kingsley[1]

Titre : Kingsley : La Montagne des Dieux
Scénaristes : Christian Clot, Guillaume Dorison et Esteban Mathieu
Dessinateur : Julien Telo
Éditeur : Glénat (collection Explora)
Date de publication : 2012

Synopsis : Lorsqu’elle débarque en Angola au milieu de l’année 1893, Mary Kingsley n’a connu que trois choses : son quartier de Londres qu’elle n’a jamais quitté, sa mère malade dont elle s’est occupée et les écrits de voyages africains d’un père toujours absent. Pourtant, à la mort de ses deux parents, elle embarque aussitôt pour une Afrique où sauvagerie, violence et horreur se côtoient selon les récits des explorateurs. Une Afrique dont elle ne connaît rien, mais qui lui a volé son père ! Elle est venue pour mourir. Ce qu’elle va vivre lui en coupe l’envie ! Dans la forêt tropicale, sur des fleuves ou des montagnes, elle apprendra les rudiments de la survie en milieu hostile, rencontrera des tribus « cannibales et sauvages » pourtant si riches, et ira plus loin que nul n’a encore été. Au travers du regard d’une femme qui deviendra l’avocate infatigable du mode de vie africain, ce voyage, parfois au cœur de l’enfer, est un hymne aux échanges culturels et à la tolérance.

big_3.5

– Une femme telle que moi devrait être une parfaite maîtresse de maison et satisfaire son mari en toute circonstance. Tout le monde a des préjugés. Pour ma part, je vous considérais comme des êtres inférieurs, le fardeau de l’homme blanc.
– Et quel est votre avis sur la question désormais?
– Que c’est le fardeau de l’homme noir qu’il faudrait célébrer.

La suite >