Les putes voilées n'iront jamais au Paradis !

Titre : Les putes voilées n’iront jamais au Paradis !
Auteur : Chahdortt Djavann
Éditeur : Grasset
Date de publication : 6 avril 2016

Synopsis : Ce roman fait alterner le destin parallèle de deux gamines extraordinairement belles, séparées à l’âge de douze ans, et les témoignages d’outre-tombe de prostituées assassinées, pendues, lapidées en Iran. Leurs voix surprennent, choquent, bousculent, bouleversent. Ces femmes sont si vivantes qu’elles resteront à jamais dans notre mémoire. À travers ce voyage au bout de l’enfer des mollahs, on comprend le non-dit de la folie islamiste : la haine de la chair, du corps féminin et du plaisir.

Note 3.5

Tout compte fait, je crois que j’exerce ce métier, en grande partie, par goût de transgression. Quand les lois sont criminelles, c’est un honneur d’être rebelle et hors la loi.

Chez Chahdortt Djavann, c’est cash ! Pas la moindre envie d’adoucir son récit : un chat est un chat ! L’ouvrage décrit sans pudeur le sexe, la prostitution, le sort de ces femmes réduites à vendre leur corps pour survivre et qui sont malmenées, torturées, assassinées, comme des moins que rien. Djavann nous dépeint le quotidien de ses compatriotes jusqu’à la nausée. L’homme décide, soumet, écrase, humilie, assassine avec une parfaite sournoiserie. Avec aussi une hypocrisie abjecte. Il décide, entend, voit ce qu’il veut ! Alors forcément, il faut accepter de se faire bousculer, mais si l’auteur nous met plus d’une fois mal à l’aise, « Les putes voilées n’iront pas au Paradis » est un mal nécessaire.

Un cri de révolte dans un monde obscur, un monde de fou.

Autres critiques : Je lis et je raconte