Prix ActuSF de l'Uchronie

Le toujours intéressant Prix ActuSF de l’Uchronie (pour nous en tout cas, fans d’uchronie) a dévoilé ses lauréats pour l’année 2014. Rappelons que ce prix est remis au Festival de l’Imaginaire de la ville de Sèvres (13 décembre 2014) sous l’égide du jury présidé par Eric Henriet, composé d’Etienne Barillier, Jean-Luc Rivera, Karine Gobled, Jean Rebillat, et Bertrand Campeis.

Le prix de l’uchronie, décerné par le site ActuSF, a pour objectif de récompenser les œuvres à caractère uchronique, et de mieux faire connaître ce genre particulier faisant s’entremêler l’Histoire et la Fiction.

Le prix se subdivise en 3 catégories :
– Le Prix Littéraire, récompensant les essais et les romans.
– Le Prix Graphisme, récompensant les Bandes-Dessinées, les Couvertures et autres initiatives picturales.
– Le Prix Spécial, récompensant une œuvre uchronique originale, que ce soit un jeu, une exposition, etc.

Le Prix Littéraire sera ainsi remis à Christophe Lambert pour Aucun homme n’est une île (J’ai Lu, Nouveaux Millénaires) : quand Ernest Hemingway crapahute sur l’île de Cuba pour recueillir les propos de Fidel Castro tout juste renversé après le putsch réussi de la Baie des Cochons.

Aucun homme n'est une ile

Le Prix Graphisme est décerné à Richard D. Nolane et Vicenç Villagrasa Jovensà pour Zeppelin’s War, tome 1 : Les Raiders de la nuit (Soleil) : après Wunderwaffen, le scénariste Richard D. Nolane se replonge dans une Europe à l’aube d’un XXe siècle guerrier, entre steampunk aérien et montée d’hommes forts.

Enfin, le Prix Spécial va aux éditions Kazé pour, à la fois, le roman Edge of Tomorrow et son adaptation manga, All you need is kill, de Hiroshi Sakurazaka : adaptation multi-supports (film et jeu vidéo également) qui joue davantage sur le registre science-fictionnel d’une « histoire sans fin » dont il faut faire évoluer les éléments à force d’acharnement.