Récit contemporain

Médecin de campagne

Médecin de campagne affiche

Titre : Médecin de campagne
Réalisateur : Thomas Lilti
Scénaristes : Thomas Lilti et Baya Kasmi
Acteurs principaux : François Cluzet, Marianne Denicourt, Isabelle Sadoyan, Félix Moati
Date de sortie française : 23 mars 2016

Synopsis : Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie, médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?

Note 3.5

Médecin de campagne, ça ne s’apprend pas.

Ce film est porté par une histoire simple, mais touchante. Le docteur Werner est atteint d’un cancer et son ami médecin qui lui a diagnostiqué son mal lui envoie de force une collègue pour prendre sa relève. Nous avons bien là un pitch simplissime, mais traité de façon très agréable et finalement très coulante, puisque l’intrigue va d’elle-même. Les dialogues, quant à eux, touchent juste la plupart du temps avec des répliques intéressantes sur la recherche du bonheur en soi-même.

François Cluzet joue une fois de plus avec une très grande justesse. Il s’est encore amélioré dans le minimalisme de son jeu d’acteur : un haussement de sourcil peut lui suffire pour mettre le public dans sa poche et faire passer une émotion forte.

Bien sûr, le scénario est un peu couru d’avance, mais il permet au moins ici de mettre en lumière des territoires devenus marginaux et qu’il serait bien utile de ne pas oublier.

Autres critiques :

 

À voir 3.5 4.0

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, essais historiques, littératures de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine. Membre fondateur du Bibliocosme.

Aucun commentaire

  • davalian

    L’histoire est en effet simple et le talent de François Cluzet nous laisse croire que nous avons affaire à un véritable reportage et non à un film. La présence de Marianne Denicourt (pas de surenchère) est tout à fait naturelle amenant un certain équilibre dans ce duo.
    Dommage toutefois que le film soit aussi long et poussif. Nous sommes très loin de séries telles que Docteur Sylvertre ou Fabien Cosma pour celles et ceux qui s’en souviennent encore…

Répondre à davalian Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :