Magasin général, tome 1

Titre : Marie
Série : Magasin général, tome 1
Scénaristes : Régis Loisel et Jean-Louis Tripp
Dessinateurs : Régis Loisel et Jean-Louis Tripp
Éditeur : Casterman
Date de publication : 2006

Synopsis : L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural à partir du début des années 20. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Ginette, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…

Note 4.0
 
Coup de coeur

– Ben voyons, Marie, tout le monde profite de toi, et puis on dirait que tu le vois pas…
– Faut bien rendre service, Jacinthe… je l’ai toujours fait.
– Oui, mais avant, c’était Félix qui s’occupait du magasin !
– Je sais bien, ma petite Jacinthe… Je sais, mais j’ai toujours été comme ça…

 

Dans le village rural de Notre-Dame-des-lacs, la vie suit paisiblement son cours depuis la fin de la Première Guerre mondiale. Les hommes les plus robustes partent chaque hiver travailler dans les camps forestiers tandis que les femmes, les plus jeunes et les plus âgés s’occupent de leur terre et de leur famille. C’est dans ce décor bucolique que l’on fait la rencontre de Marie, jeune femme désormais veuve à qui revint la charge de tenir le seul véritable commerce du village : ce fameux magasin général qui donne son nom à la série. Régis Loisel et Jean-Louis Tripp s’associent ici pour dresser un portrait de la société rurale canadienne de l’entre-deux guerres, et le résultat est épatant. Le lecteur est donc invité à suivre pendant neuf volumes le quotidien des habitants de ce village fictif de Notre-Dame-des-lacs composé d’un petit bourg et de quelques hameaux plus ou moins éloignés. Le premier album possède toutes les caractéristiques d’un tome introductif et consiste donc essentiellement en une présentation des lieux et des différentes figures emblématiques du village. Les deux auteurs parviennent cela dit à distiller suffisamment de chaleur et de vie à leurs personnages pour qu’il devienne très vite difficile de les vouloir les quitter.

Magasin général, tome 1 planche 1

Car c’est bien là que se trouve le plus gros point fort de cette série : ses personnages. Régis Loisel et Jean-Louis Tripp mettent en scène toute une galerie d’hommes et femmes plus attachants les uns que les autres et dont on découvre peu à peu l’histoire et la personnalité. Il y a le vieillard un peu rebelle qui tente de construire un bateau dans son jardin, les trois austères belles-sœurs qui ne peuvent s’empêcher de commérer sur tout et n’importe quoi, le jeune nouveau curé qui tente de se faire une place dans cette petite communauté, sans oublier la pauvre Marie qui peine à trouver le temps pour faire son deuil face à l’afflux de demandes de la part de ses concitoyens. La solidarité et la bonne humeur qui règne entre les membres de ce village québécois ne tarde pas à devenir communicatives et c’est avec le sourire que le lecteur découvre la vie au jour le jour des différents habitants : les petits drames du quotidien, les inconvénients de vivre si éloignés de la ville, les affaires de cœur et de jalousie… Le charme de l’album tient aussi en grande partie à ses graphismes chaleureux bourrés de personnages joviaux dotés de visages tout en rondeurs et particulièrement expressifs.

Magasin général, tome 1 planche 2

Avec ce premier album, Régis Loisel et Jean-Louis Tripp inaugure le début d’une nouvelle série prometteuse prenant place dans un cadre original et mettant en scène des personnages avec lesquels on se sent immédiatement en empathie. A découvrir d’urgence !

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9