le-cycle-des-princes-dambre-tome-10

Titre : Prince du chaos
Cycle : Le cycle des Princes d’Ambre, tome 10
Auteur : Roger Zelazny
Éditeur : Denoël / Folio SF
Date de publication : 1993 / 2001

Synopsis : Sa mère est la sorcière du Logrus. Son père le champion de la Marelle. Sommé de choisir entre l’Ordre et le Chaos, Merlin Corey saura-t-il préserver l’équilibre d’un univers de plus en plus malmené par la lutte sans merci qui oppose les deux puissances antagonistes ? Parviendra-t-il à sauver la dame de ses pensées, dont l’orbite héberge un Joyau susceptible de donner la victoire définitive à l’un ou l’autre camp ? Dixième et dernier acte d’une tragédie aux dimensions shakespeariennes, Prince du Chaos dévoile les ultimes secrets d’un extraordinaire univers d’ombres et de lumière. Un final flamboyant de bruit et de fureur.

Note 3.5

On dirait que le faire évader va être délicat, dit Luke. Et tu penses que ta mère est derrière tout ça ?
– Ouais.
– Je croyais être le seul à avoir ce genre de problème avec sa mère. Mais ça se tient, puisque c’est la tienne qui a tout appris à la mienne.
– Comment se fait-il que nous soyons restés si normaux ?
Il se contenta de me dévisager pendant quelques secondes. Puis il éclata de rire.

 

Cette fois, l’heure de la confrontation a bel et bien sonné pour Merlin. Après avoir esquivé un nombre incalculable de tentatives d’assassinats, s’être retrouvé prisonnier et avoir subi les attaques répétées de divers membres de sa famille, notre héros va enfin pouvoir découvrir la raison de l’étouffante attention dont il a fait l’objet de la part des deux branches de sa famille. Car être affilié à la fois aux Cours du chaos par sa mère et à la cité d’Ambre par son père, ce n’est pas de tout repos… Mais le tableau ne serait pas vraiment complet sans une bonne petite crise de succession qui va encore donner l’occasion à toute une flopée d’intrigants de comploter, manipuler et assassiner à tout va. Avec ce dixième tome Roger Zelazny met donc un terme au « Cycle des Princes d’Ambre » et aux aventures de ses deux protagonistes successifs, Corwin et Merlin. Comme ses prédécesseurs, le roman se lit avec une rapidité déconcertante, preuve s’il en fallait que l’allure d’enfer maintenue par l’auteur n’a pas perdu en efficacité. Si l’on est loin des joutes verbales échangées entre Corwin et les divers membres de sa fratrie dans les premiers opus, les dialogues demeurent l’un des points fort de la narration, ajoutant bien souvent une petite pointe d’humour bienvenue à l’ensemble.

On pourrait toutefois émettre les mêmes réserves que dans les précédents tomes consacrés à Merlin, à commencer par le rythme effréné qui ne nous permet pas de complètement assimiler ce que vient de nous révéler l’auteur avant que deux ou trois nouvelles énigmes ne viennent nous tomber dessus. De même, le protagoniste a tendance à être trop passif, se contentant de suivre le fil des indices ou des personnages qu’il rencontre sans chercher à planifier ses actions sur le long terme. Enfin l’auteur s’emmêle dans la multitude de fils que comporte son intrigue dont la conclusion pourra en décevoir plus d’un, certaines questions restant sans réponse tandis que d’autres se révèlent trop alambiquées ou simplistes à mon goût. C’est malgré tout avec un petit pincement que l’on se résout à quitter Ambre et toute la galerie de personnages mis en scène par Zelazny, quant bien même certains s’étaient fait discrets depuis quelque temps. La volonté de l’auteur d’élargir son univers en en dévoilant davantage sur les cours du chaos et ses habitants (qui n’ont rien à envier niveau manipulation à leurs rivaux ambriens) était également une bonne idée même si on pourrait regretter que certains d’entre eux ne soient pas davantage mis en avant compte tenu de leur potentiel.

 

Avec son « Cycle des Princes d’Ambre » Zelazny signe une œuvre majeure donnant naissance à un univers foisonnant et des personnages inoubliables. La seconde partie (soit les tomes six à dix) reste malgré tout largement en dessous de la première qui se suffit d’ailleurs parfaitement à elle même.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9