Troie tome 2

Titre : Le Bouclier du tonnerre
Cycle/Série : Troie, tome 2
Auteur : David Gemmel
Éditeur : Bragelonne
Date de publication : 2008 (2006 pour la version originale)

Synopsis : La guerre menace. Tous les rois de la Grande Verte se rassemblent, chacun dissimulant de sinistres plans de conquête et de pillage. Dans ce maelström de traîtrise, trois voyageurs vont faire osciller la balance : Pira, une prêtresse fugitive cachant un terrible secret ; Calliadès, un guerrier aux idéaux élevés et à l’épée redoutable ; et son meilleur ami, Banoclès, qui se taillera une légende dans les combats à venir. Ensemble, ils voyagent jusqu’à la fabuleuse cité de Troie, où les ténèbres viendront bientôt éclipser pour des siècles les triomphes et les tragédies des mortels ordinaires. Car l’époque glorieuse de l’âge de bronze n’est pas taillée pour les hommes, mais pour les héros !

Bibliocosme Note 3.5

Si seulement les rois étaient des hommes raisonnables, prévoyants et aux idées claires, de tels conflits n’éclateraient jamais. Seulement, les hommes raisonnables accédaient rarement au trône, et quand ils y parvenaient, ils ne survivaient pas longtemps.

Après avoir laissé Troie pleurant ses morts et pensant ses plaies à la suite du raid mycénien, il faudra attendre avant d’en savoir davantage sur les suites immédiates de cet événement. L’attente sera heureusement fort agréablement occupée par la partie la plus intéressante du roman : celle consacrée à Ulysse.

Le ton avait déjà été donné avec Le seigneur de l’arc d’argent : Ulysse avait alors droit à des passages, mais ici, il tiendra pour un temps, le premier rôle. Cela permettra d’ailleurs à l’intrigue de tenter de s’ancrer davantage dans une orientation qui rejette toute trace de mythologie. Ainsi, David Gemmel nous a concocté une séquence particulièrement réussie, faisant intervenir une certaine Circé et des cochons. Bons moments, totalement décalés, garantis ! Il est risqué de tenter de s’écarter autant des poncifs fixés, notamment par l’Odyssée, et pourtant… le pari est réussi ! On sait ici qu’on lit quelque chose de différent et les distances prises peuvent justement donner envie de lire les écrits attribués à Homère.

Troie tome 1

Le reste de l’œuvre est nettement moins immersif. Il nous est d’abord proposé de suivre Andromaque avant de revenir sur certains autres personnages connus dans le roman précédent. Difficile d’être plus précis, car l’auteur joue avec nos nerfs. Qu’en est-il de Hélicon, Gershom, Attalus ? Il faudra attendre un bon moment avant de l’apprendre. Cette frustration est franchement agréablement mise en scène. Il va donc, être question de Troie, des jeux organisés pour fêter les noces, de la politique et de la guerre sous d’autres formes avant de revenir sur le début du conflit entre les cités de l’ouest et Troie. Hélas, l’intrigue donne l’impression de tourner en rond, de mettre du temps à suivre son chemin. Fort heureusement, une nouvelle fois le talent de David Gemmel fait le reste : les scènes d’action, la multiplication des points de vue et son style limpide permettent d’accrocher le lecteur. Plusieurs nouveaux personnages font leur apparition. Le duo formé par Banoclès et Calliadès retient forcément l’attention. Il faudra attendre la fin du roman pour que l’évolution des différents personnages révèle un potentiel vraiment surprenant. Le destin de Calliope est surprenant et permet d’apporter une touche féminine bienvenue.

Troie tome 3

Le Bouclier du Tonnerre est un roman surprenant dans le sens où il prend ses distances avec la mythologie et présente le conflit sous un jour particulier. Ici il n’y a ni bons, ni méchants. Un camp est à peine moins pire que les autres. Les adeptes de l’auteur se sentiront toutefois ici en terrain connu. Les personnages (la figure du meneur ou du battant décliné sous différentes formes), les évolutions des héros (souvent contrariées) et les différentes valeurs (bravoure, courage, lutte contre l’adversité) qui sont valorisées ici ont un air de déjà vu. Malgré tout, le roman réserve des moments agréables et divertissants.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3

Autres critiques : ?