C’est la fête du cinéma

28 juin 2015 2 Par Carre

fete-du-cinema-2015

Voici une petite revue des films du moment à voir ou à éviter, pour moi bien sûr.

 

Les +

Coup de cœur pour « Mustang » le très beau film de Deniz Gamze Erguven avec de jeunes actrices formidables de justesse et d’intensité.

Mustang

« Jack » de l’allemand Edward Berger vous prend aux tripes avec deux mômes absolument formidables.

Jack

« Comme un avion » le dernier film de Bruno Podalydès mérite lui aussi le détour, drôle, décalé, des acteurs épatants : Podalydès (Bruno et Denis) Jaoui, Kiberlain et Vimala Pons. On en ressort le sourire aux lèvres et l’esprit léger.

L'échappée belle

Autre coup de cœur pour « L’échappée belle » le premier film d’Emilie Cherpitel. Un conte où brille de mille feux la formidable Clotilde Hesme.

L'éch

« 3 souvenirs de ma jeunesse » sonne le retour au premier plan d’Arnaud Desplechin après le moyen « Lettre à Jimmy P. » avec deux belles découvertes : Quentin Dolmaire et Lou Roy Lecollinet

TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE
 
 

Envie d’ailleurs

« Une femme iranienne », malgré son interprétation en dent de scie, nous montre l’Iran avec un regard insolite grâce à un sujet surprenant : la transsexualité.

UNE FEMME IRANIENNE

« Une seconde femme », film de la brésilienne Anna Muylaert. Une belle découverte avec Régina Case, mais cette comédie douce amère manque de souffle.

Une seconde mère

« La belle promise » film de Suha Arraf, huit clos glaçant et étouffant avec un trio d’actrices flippantes à souhait.

La belle promise
 
 

Pas si mal

« Valley of love » le film de Nicloux s’appuie sur un scénario faiblard mais Depardieu et Huppert sont immenses.

Valley of hope

« Un moment d’égarement » remake du film de Claude Berri. Cassel excellent face à Cluzet qu’on a connu plus inspiré. Et les découvertes de Lola Le Lann et Alice Isaaz.

Un moment d'égarement

« Spy », dans la veine de « Kingsman » mais en beaucoup moins inspiré et réussi. Mais Melissa McCarthy, Jason Thatham (en espion pitoyable), Jude Law et Rose Byrne arrivent à rendre cette comédie pop corn rigolote.

Spy
 
 

Les –

« On voulait tout casser » : Philippe Guillard célèbre l’amitié avec une distribution sympa (Merad, Magimel, Berling, Cayrey, Moscato). C’est plein de bons sentiments, pas assez pour en faire un bon film et au final ça casse pas grand chose

On voulait tout cassé

Le premier film de Fred Grivois « La résistance de l’air » est bien décevant, malgré le grand Reda Kateb : manque de subtilité et d’empathie pour les personnages. Un polar mineur.

La résistance de l'air

« Manglehorn » de David Gordon Green, Pacino en roue libre. Où est passé le grand Al ?

Manglehorn

 

C’est 4€, et c’est pendant 4 jours !

Retour en haut