contemporain

Viva

VIVA
Titre :
Viva
Scénario : Mark O’Halloran
Réalisateur : Paddy Breathnach
Acteurs principaux : Jorge Perugorria, Luis Alberto Garcia, Héctor Medina Valdés
Date de sortie française : 6 juillet 2016

Synopsis : A Cuba, un jeune homme qui coiffe les perruques d’artistes travestis, rêve de chanter dans leur cabaret. Mais son père, qui sort de prison, a d’autres rêves pour lui…

Note 3.5

Les gens rient de toi. Je veux que tu arrêtes !

Jésus est un jeune cubain paumé à la Havane. Ça seule « famille », c’est du côté d’une boite de travestis qu’il la trouve. Un jour, alors qu’il a convaincu Mama (le patron de la boite dans laquelle il coiffe les perruques) de lui donné sa chance, son père réapparait. Jésus et Angel vont devoir faire chacun un bout de chemin pour réunir les liens du cœur. Et bien, je m’attendais à un gros mélo où pathos et bons sentiments noieraient le tout. Et bien non, rien de cela. Le réalisateur irlandais Paddy Breathnach arrive le plus souvent à nous émouvoir : il filme la capitale cubaine comme un vrai personnage avec réalisme où misère et débrouille sont le quotidien de ses héros. Jésus en quête d’identité, Angel coupable d’avoir été un père absent sont magnifiquement défendus par deux acteurs d’une belle justesse. On les suit avec plaisir sur le chemin de la tolérance et de l’amour. Même si la fin de « Viva » est prévisible, on ressort touché par la finesse du propos.

Une jolie surprise. A découvrir.

À voir 3.5 4.0

Livrovore passionné de lecture, de cinéma, de théâtre et en règle générale par tout ce qui a trait à la culture, sans prétention.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: