Silence on zappe !

Un polar plutôt pas mal, un gros film bien balourd et une pépite pour ce premier zapping de novembre. Ne ratez pas le film de Gallienne et la formidable découverte qu’est Adeline D’Hermy !

 

1

MARYLINE

Maryline
Bibliocosme Note 4.5
 

Le deuxième film de Guillaume Gallienne (sortie prévue le 15 novembre) était forcément attendu après le succès mérité de sa première réalisation. Et bien l’attente aura été profitable tant cette « Maryline » mérite notre empathie. Le film brosse avec sensibilité et intelligence le portrait d’une jeune femme dont le rêve de devenir actrice l’a conduite à rejoindre la capitale. Entre ses galères et ses démons qui la poursuivent, Maryline garde l’espoir de jours meilleurs dans cette grisaille déprimante. Maryline c’est avant tout une découverte, et pas des moindres, celle d’une actrice bouleversante. Entre force et fragilité, Adeline D’Hermy irradie l’écran, nous mène vers un tourbillon d’émotions que Gallienne capte avec bienveillance. Accompagnée par un casting magnifique (Vanessa Paradis, Eric Ruf ou Xavier Beauvois, entre autre), Maryline nous chavire le cœur. Ne ratez pas cette pépite et Adeline D’Hermy !

2

CARBONE


Bibliocosme Note 3.0
 

Antoine Roca doit sauver l’entreprise familiale, pour cela, avec l’aide de son ami et comptable Laurent Melki et des frangins Wizman, il monte une arnaque très lucrative. Mais le fortuné beau-père de Roca, la bande de Kamel Dafri et la police sont bien décidés à mettre des bâtons dans les roues des escrocs. Marchal continue film après film à raconter des histoires de voyous, avec des thèmes récurrents de son univers : la barrière floue entre flics et voyous, le temps de la vie facile puis les emmerdes qui s’accumulent. « Carbone » n’échappe pas à un sujet que Marchal connaît parfaitement. C’est plutôt bien charpenté et il s’offre un beau casting (avec des seconds rôles épatants). Benoit Magimel impressionne entre colère contenue et fragilité. Dommage qu’une nouvelle fois le rôle des femmes soit relégué au second plan et que l’intrigue s’égare par instant. Mais par sa tension dramatique et le savoir faire d’Olivier Marchal, le film tient la route. Plutôt pas mal.

3

KINGSMAN : LE CERCLE D’OR


Bibliocosme Note 1.0
 

Ce deuxième opus est tout sauf une bonne idée. Autant le premier m’avait enthousiasmé par son humour et sa dérision autant ce « Cercle d’or » est consternant de pauvreté. Surenchère de bastons, d’effets spéciaux, de scènes où la drôlerie a déserté au profit d’un scénario lourdingue, prévisible sans aucune originalité. Colin Firth, Julianne Moore semblent tout aussi ennuyés que nous devant ce vide abyssal, Taron Egerton est tout sauf charismatique, Jeff Bridges cabotine honteusement et Channing Tatum et Halle Berry qui rajoutent du prestige au casting, espèrent que le numéro 3 aura un scénario digne de ce nom. En tout cas, ce Kingsman là c’est plutôt « Le cercle dort ». Ratage complet.