L'EFFET AQUATIQUE

Titre : L’effet aquatique
Scénario : Solveig Anspach et Jean-Luc Gaget
Réalisateur : Solveig Anspach
Acteurs principaux : Samir Guesmi, Florence Loiret-Caille, Didda Jonsdottir, Philippe Rebbot, Esteban.
Date de sortie française : 29 juin 2016
Récompenses : Prix de la SACD Quinzaine des réalisateurs 2016 à Solveig Anspach

Synopsis : Samir, la quarantaine dégingandée, grutier à Montreuil, tombe raide dingue d’Agathe. Comme elle est maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez, il décide, pour s’en approcher, de prendre des leçons de natation avec elle, alors qu’il sait parfaitement nager. Mais son mensonge ne tient pas trois leçons – or Agathe déteste les menteurs! Choisie pour représenter la Seine-Saint-Denis, Agathe s’envole pour l’Islande où se tient le 10ème Congrès International des Maîtres-Nageurs. Morsure d’amour oblige, Samir n’a d’autre choix que de s’envoler à son tour…

Note 1.5

Il a inventé cette histoire de fou pour me séduire.

« L’Effet aquatique » de la regrettée Solveig Anspach a reçu un très bel accueil. Je serai plus réservé sur le film.

Le coup de foudre d’un grutier de Montreuil pour une maitre nageuse va emmener nos deux amoureux en Finlande pour un colloque sur les maitres nageurs. Entre humour souvent absurde, personnages décalés, poésie et dépaysement, cette bluette flirte en lisière d’un tas d’émotion sans vraiment m’avoir conquis. Bien du mal à croire à cette histoire et à ces personnages souvent caricaturaux. Il faut accepter de ce laisser porter (sur l’eau), sinon gare à l’ennui. Malgré le charme de Samir Guesmi et Florence Loiret Caille, les personnages qui oscillent entre incrédulité et naïveté, m’ont malheureusement laissé de marbre. J’avais déjà ressenti cela avec le précédent film de Solveig Anspach (« Lulu, femme nue »), « L’effet aquatique » confirme que son cinéma original et singulier n’est pas ma tasse de thé.

Plouf, bien dommage !

À éviter 1.5 2.0

Autres critiques : AuroreinParis (AuroreinParis)