Afficher l'image d'origine

Titre : Batman Terre-Un
Série : Tome 2
Auteur : Geoff Johns
Dessinateur : Gary Franck
Éditeur : Urban Comics
Date de publication : 26 Février 2016

Synopsis : Après la mort du Maire Oswald Cobblepot et l’apparition d’un certain « Batman », une nouvelle ère s’apprête à voir le jour à Gotham City. Jessica Dent et son frère, le procureur Harvey Dent, ont rejoint les rangs de ce justicier de l’ombre pour combattre la corruption et le dictat des criminels installés en ville depuis trop longtemps. Mais aucun ne s’attendait à devoir affronter un nouvel adversaire, un ennemi si imprévisible que chaque mauvais pas peut d’avérer fatale.

Note 4.5

-Peut-être que j’avais tort. Peut-être que vous feriez un bon détective après tout.
-Encore une chose. Si vous trouvez quelque chose, appelez-moi avec ça.
-Un téléphone portable avec une seule touche?
-Un bat-signal.

En 2012, Batman Terre-un marquait le début d’un nouveau reboot du mythe de l’homme chauve-souris. Malgré quelques craintes préliminaires, ce premier volume s’était avéré très plaisant. Quatre ans plus tard arrive enfin dans nos contrées la suite des nouvelles aventures de Batman (cela sans compter évidemment l’autre reboot concomitant Batman Rebirth) sortie des plumes de Geoff Johns et des crayons de Franck Gary.

La trame prend place dans les mois qui suivent l’assassinat du maire de Gotham, remplacé par Jessica Dent. Avec son procureur de frère qui mène a croisade contre le crime, l’avenir semble se dessiner sous de meilleurs auspices pour la ville de Gotham. C’est sans compter, et la couleur était d’ailleurs annoncée dès la fin du premier tome puisque l’on y apercevait sur les toutes dernières pages le vilain, sur « the riddler« , ou l’Homme Mystère, qui entre en scène et affole la ville avec ses jeux macabres cependant qu’une étrange créature sévit, quant à elle, depuis les égouts. Un premier niveau de lecture au premier abord classique mais aussi rondement mené et qui se lit sans temps mort et non sans surprises.

Afficher l'image d'origine

Toutefois, ce second volume pose d’abord, tout au long de ses pages, une question : qui est Batman ? Question à laquelle chaque personnage tente de répondre depuis son propre point de vue. Bruce Wayne tente de décider du sens de la mission qu’il se donne, de ce qu’il peut représenter. Batman est jeune encore et se cherche, comme en témoigne les toutes premières pages qui reprennent l’exacte mise en page de l’introduction du premier tome. Assister à la construction du personnage est un plaisir tant comme lecteur qu’à travers les yeux d’Alfred. Pour les Dent et le commissaire, c’est un allié potentiel voire un élève auquel il faut apprendre les rudiments du boulot de détective ; pour l’Homme Mystère, c’est littéralement l’énigme à résoudre, l’ultime énigme. En somme, les relations revisitées entretenues par Bruce Wayne avec les personnages qui l’entourent, amis comme ennemis, façonnent ce nouveau chevalier noir. L’ensemble est passionnant à suivre même si certains personnages ne sont pas encore suffisamment approfondis, ce qui tient aussi au format limitatif du roman graphique. Quelques situations peuvent apparaître conclues de façon expéditives, mais on en démord pas.

Afficher l'image d'origine

D’un point de vue purement visuel, ce second tome se situe dans la veine du premier, c’est une réussite. Le trait est précis et réaliste, les couleurs forcément sombres, mais c’est surtout dans la mise en scène très cinématographique que le travail de Franck Gary fait mouche. Un dessin qui plonge le lecteur au coeur de l’action, mais un Batman aussi moins poseur et parfois moins épique peut-être, mais, plus humain. Moi, j’adhère.

Afficher l'image d'origine

On arrive un peu trop vite au bout de ce second tome mené de mains de maître par G. Johns et F. Gary qui continuent de revisiter efficacement les origines de Batman et des personnages qui l’entourent. Ce second tome n’est pas parfait mais demeure excellent. On aurait surtout apprécié qu’il soit plus conséquent !

Voir aussi : Tome 1